Tea-Time 14h-18h

C.A.jpg

Jean Stanislas, baron de Frascata

Et maintenant les instruments de bruitage pour Tea-Time

instrument 1.jpg

instrument 2.jpg

En arrivant chez C. j’ai l’étrange impression d’avoir déjà vécu ce moment .

Il y a dans la pièce une odeur de cuisine, et une fille qui fait cette cuisine.

La fille va déjeuner sur la petite table.

Elle lit un livre en Japonais

Elle est Japonaise. Elle a ôté ses chaussures.

Sa valise est dans l’entrée.

Cette fois ci, le plat est à base de poulet et pas de poisson comme c’était sévèrement le cas la fois dernière .

Nous commençons à travailler dans les vapeurs d’encens réparateur.

—Quand même j’avais dit que je travaillais ici à 14h. Et elle est là. Elle se fait à manger!!!

On rit en concluant qu’il y a des gens pas très bien élevés.

On rit encore en regardant la bouteille d’alcool offerte… avec le prix de dessus

On s’amuse dans la recherche de bruits de perroquets, grondements, bruits de tasses que nous enregistrons » à la manière »

Je me dis que j’absorbe pas mal de temps à C.A, qui en plus est dans un trip Noel en famille et comme il se doit songe aux cadeaux.

Nous marchons jusqu’à Pigalle où il fait l’imbécile, comme Buster Keaton déguisé en Kafka ou plutôt le contraire.

…………………………………

Moi je suis contente de rester ici ,

S. arrive pour quelques jours le 24 et ; M.E.C. et A. / Puis M.T…

Je suis contente et de bonne humeur malgré les bricoles quotidiennes ( déception d’une amitié qui s’écorne, voisin d’Argenteuil-le frère du collabo qui m’avait fait convoquer à la police-et qui décrète que mon vélo le gêne!!!. )

Maintenant ça m’amuse: Lasciare perdere.

R. me dit: Mais tu t’en fous tu t’en fous.

Ca matin j’ai dessiné. C’est la bazar à la Gare Saint-Lazare. Un monde….

J’observais deux personnes se télescoper se regarder un instant sans que l’une ou l’autre ne s’excuse…

Bref je suis contente de ne pas être soumise aux vacances, drôles de bêtes dont je n’ai pas besoin. ( —Ben oui vous êtes en vacances toute l’année…)

R. ne pense qu’à travailler. C’est très bien ainsi.

Moi aussi.

Hier « Raoul » au théâtre de la Ville.

Bien sûr c’est parfait, il est hyper fort.

Mais je me disais ( j’ai vu tous ses spectacles) qu’il y avait comme un parfum de redite et de suranné.

C’est à dire qu’il y a des images magnifiques ( la méduse, le monstre marin, la grande crevette sont géniaux et puis à la fin, le fond sans fatras, sans 10000 accessoires… )

Mais si l’on change de paysage et d’histoire, la gestuelle danseur, mime acrobate , je la reconnais et n’en suis pas surprise.

Je regrette le hanneton, plus rèche, plus inattendu. C’était réellement génial et les abysses aussi. Au revoir parapluie ne m’a laissé qu’un vague souvenir.

Et puis les objets sont un peu pittoresques ( le phono-vieux phono; la cadre dans lequel on met la tête, le bidon de fer rouillé, etc…)

F. lui s’est carrément ennuyé. C’était sa première fois; Dommage.

Et dans la main de la gantière tremblait la main du Brésilien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut