Pfffff… et PRUNE

stats.tiff

C’est quand même un peu monotone à force…

Même si les « beaux grands cerfs dans la neige remontent le niveau;

Hier travail à A. où j’arrive tard après avoir ramé sur le vélo. Sensation de fatigue et de lassitude.

Croisé M.C sur le quai à Madeleine. Parfois on regrette de demander automatiquement: » Ca va », car une avalanche de maux peut vous étouffer. Gagné! Elle est super stressée et réagit à des antibiotiques . Elle est percluse de douleurs articulaires. Elle ne peut plus nager, ni rester debout longtemps… Ca fait peur.

Ce matin le réveil a sonné à 7h30, heure à laquelle je filmais Sarkosy. Il ne voulait d’ailleurs pas que je poursuive, puis je l’ai regardé de loin en rangeant des étagères avec deux sortes de bonnes soeurs habillées en blanc avec des cornettes noires. Puis tennis avec François ( en vrai)

Hier , me décommande chez D.H. Pas le courage, pas la frite. Puis décide aussi de ne pas passer chez P. dont c’est l’anniversaire; Mais je me dis que ce n’est pas sympa, achète deux bouteilles de vin corse et arrive à 22h rue Saint-Maur. Très sympa. Elle avait même fait une bouffe délicieuse. je vois Anna avec plaisir pus Constantin arrive. Il est vraiment drôle. Pas revu depuis Cergy je crois.

Le plus marquant de la journée, et ce qui va le mieux avec les beaux grands cerfs dans la neige, c’est la prochaine arrivée de Prune, née en décembre …

C. perché sur son nuage m’appelle:

« Tu sais pas ce qui m’arrive, j’ai une fille! »

Y. a trouvé un petit poussin au Viet-Nam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut