Je connais des vampires

GGL entre dans la librairie. Je l’embrasse malgré mon effroi.

Son visage est je crois peint en blanc et il a de petites dents pointues;

Il cache son cou avec une sorte de foulard de maintien blanc. Mais on devine quelque chose, comme si la tête, d’ailleurs trop petite- avait été coupée et reposée.

Le blanc est plus épais sur le front. On dirait le masque dans « le Plaisir » d’Ophuls auquel se superposerait Nosferatu et ses petites dents horribles.

Un autre type cache une grosseur sur le côté du cou sous un foulard rouge.

C. a dessiné des yeux sur ses paupières et se promènes yeux fermés pour afficher ce nouveau regard dessiné au stylo bleu.

Le type de la librairie me demande mes références universitaires… et me dit de repasser.

La librairie a un nom en a, un nom espagnol.Altapala ou un truc comme ça.

J’ai dû être un vampire aztèque dans une vie antérieure.

Donc nuit mouvementée après la soirée de présentation de Fellinicitta et la magnifique exposition de Dmitrienko chez Christophe Gaillard .

J’ai toujours aimé sa peinture mais il y a longtemps que je n’avais rien vu. Ca « vieillit » très bien. Et accrochage +catalogue sont réussis.

Ca me fait bizarre de voir Igor si grand .

C’étaient aux deux endroits des moments agréables. J’ai oublié d’acheter le catalogue.

Je ne savais pas que C.G avait tant de Molinier

  200910090931.jpg  

Au retour R. est fatigué de 3 services à la radio.

Nous parlons de Jekyllhyde, les personnes qui se manifestent sous deux aspects contraires. C’est terrible ça.

200910090933.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut