Bouquin

J’ai reçu le livre des écrits inédits des Brönte. La couverture est super moche et il y a une lampe de poche -genre le Monde du dessous.

On parlait de galeries et je me disais que le problème était la nécessité de faire « des objets » qui se vendent, ce que j’appelle des « santons ».

homme noir.jpg

J’ai fait une action d’éclat, pour la première fois de ma vie j’ai appelé un type de la DAP. Et j’ai rendez-vous. Ce que j’ignore encore c’est ce que j’ai à demander.

—Bonjour je m’appelle HD…

—….

—… Vous voyez qui je suis?

—Non.

—C’est T.S qui m’a donné votre portable. Vous voyez?

—Non…

Ca démarrait fort, mais le type est sympa.

On verra le 16.

Je soupire. Je ne sais pas trop comment m’y prendre et ça me semble pathétique les artistes qui se battent pour montrer… leurs santons.

Disons que je ne vois pas comment convaincre qui que ce soit car je n’y crois pas trop fort moi-même.

D. M’invite pour un workshop à Rueil. Ecriture du texte hier: Un chateau à soi.

Envoyé le film non mixé à F.C et S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut