BETTY BOOP

Comme la gare Saint-Lazare est fermée suite à une agression de chauffeur, je rentre à la maison. Passe porter un dossier chez Cinéart. Pédale dans l’air devenu doux, passe demander à la Comédie Française s’ils ont trouvé mes lunettes. Traversée du Palais Royal où l’on s’enfonce dans le sol trempé.

Achète du poisson. C’est bien de dire au gens qu’il faut en manger mais ça coûte une fortune.

C. travaille sur son devoir à rendre demain, et moi… Je regarde Betty Boop. Il y a des scènes merveilleuse. L’intro avec Cab Calloway qui danse devant ses musiciens, le voyage aux enfers dans Snow White, je suis ravie au sens propre du terme. J’éprouve un grand ravissement devant ces formes qui se dissolvent, sautent, se reconstruisent. J’aimerais bien faire un film d’animation. Il faut que je me repenche sur la question.

B.BOOP.tiff

all' s well.tiff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut