La Menzogna

LN 26012010.jpg

26012010-2.jpg

Ca déménage le dernier spectacle de Pipo del Bono. On se sent une momie qui ne fait rien dans in monde abruti et trébuchant, un ver de terre sans énergie devant tant de rage.

Ca fait du bien. J’ai de la chance en ce moment: De Roussopoulos à Pipo ( et évidemment Bobo ) en passant par l’opéra de Pékin..

Ca fait du bien. Le théâtre fait du bien.

Plus que les expos.

Oui ça barde La menzogna. Ca barde et ça parle très peu.

Nous sommes des animaux , ou de la chair à morts, on crie. Gianluca nu. Derrière des grilles. Un âne. Des visages cagoulés.

Une sorte de coiffe de Ku klux Klan.

Gianluca miaule nu, pendant qu’un peintre caricatural propose une croûte, pendant que l’on confond la finance et l’économie, pendant des ouvriers meurent dans une usine en feu. Pendant Metropolis.

C’est réussi. Rien n’est trop. Pipo photographie sans cesse. Comme font les gens. Tout photographier comme des cons, sans rien regarder. Ecouter sans entendre. Classique….

Ce pourrait être ridicule. Non. La nudité. On ne se dit pas  » oh encore, ça va, on connaît…. « 

Non. ça marche. ça parle. On connaît pas. Pas de filon. Pas de manière.

Il y a des gens qui se barrent. Pas mal de gens.

C. m’a invitée à dévorer un hamburger en renvoyant les petits signes que lui faisait Bobo.

Puis on est rentrées en nous prenant pour des étoiles de l’opéra dans le métro. Ca ne faisait rire que nous;

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut