C'EST L'ÉTÉ C'EST L'HIVER

C’EST L’ÉTÉ C’EST L’HIVER
C’est fait. Je me suis lancée jusqu’au Supeyres. C’est du jas du Mas jusqu’en haut que c’est un peu pénible. An col il faisait froid. Du vent. J’ai attendu R. perchée sur une borne en observant au loin les vaches perchées.
Je me suis rendue compte que nous nous étions mal compris. Suis redescendue et l’ai effectivement trouvé 5 km plus bas. Un thé bien chaud , « Aux Gentianes  » et une cr^pe délicieuse.
Puis redescente vers Ambert, dans les bois. C’est très beau.
Nous arrivons près de l’église. Une harmonie. J’adore ça. D’ailleurs j’aimerais bien faire partie d’une fanfare: trombone à coulisses.
R. est au tel avec C.devenue pour un clip (pour le défilé Saint-Laurent ). Elles est toute fière d’être assistante , de faire des « confos », bref. A. passe faire une voix et c’est J. qui joue.
Donc on regardait l’harmonie frigorifiée. Les plus héroïques avaient gardé leurs chemises blanches . Il y avait des couacs, ce n’était pas Boulez qui dirigeait « Pearl harbour », mais tout le monde , de 7 à 77 ans y était, y croyait. Le public recroquevillé, un petit blond qui fait l’imbécile en tirant l’oreille de son voisin un peu attentif,
Un petit gros joue du trombone. Fataliste.
Plus tard on le retrouve. c’est fini. Il traverse sur un passage piétons.
Ysé me fait rire avec son carton d’invitation qui protège « le dernier nougat ».D’ailleurs, j’ai toujours détesté le nougat. Quand j’étais enfant, il avait été décrété que j’étais allergique aux fruits rouges et au chocolat.
—Ca gratte…
—Ne commence pas. plus tu grattes, plus…
—Tu n’as pas mangé de chocolat….
Bon, c’était donc l’époque où l’on disait que le chocolat « grattait ».
Alors pour Pâques, un joli cadeau m’attendait lorsque nous allions voir ma tante. Un boite avec un noeud et à l’intérieur, dans une horrible coque en plastique transparent, un oeuf…. en Nougat. Je n’ai même pas envie d’en parler, ni de lui, ni du ruban qu’on glisse et re-glisse entre les doigts.
J’ai bien l’impression , donc, que le budget nougat à Biarritz a été sévère pour C. et Y.
Voilà du soleil. Je vais aller courir.
Ne lis pas.
descente Jeudi au repenti.
je vais m’installer, puis remonter le 3.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut