Ce soir

Que cela se passe d’une manière ou bien d’une autre ce soir prendra fin mon indigestion Fellini.

Bonne saturation, car j’ai souvent souri, souvent ri en regardant des extraits de castings désopilants.

Et puis le fameux UNO DUE qui est mon top 5O, lorsque FF dirige un type à la tête incroyable. C’est extraordinaire.

Cela réconcilie avec tout.

Ma crainte pour tout à l’heure c’est d’avoir « trop  » de choses. Hier j’ai rendu une petite visite à D. pour lui rendre ses dessins de FF. Quand il n’y a pas de musique chez lui, c’est comme s’il manquait quelqu’un.

Il y a la petite table ronde près de la fenêtre. J’y vois Tati et Fellini. Et la maman de Dominique.

J’y entends le récit du mage que l’on verra plus tard dans Cabiria. Une scène exceptionnelle de celles que je préfère. Le prestidigitateur, qui vient direct de Luci di Varieta et compagnie.

Parfois je repense à JMR qui avait ce côté là, un peu tragique . ce que j’aimais aussi c’est sont habit blanc éclatant dans la lumière et qui de près laissait voir le fond de teint épais, par traces ici ou là.,le col sali; Lorsqu’on se retrouvait près du bar, et qu’il parlait avec cette voix « rocailleuse »

Bref chez Dominique il y a un lustre avec des fausses bougies qui vacillent. J’aime bien

( Roger entre et me dit: Je me suis fait une épée. je ris et il part répéter )

Hier Christophe est venu trop gentiment m’aider à préparer un DVD de sécurité. Moi, sur DVD studio pro j’avais fait comme dab. Mais ce n’est pas si simple et ça marchait moche. Passer par compressor, faire des réglages. Entre un thé puis un peu de vin, un cannelé puis un toast au tarama.

Demain j’irai à la piscine et à Argenteuil pour reprendre tout ce qui est en cours.. Préparer les dessins etc

robert-benchley-2.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut