"Voici le sabre de mon pè-è-re , tu peux le mettre à ton côté"

Et à nouveau un déguisement de torrent et un refuge improvisé. Seul, R. persiste à dire qu’il fait beau. Dac.
Ce matin le marché du Vendredi et ses monstres, ses blouses, ses bleus du Dimanche, ses casquettes.
« Bébé Rose » une grosse dame ( tiens pas si grosse )qui vit à La Chapelle était… en bleu pâle.
Damned…
Damned surtout l’Iran.
Damned aussi les boites qui demandent aux ouvriers de « faire des sacrifices », de travailler un mois gratuit, ou pire d’être moins payé ou de partir.
C’est vraiment horrible cette mentalité.Les types n’ont pas le choix: Mieux vaut peu que pas.
Survole l’article sur Daniel Cordier.
Repense à Poutine qui , visitant l’expo d’un peintre assez âgé, lui demande d’agrandir le sabre. Le billet dit que l’artiste en une courbette gracieuse promet de s’exécuter!
Ce soir fête de la Musique. Je crois que nous y feront un saut dans cette grisaille, mais pas certain car ce sera sinistre.
Dans un abri bus en rase campagne: « Demain, un roy » écrit avec un gros pinceau noir.
France Carnival 1875

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut