« Son ami Gigi l’emmène dans les soirées mondaines »

Il y a les gens que vous invitez à diner et qui disent: Je passerai.

Bon. C’est décidé je vais quitter Ecto, cet éditeur de blog à la noix.

Hier , encore mal au dos.

Le kiné me dit que je ne fais plus de sport, que si j’en ai toujours fait et que… Ben oui. Ce matin piscine.

Personne. Seule avec mes palmes dans la ligne.

Velib à nouveau. Puis riz, lentilles et autres denrées pour ne jamais mourir….

Hier éclair au café et religieuse au chocolat apportées par C. Pour mourir tout de suite.

Vraiment on est bien dans cette  cuisine.

R. se branche sur la pataphysique, trop heureux que l’on puisse imaginer mesurer la surface de Dieu.

Thé vert Japonais, pour être connectée aux Astres. Je passe devant un truc de Scientologie rue Legendre et je leur tire la langue depuis mon Velib.

Argenteuil. Ah je suis contente. Je suis bien.

C’est bizarre qu’il fasse nuit si tôt.

Et que Pasqua se prenne un an de tôle TTC

En fait hier, quand on est sortis de chez le notaire, R. n’était plus du tout interessé par ce qui nous avait quand même pas mal preocupes depuis un mois et plus.

Là; il avait devant lui, cherchant un truc dans son coffre, le bandit , celui-ci.

Ah ah. Ils sont forts les types.

Oui , il était donc rue de la Paix, et sortait du coffre ( mon père disait La malle arrière) ( qui va bien avec La boite à gants-c’est joli La boite à gants, ça fait Hitch en Technicolor)- donc il sort de l’arrière de la caisse de loc immatriculée en six-zero, un cintre avec dessus une veste de cuir genre moto-classe.

Il a attrappé aussi un sac Vuitton tout plat, vide je veux dire et il entre du côté des numeros pairs; Deux minutes avant se sont ejectées de là, deux vieilles personnes qui n’ont pas l’air dans le besoin.

Nous on était au 4. .

On a regardé comme à la foire, mine de rien.

C’est vrai qu’un escroc c’est plus interessant que la FIAC. Non?

Carton pour Le 17.

carton D.Delouche

J’aime bien cette photo e D.D . J’aime + que bien.

U. m’envoie u mail me faisant part de ses considérations sur le Tout arrive d’aujourd’hui.

Dans le train , deux types entrent avec des drôles d’outils, qui n’ont rien à voir avec Noêl mais font penser à un truc du genre sapin.

On dirait un bâton de ski avec un pompon de bonnet en barbelé…

Bref. ce doit être des ramoneurs. Mais ils turbinent au pétard et à la Despé…. deux autre gars ont des yeux hors service.

Sur le boulevard je tente un Bonjour à Crabe ( je l’appelle comme ça.)

C’est un métisse qui marche à 1 à l’heure avec tellement de difficultés. Il avance de côté et son sac est ficelé à une poche. Dur…Il me répond en souriant.

Une chambre ( pas forcément « à soi ») , mais qui vous attend…

bed2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut