le repentititititititititititit

Dsc00003

Viviers Avant le départ Encore et encore Le Repenti… Je ne parle que pour moi bien sûr, au moment même où la pluie venant de cesser on entend déjà dehors quelques voix qui commentent, des crissements sous des chaussures de jardin, et le portillon métallique qui mène à la terrasse Feles, se rabattre. La pluie? Oui. Un orage avec un ciel bleu.

Arrivée hier après avoir déposé R; à la gare de Saint-Etienne. Un sandwich aussi mauvais que la fois dernière ( cette fois ci un serrano parmesan) trop fort en parmesan chimique. Flassans, à droite, camionnette immatriculée Italie, ne met pas son clignotant vers la gauche au moment où j’allais doubler. Ouf. le chargement de liège, fraîchement ôté des troncs est allé où il devait aller. Je n’ai pas la clé de la maison

Dsc00014

La voisine sort. Puis la doyenne, puis Juliette et son gant de laine bleu à la main droite qui lui donne beaucoup d’allure avec sa canne. Depuis deux ans, date à laquelle elle était tombée devant la maison – pompiers et hospitalisation…) elle n’a jamais été si en forme. C’est drôle ici. l’Auvergne est étrange aussi. Rien à voir. Les « petits » 3 et 5 ans prévenus de mon arrivée crient et se cachent. M. apparaît enceinte jusqu’aux yeux. Le troisième. puis « Salut Jacques, salut Emilio »… Puis allons à la bergerie, avec les gosses. Hirondelles comme à chaque fois; On ramasse ce tissu. Oh une tortue. Minuscule. Elles sont protégées, pas touche. Non, on ne l’emporte pas. On l’emporte un peu, on embrasse ce truc vraiment préhistorique qui sort la tête. Quelqu’un a essayé d’entrer, cassé le volet. Il faudrait faire quelque chose…; Mais pour quoi ça fait des marges??? Verre chez Emilio. On appelle C. Merde Ra. est à l’hosto. Ne se nourrissait plus qu’au rosé. Tombait. Hum. Sa fille est venus ranger la maison. Il parait que c’était une horreur. Pas de mal à imaginer cela. Quelle tristesse. Bou….

— E. « ne sait plus où tourner sa bosse« 

Passage de Jacques qui parle de « calibre » comme d’hab. il a une vieille nostalgie de n’avoir pas été un mafieu. Demain, je vais à la mer, après je range. A l’Escalet, deux méduses molles et roses m’attendaient dans une fissure. c’est vraiment magnifique. Du monde, me dis-je car on n’est même pas fin juin. Au retour je me trompe et me retrouve sur la route de Saint Trop avec ses Mini- Moke à la con. Embouteillages . L’horreur. Passe à Sainte Maxime. L’horreur. Reprends l’autoroute jusqu’à Vidauban. L’horreur. Le Repenti : Ouf. Bon. plus de batterie de portable et pas de chargeur. Lit à la plage: » Cecile est morte » de Simenon.

Les livres ont des mises en plis automatiques avec le soleil. Bon. Manger quelque chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut