Temps perdu Lustucru.

Après avoir rêvé que l’on greffait une queue de crocodile à je ne sais qui, et cauchemardé ( père vivant et mort à la fois) et vue la pluie battante, j’ai décidé d’aller chercher mon châssis chez Marin à l’autre bout de Paris.

Bonne idée, mais faire rentrer 3M30 dans la voiture est un sport particulier. Je suis donc revenue à la case départ puis ai décidé d’aller au labo à vélo et de là, au CND pour continuer la lecture du bouquin de Bosatti.

Bonne idée encore , car la médiathèque est fermée. Mais elle est ouverte puisque j’y entre et pourrais emporter ce que je veux.

Trois filles travaillent sagement. A l’accueil je demande des informations et au téléphone un dame me dit que c’est fermé. Moi, que c’est ouvert.

—Ouvert??

—Oui j’en sors

—Oh lala j’arrive tout de suite…

Tiens mais qui arrive à petits pas??? C’est Andy Degroat. On échange quelques bêtises. Il vient préparer son spectacle de Février.

Bzz et mots puis vélo, canal, le temps se dégage.

Je suis vidée et crevée. Mon vvélo pèse une tonne. Je ne fais rien de bien.

Tel de B. I. est à l’hosto car sa vue est trouble.

E. fait semblant de ne pas me voir en sortant de l’immeuble. Pffffff…

.mare.0.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut