Captive bird Society

La petite Circé est une absolue merveille.

Visite de dames avec MT,hier pour la rencontrer et manger le gâteau de Frisette tout ébouriffé ( le gâteau ) mais très bon.

Christophe est aux anges.

C’est drôle des amis qui deviennent des parents!

Puis retour. Puis appel de D. Tu viens? Ben…

R. m’a poussée dehors, et j’ai retrouvé T. à Réaumur.

Nous sommes descendus à Odeon. Temps doux, plein de monde qui lève le nez pour regarder l’énorme boule tango en miroir et qui est suspendue dans le jardin du Luxembourg.

Nous on marche vers les A.D.

C’est toujours agréable avec T. On papote, on rit on se tait.

Blabla ci blabla là. La présentation des video est réussie.

Un verre.

On ne traîne pas trop. Et en sortant queue à l’ENS.Le coupe file de Thomas fonctionne et on se retrouve dans des couloirs des salles … Une cantine. Le chemin est jalonné par des videos très drôles de Eric Duyckaerts.

IMG_0307.JPG

J’aime beaucoup. je l’avais déjà écouté au Jeu de Paume. Ensuite, le jardin. Magnifique , et plein de bruits des oiseaux enregistrés: C’est l’installation performance de Margarita Gluzberg. J’adore ça:

Captive Bird Society

Performance sonore, 2009

Présentée pour la première fois au Mac/Val en mai 2009, The Captive Bird Society mobilise

des enregistrements de chants d’oiseaux, 78 tours originaux réalisés par l’ornithologue

Karl Reich (1885-1970). Célèbre pour ses recherches sur les canaris qu’il entendait croiser

avec des chardonnerets, Reich mêle les bandes sonores de certains de ces oiseaux, auxquels

il apprit à imiter le chant des rossignols, à des mélodies populaires. Jonglant entre six

tourne-disques, l’artiste se livrera en direct à une performance où elle sélectionne et passe

les disques, installant peu à peu une présence sonore poétique et détonante.

IMG_0313.JPG

Image 1.png

Là, c’est la photo du même travail mais dans un autre endroit. Hier il y avait aussi des costumes suspendus.

C’était mystérieux. Je repense à Attar et sa Conférece des oiseaux qui ‘est jamais rangée bien loin

Nous avons atterri dans un grand Amphi où E.D effectuait sa fausse conférence.

On a ri et souri. C’est intelligent , absurde et pince sans rire. Léger . Avec un sentiment de fraîcheur, ce qui n’est pas si fréquent.

Parfois j’en arrive à être allergique aux images, aux vidéos, à tout. Je veux juste un jardin, un banc et regarder ce qui se passe, le nez au vent sans que l’on organise pour moi l’espace. Par exemple, je trouve les expos photos sur les grilles du Luxembourg ou ailleurs insupportables. Tout devient hideux.

Vers le Luxembourg. Entrée blindée, plus d’une heure de queue. Coupe file inefficace car on n’a pas le bracelet vert…. On abandonne. Moi ca qui me plaisait c’est le Luco la nuit. La boule, bon….

On marche jusqu’à l’opéra. Tranquillement. Sur la rive droite c’est très calme, on trouve des taxis, et pas d’embouteillages du tout.

Voilà, bonne soirée douce avec tous ces gens dans la rue.

A.M manquait.

Bon, la barbe, je n’arrive pas à dezipper Tea Time après + de 20heures de téléchargement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut