Le facteur

On ne peut pas dire que ce soit un chef d’oeuvre. Du texte de Jean à celui-ci il y a un monde, des grosses coupes, des situations changées…

Mais c’était la couturière et les noirs interminables entre les scènes, le bruit des manipulations à l’arrière… Ca s’arrangera. Ce qui ne s’arrangera peut être pas c’est la fille.

Décor plan plan mais pas mal dans le genre. Je suis soulagée. Je n’aurais pas sû faire ça. J’ai bien fait sans doute de ne pas me lancer dans cette affaire.

Au suivant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut