Telephone pas branché

Ce cauchemar et puis deux café Nescafé Bio(!)

Puis le temps passe je ne sais comment. Puis pas déjeuné . Puis allumé le portable au moment où R. tourne la clé pour rentrer: 30 jours de tournage avec Michel Aumont.

Juillet:

Et moi , pendant ce temps je me ferai les ongles, le lifting, et tout à Saint-Trop? Et je peindrai à l’huile ( des chats) ????

Je suis contente.

Puis messages de C et Y

Contente de les voir en bas de la rue P.

Y . en premier avec la nappe brodée. Je lui dis qu’elle sera parfaite avec des taches de vin dessus.

On s’installe à une rue ( = une terrasse )

Un Monaco, un demi et MOI UN THÉ

On se verra chez U. samedi.

Contente d’être avec eux après cette histoire (private) terrible.

Contente avec deux amis au soleil. … Je rêve ou j’écris comme Claude François??, Ah… Non… C’est LE LUNDI AU SOLEIL. Ouf…

Puis vers les Tuileries et lire La chambre de Jacob au soleil.

Puis conférence de Damish.

Putain, s’il pouvait inventer le sourire. ..

C’est marrant les mecs qui ne sourient jamais.

Pourquoi est on chiant quand on est brillant. NE COMPRENDS PAS… MOI , NE COMPRENDS PAS….

En était-il ainsi dans sa jeunesse, moyenne jeunesse etc..?

Merde pourquoi devient on si chiant quand le savoir (=malheureusement l’âge) augmente.?

Mais zut.

Je me barre dare-dare avant d’avoir l’opportunité d’être franchement désagréable.

Je m’explique: Hubert Damish , à qui j’ai été présentée 2000 fois ne me reconnaît jamais…

Oui j’en conçois une mini -aigreur!!!!!

Je sais bien que je n’ai pas un doctorat du 16 ème cycle ou siècle, que je ne suis pas Michael Curtiz, que je n’ai ni étagère , ni altitude, ni attitude , ou ce que l’on veut…

Ceci étant posé je sais que mon orgueil est ce qu’il est, que 1000000000 fois je n’ai pas reconnu X ou Y…

Tout le monde s’endort…

Moi aussi d’ailleurs!!!!

Donc j’ai pédalé jusqu’au Petit Hébertot;

—Ce n’est pas encore terminé?

—Terminé?

—Oui R. de Obaldia n’a pas fini?

Les filles de l’accueil un peu méfiantes

C’est pour?

—………

—C’est pour enlever Obaldia et tout piquer dans votre théâtre…

Dans ces cas là ( une fille qui me regarde comme si je venais de la lune ou du neuf cinq, ) je suis prête à tout sans le vouloir. Ce n’est pas moi qui parle. C’est une autre, arrogante et franchement désagréable et prétentieuse.

_ Donc….

—Donc, je viens chercher quelqu’un…

—Quelqu’un?

Oh! comme ça devenait lourd.

Finalement elles ont eu l’air de Deux CCCCCCCKKKKKKKKKKKonnes. HIHIH .

Je suis méchante.

Un peu de champagne?

—(tendre le bras sans regarder)

Hop sur mon vélo jaune….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut