Mark Robson … Caspar






Je suis un peu décue . Je pensais l’autre jour en regardant une émission sur Val Lewton que le plan du départ jusqu’à l’arrivée dans l’île était long. Une vraie jouissance que cette pénétration dans ce qui est bien plus qu’une île, un tableau. Entrer dans l’ile des Morts de Böcklin -mais laquelle au fait? J’aime celle de Berlin, celle de 1883- celle de Bâle que j’ai vue…Il faudrait que je demande à G.C de m’en parler…

Bref, le plan est courtissimo, rien, 2 secondes… Mais c’est délicieux cette impossibilité de voir…

Rangement-Dessins-Homme de dos-"chasubles"/ TATOUAGES

En fait, j’ai eliminé presque tous les dessins qui ont servi à échaffauder le film. Me voici avec des bras, des têtes, des valises, deds regards croisés, des tatouages evidemment, des signes, des maisons, des crânes, des murs…etc….

Nolde/ COSI FAN TUTTE

Nolde, j’ai visité l’ exposition au Grand-Palais en une demi-heure , montre en main.

Ennui. Ennui total en marchant sur les lattes de bois ( est-ce indispensable de reconstituer les « ambiances », doit-on louer des sabots de bois à l’entrée?)

Traversée des nuages, des mers, des masques…

Et puis cet éclairage immonde, souvent maintenant dans les expositions et qui transforme les oeuvres en diapos, en chromos…

Alors qu’un oeuvre isolée m’a souvent impressionnée ( celle de l’exposition Masques à Orsay), l’accumulation me fait voir des croûtes . Oui. Pardon .

Puis, finalement, il ne m’est pas tellement sympathique ce Nolde. Ceci est une autre affaire.

La politique ne l’ interessait pas? Hum…

Acheté le livre de Klemperer LTI.

Cosi Fan tutte/

Retour en haut