ANe

En fait c’est un âne-léopard si on y regarde bien.

Vélo dans Paris. Les ponts ; Bleu et bateaux. Touristes penchés.

Je tousse et une dame me fixe, soupçonneuse.

M. a énormément grandi. Mûri. Quelle force et quelle affirmation. Troublant. Ressemble à son père terriblement.

Quand quelque chose ne va pas c’est sur le carrelage de la cuisine que je me penche; A. vient de laver le sol, et il y a déjà des traces de pas. Le carreau gris est brisé. Encore brisé en trois morceaux et il incarne tous mes soucis. Ces derniers , viennent d’un au-dessous menaçant et comme des insectes serrent les ailes et les antennes pour se glisser dans les interstices et me S(contenter)=m’apporter déplaisir.

Japonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut