Patrick Illico -à corriger

Quelle journée étrange; Il faut du temps pour raconter cela et aussi insérer les publicités de Macdo d’hiver ou je ne sais quoi aux lardons et « 25 ans après toujours l’amour «  ou un truc comme ça qui dit sans le dire que le sida existe toujours.

Ce sont ces pubs vieux style , en papier gondolé aux coins des rues : Le hamburger / le sida, de haut en bas incessamment…


iTunes

Tournons et valsons; valsons et tournons , comme des toupi-es

En prenant les armes nous nous en irons…

Vidons notre verre , prenons un baiser

et tanpis ma chère, si c’est le dernier….


Donc ce matin je suis passée vite fait au labo, puis ai garé le vélo devant la gare du N. , rayon RER , pour aller à Pantin, ligne E.

Je n’aime pas le RER et l’ai pris dans le mauvais sens, me retrouvant perdue comme une touriste à Saint Laz.

A cheval sur la discipline ( Et pif paf pouf, je n’aime pas cette interprétation…) Elle caresse ma moustache....

CND/ PANTIN

Bonjour…

—Ah Bonjour. C’est prêt ( sourire et sympathie)

L. ( c’est son prénom?), m’installe:

—Là c’est la thèse, là des articles, là un texte, là un carnet. Je vous donne une loupe.

Si j’avais su qu’un jour, je te regarderai à la loupe Patrick…Et en plus une loupe avec option lumière… Comme toi, un jour dans une librairie marchant dans les ravins entre les lignes , moi entre tes mots et tes râtures; mots minuscules ou dilatés comme lorsqu’on a bu trop, me semble t’il. Parfois.

Une loupe éclaireuse, comme le cristal du désagréable … , éclairant la banquise….

George Sand, justement; La réalité justement. Quelle réalité, justement

Oui l’intérieur de la pierre ronde et creuse, l’intérieur de la pierre, la vitrine brisée pour commencer le voyage dans les cristaux, les stalactites brillants, les trous étincelant d’ombre…, la main en sang dans une lumière verte, comme la tienne, la tienne main dans le train. Mais que s’est il passé, dans le train , et au bar. Le verre qui explose, le sang.

Eclairer la nuit, greffer au train des projecteurs; éclairer le monde,une idée à la Jules Verne/

Me rappelle les trajets Paris -Amiens à dessiner le paysage en mouvement comme un story- board.( un story- bobard!!!)

STORY-BOBARD

7paroles5.jpg

jean guizerix:Boivin/7 dernières paroles du Christ/HD/theatre de la ville

Bien sûr, je me souvenais de Patrick Bossatti avec 2 T

Mais comment m’en souvenais-je ?

Je ne sais pas; Un son, un rire une couleur de cheveux, l’automne, B.L, une poignée de main, des dessins sur un fond rose pâle et un petit mot arrivé un jour rue du Faubourg, dans une enveloppe. Un type assis et qui dessine. L’autre danse .

Hum…

Et puis sa mort.

Voilà.

Et je ne savais pas « ça ».

Puis le mail de B/L et puis tout à coup la Mana danse devant moi.Où? Où? Là, au studio, chez Jean et Will… Quand… Quand…

Et avant Fontevrault, me semble t-‘il en 85, avant la danse de Nada; Bien avant. C’est le critique à qui j’ai serré la main. Le type de la danse.

CND ce matin, 10 h. Grande et bleue lumière, je regarde à l’extérieur des jeunes blacks qui passent et voient que je les observe furtivement comme Gepetto par dessus ses lorgnons..

J’ouvre….Et je lis, et le temps passe.

Et je découvre un jeune homme vivant, primitif, un feu dans la main, une bête sauvage sous les ongles… Un garçon, un enfant, .

Un enfant avec sa grand-mère, un enfant-l’enfant-et sa grand mère… Un jeune homme qui voit Lilliput, qui voit Zoom… Il parle de Mircea Eliade… Tu te souviens LN de cette lettre à mircea??? Oui? Oui , tu la commençais et France Culture annonçait sa mort.

La réalité, Clement Rosset, voir, voir quoi, les montagnes le tampon Art, Nu, les montagnes, l’érection, l’initiation, la chambre et la corde. Artaud… JP Raynaud… Les années 80…

Méchante…

Et voilà


Tout à coup, il est si vivant, zut, c’est troublant, là , au dessus de moi.

C’est dérangeant; je suis dérangée. Je poursuis , puis comme récréation, les critiques de 83 à …

Plein de noms que j’avais oubliés: Cré-ange, Paul les oiseaux, tous ceux que j’avais représentés « alla manière » comme aurait dit A., sur l’affiche de la saison TCD…

Je cherche, ne trouve plus… Celui ou celle qui s’entraînait à Fontainebleau et grimpait… Dominique Boivin… Diverres… Marc Thompins… Balthus..; Les sauts… La discipline; les cours… Kilina Kremona…

Nous avons je pense aujourd’hui le même âge; Pas malin comme réflexion…

Bagouet, dont je n’ai rien vu…

Bagnolet… Le concours

Les éventails d’Andy…

CND

J’ai quitté le navire, non que j’aie autre chose à faire, mais j’étouffais un peu.

Ce soir , au bal de la cour….

— Gardez les moi, je reviens cette semaine

Non General, prenez par là….

Dehors. Velib le long du canal. c’est beau. Tristesse. Récupérer le vélo. Filer à Saint -Lazare.

J’ai faim. Viet, sinistre , où pour 10, 90, on a un buffet « à volonté » médiocre.

Homme à sac de sport qui se ressert 3 fois, type arabe qui cherche l’embrouille et parle fort, et de façon super désagréable » Jvous ldis, jvous lrepete, j’ai déjà mangé, jmange pas, fille qui garde son manteau et mange et mange. En reprendre encore= A volonté, 10,90 -Ados qui paient en pièces, et j’attends.

On peut demander un wok en plus; Je suis la seule à lire George Sand et a vouloir des baguettes.

Et du thé. Qui d’ailleurs est bon.

Décidément je n’aime pas cette version de la duchesse de Gerolstein (musiciesn du Louvre/ Marc Minkowski)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut