Precipice à Rimini

Il fait encore beau ce matin.

Bruit de verre qui doit sortie d’un container.

Rêvé de Fellini Le temps de faire chauffer l’eau du café. Pffff plus rien. Zut. je me souviens juste que j’avais un RV à 19h et qu’on était à Rimini dans une maison qu’il visitait pour le décor. A un moment on devait sortir mais il y avait un précipice dans le garage. Il l’a enjambé lestement. Moi j’ai eu trop peur, j’ai rebroussé chemin et suis sortie en traversant une cuisine. On a traversé la rue et je me disais: Pourvu qu’il ne s’arrête pas à cette petite baraque pour un café…

_Qui veut un café? a t’il dit???

Je voyais le temps filer, il était au moins 18h a Rimini et mon RV de 19h à Pigalle, semblait un peu compromis.

En fait il regardait tout, parlait à tout le monde… Pour savoir.

Ce récit n’est pas passionnant!!!!

Hier U. vient dîner. je lui avais passé un petit coup de fil à huit heures moins vingt de la terrasse du Royal Bar où je voulais regarder les gens passer. mais je n’ai pas levé les yeux de Consuelo.

—D’accord.

j’ai bricolé une salade et R. a apporté des Girolles. Il est sorti au moment ou quelqu’un arrivait au dessus. J’ai prononcé la formule magique:

—croc croc croc et un autre croc croc croc m’a été répondu. C‘était bien E. qui est redescendu et à qui j’ai passé le Fellinicittà, vite fait pendant que le bébé d’en face commençait à brailler.

200909280914.jpg

Puis C. me montre son montage et le « Making off » enfin appelons ça comme ça. On a beaucoup ri en regardant Pia. Je ne sais même pas raconter, mais je pleurais en l’écoutant. Quel bazar ces gosses. Je ne sais pas comment elle a pu. les maitriser.

R. dort. Il a du encore lire cette nuit pendant que j’étais à l’étranger. Tout le monde ne passe pas ses nuits en assistant Fellini à Rimini. Ben non.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut