Il vole une huitre gigantesque

___ et poursuit son chemin tranquillement, bouteille de rouge à la main.

Samedi à Dimanche. Rêves.

Je dois passer chez D.D C’est bizarre car son appartement monte et descend.

Comme un ascenseur, c’est à dire que quand j’appelle l’ascenseur, c’est l’appartement qui vient me chercher mais aussi l’ascenseur dont la fonction maintenant m’échappe.

Je n’avais pas compris cette invitation à une grande soirée. Maintenant c’est un Rez de Chaussée sur jardin où nous sommes.Je descends des chemins dans un immense parc. Il y a des tavles et des buffets qui proposent des volailles, mais elle sont creuses. Quand on s’approche pour attrapper une cuisse de poulet, c’esr juste une enveloppe pleine d’air. Il y a un géant qui sert les convives. Non seulement il est immense mais sa tête est au mileu des épaules comme les « blémiens » , je crois que c’est le nom de ces monstres moyen-âgeux, gravés sur du bois. Il a un air de Maurice Tillet , plus haut cité. Le jardin est celui de la scène du Chateau dans la Dolce vita. Oui ça y ressemble. Un psychanalyste vient vers moi . Il a des lunettes et il m’est antipathique….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut