Déjà Samedi

En sortant ça barde dans les loges. L.T est un calme survolté et c’est inattendu. Puis de façon très affable et gentille, vraiment il signe un programme de tête d’or que deux petites personnes âgées lui tendent. Puis L. embrasse le Monsieur que je vois de dos puis se retourner Rouge comme un soleil….

Malgré la mauvaise humeur qui reprend un peu et les grognements contre la technique qui a fait des conneries à 3 reprises, nous allons boire un verre. Alors là, on peut dire que l’on est sur une autre planète. On n’est pas dans la monde des conversations sur portable, ou de l’incivilité quotidienne. O n est chez Sophocle, puis Roger Blin, puis au pays où il n’y a:

_ pas de méthode, il ne faut pas de méthode. Même Strasberg en avait une.

Il vraiment beau, là au bar avec son verre de vin rouge et ses mots. ( Sur scène, le visage est tordu tellement maigre presque effrayant)

Là il y a les yeux clairs, une douceur et en même temps un bouillonnement.

Il parle beaucoup, il sourit. On rit .

Il dit être affecté par la disparition de Planchon, être heureux de travailler Philoctète avec Schiaretti :

ODYSSEUS.

Voici le rivage de la terre de Lemnos entourée des flots, non foulé et non habité par les hommes, où, autrefois, ô rejeton du plus brave des Hellènes, j’abandonnai, par l’ordre des rois,

le Malien, fils de Paias, dont le pied distillait un sang corrompu.

J’ai retrouvé avec plaisir les Métamorphoses d’Apulée édité es en Latin Français aux Belles lettres. C’est vraiment drôle.

mirepoix_pleinelune2.jpg

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut