« Voyez Cinabre, il sait bien que »…

cordoba.png

Je me demandais bien comment Consuelo allait quitter le Château des géants et où elle irait chanter. Je pensais à Albert et à ses pouvoirs occultes, au Porpora si agité qu’il errait dans les jardins sans s’en rendre compte.

Je pensais à tout cela, en allant à 20h sonnantes au JDP , entrant par les jardins. Ils sont magnifiques quand même.

J’aime toujours m’arrêter à un endroit ou un autre, sur un pont souvent, et me dire: C’est magnifique.(quand même)

J’étais passée vers l’ordi non pas pour écrire comme un Saint Simon d’opérette mais pour regarder la météo et savoir si je me drapais dans mon horrible pantalon gris trop grand que j’adore, ou s’il fallait envisager quelque chose de plus léger. Parfois, il suffit d’entrouvrir une fenêtre pour être fixé.

C’est quand même étrange qu’Anzoletto ne réapparaisse pas. A mon avis il va surgir de je ne sais quelle coulisse, gondole.

Mais il doit se « grouiller » car il reste peu de pages.

83146260_06505b03e4_o.jpg

J’en reviens à mes mondanités. C’est DD qui m’avait gentiment invitée. C’était drôle de se trouver en Helvetie dès l’arrivée, avec plein d’hommes en costume traditionnel de la planète, le gris-cravate.

Mais entre un Gris cravate et un autre, il y a un monde: La coupe, la qualité du gris, et l’es extrémités: chaussures et manches de la chemise . Un écran vantait les joies du « Vivre en Valais », Vivre en Valais , sans trop de minarets si j’osais. ( mais oui, tout cela n’est qu’un problème d’architecture!!!! Quelle hypocrisie!)

A ce propos, nous étions une petite ronde à écouter un monsieur Suisse nous dire qu’il ne supportait les minarets que s’ils disparaissaient dans le feuillage. JMM me corrigera si je retranscris mal…

Bref , moi qui voulais rester peu de temps, je suis partie tard armée de mon filet garni de Fellini, alcool suisse en petites bouteilles de bar d’hotel, des prospectus. Pas de fromage. Pas le moindre petit échantillon laitier.

On a beaucoup ri.

Ai retrouvé T. que je connais peu et qu’U. avait invité un soir.

Que faisait là B.?

C’était absolument délicieux. Un peu sophistiqué. Dans les alpages ou avec Fellini, j’aurais imaginé des chaudrons fumants. En parlant de chaudron, T. qui venait d’engloutir de succulent éclairs au beurre salé, non au caramel … a découvert l’existence d’une sorte de hachis parmentier de canard ( et foie gras). Par contre ce même foie gras, à l’apparence d’une microscopique pomme de fête foraine rouge, gloups. D., a lui aussi regretté son acte, et s’est précipité sur un petit rouleau de je ne sais quoi pour oublier son passé.

Je me disais que c’était dingue toute cette bouffe.Ca ne me met pas vraiment à l’aise cette profusion. Bon.

Je pensais à 1000 trucs en même temps et le vin blanc du Valais était délicieux.

Ce soir , la conférence sur le Satyricon par B. Racine. J’irai avec C.

Hier passé boire une tasse de thé chez D. qui rentrait de Casa.

Mais que fais E.J dans ma baignoire?

EG robinson.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut