Quand deux membres du Parti communiste se tombent dans les bras

Il y a les gens qui vous bousculent et c’est vous qui dites Pardon excusez moi,

le-concert-2009-18222-1849931152.jpg

Valeri Barinov/Roger Dumas

© EuropaCorp Distribution

J’envoie cette photo à M.T en lui disant que Pierre C. serait fier de R. Cela nous ramène à des lointaines conversations assez arrosées au Repenti lorsque tout le monde allait prendre sa carte!!! Le matin ni carte ni pancarte, la vie reprenait et les poules du hameau couraient dans le même sens


J’écris en testant Cinematize pour extraire des fragments de DVD.

Hier matin, E. passe et nous parlons de son texte sur Saint-Simon;Hum. Comment le mettre en scène et faut-il le faire.

Argenteuil,

Puis tel de R. qui me demande si je veux aller à la première du « Concert » de Radu Mihaileanu. Je continue à travailler, oublie l’heure et arrive à fond le vélo en enlevant mes chaussures dans l’ascenseur pour gagner du temps et me changer.

Hou lala, plein de monde, grand bazar chercheurs d’autographes, photographes amateurs etc. J’envoie des SMS à Camille pour la faire baver.

A l’époque de Brejnev, Andrei Filipov était le plus grand chef d’orchestre d’Union soviétique et dirigeait le célèbre Orchestre du Bolchoï. Mais après avoir refusé de se séparer de ses musiciens juifs, dont son meilleur ami Sacha, il a été licencié en pleine gloire. Trente ans plus tard, il travaille toujours au Bolchoï mais… comme homme de ménage.

On a passé une excellente soirée. Entrer dans un film populaire, avec vent dans les voiles, mais jamais dégoulinant. Tout oublier, courir partout avec les russes, à fond l’ambumance dans Moscou-

« A première vue de l’affiche faisant penser à un mauvais film français avec Timsit, on regrette déjà d’avoir accepté d’aller voir Le Concert, d’autant plus que la grippe A rôde ces derniers temps… Mais il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et dès les premières minutes du film, on révise notre jugement. Radu Mihaileanu signe ici un film mûri, abouti et avec juste ce qu’il faut d’humour, de contexte historique et de tacle à certains travers des sociétés françaises et russes. (http://thevioletteroll.wordpress.com/2009/09/16/le-concert-–-radu-mihaileanu/)

Andrei Filipov /quel est son nom? est ma nouvelle coqueluche. Mais pour trouver des infos sur les acteurs russes, merci. Pas si simple.

A la fin de la projection, l’écran s’est levé et on a assisté au concert du Concerto de Tchaikovsky.

David Oistrakh

Valeri a sauté dans les bras de R. en criant « Momo! Momo »! Il repart jouer à Moscou  » Beaucoup travail »

Puis on félicité les autres Russes, le tout petit ; l’immense, et le beau chef d’orchestre.

Voilà. un moment comme ça où on se dit que tout est bien, qu’on a de la chance, qu’on est content, et qu’on a un petit peu faim.

Taxi vers le Grand Colbert ou je dévore un carpaccio avec des frites; De l’eau avec des bulles.

Un peu de télé nulle avec un jeune type qui se prend pour Elvis et se produit dans des endroits pourris pendant que ses parents vendent des produits dérivés ( la photo du mec en Elvis sur des bouteilles de vin)

Roger vient m’annoncer que la mode , il vient d’en croiser deux, ce sont des vêtements avec des tâches de peinture ( genre artiste) Je n’en ai pas vu encore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut