Après la montée la descente

Et après la descente une montée.
J’ai les jambes en forme de danone après la promenade d’hier.Départ 8h. retour 12h30. J’ai cru ne pas pouvoir rentrer. C’est simple, je n’avais mal nul part mais les jambes ne m’obéissaient plus. Et à midi, en ce moment dans le Var, il s’agit de ne pas traîner sur les pistes. J’étais de mauvais poil, avec une envie de jeter la vélo au loin.
L’horreur ( enfin…).J’ai bu le Coca d’Emilio avec la boite et l’après midi,après une copieuse assiette de pâtes comme aurait sans doute fait Contador, je suis allée « lire », c’est à dire que j’ai plongé pendant deux heures au moins.
Aujourd’hui vélo jusqu’à Gonfaron,jour de marché et honte de moi-même ,je n’avançais pas.
Mais c’était absolument magnifique, ces montagnes qui séparent de la mer, les oliveraies, les eucalyptus, les chêne-liège et SaintTtropez que l’on voit de là-haut sur le golfe et sans les cons à l’arrière des bateaux.
Passage chez B. J’en ramène trois truffes. Une demi est mangée, une est dans le train avec R. pour C., le reste pour les jours à venir. Griller le pain, une goutte d’huile d’olive, du sel et des fine lamelles. Hum. C’est bon.
Photos comme chaque jour.
Aujourd’hui chaleur terrible ici dans les vignes.
Toulon gare et retour. Bavardages délicieux du hameau. Un verre de vin après la cure sans aucun alcool ( et comme on se sent mieux… mais comme le vin est bon…)
Un peu de France-Cul, il y avait longtemps. Pascal Quignard.Prejo… Et une fille compositeur au secours. Une somme de platitudes ( je ne parle pas de Quignard ) enfin, assez ennuyeux. mieux vaut un bel et fort âne d’Apulée, plutôt que ces platitudes quant à l’Antiquité, aux mythes aux contes…
Demain, photos et piscine. Pas de vélo. F. ira seul. Pas le courage après ces excès.
Samedi, lapin et polenta. La bête se prélasse dans la marinade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut