Laurent Terzieff/Molieres hier

C’est ce qui s’appelle la grâce, la sainteté ( si je savais ce que cela signifie)

Avec ses deux bras cassés ( abîmés, luxés, fêlés;.. ) et son corps transparent ,nous sommes assez loin de l’épaisse vulgarité des temps qui courent.

Splendide.

Hors du temps.

Hors du spectaculaire.

Hors de la « culture ».

Hors des produits culturels dérivés.

De l’interactivité, du ludique, de l’agrandissement….De la merde.

Et pas de « compagnonnage baba ».

« Le théâtre sur un tapis de Morts… »

Jean Louis B.

On se sent lourdingues dans nos concessions face à ces « arêtes là « , ces spectres bien vivants , concentrés de personnes, de sujets, d’auteurs , de fantômes, de rumeurs, de flou, de flous, d’invisible, de fantômes encore…

Une dame noire, un garcon noir/Martinique Guyane

1. Dans la rue

Hier en récupérant mon vélo ( et sa nouvelle sonnette bien brillante) je voyais venir vers moi une dame en costume.

Une martiniquaise me suis-je dit. J’entendais qu’elle parlait, chantait, riait. Je me suis dit qu’elle était au téléphone.

Comme elle se rapprochait, je constatai que non, elle n’avait pas de téléphone et parlait seule. Une de plus me suis-je dit.

J’avais décroché mon vélo et elle m’a dépassé en chantonnant cette fois., doucement;

Alors j’ai vu dans son dos un tout petit bébé bien au chaud dans son nid. C’était beau cette image. Comme si ils étaient seuls dans la rue. Elle et sa chanson, lui encore dans un chou.

Je l’ai dépassée et on a parlé un peu.

— Je croyais que vous étiez un peu dingue et que vous parliez seule!

Elle a ri . Me disant que c’étaient des triplés et qu’il fallait qu’elle se dépêche car les deux autres devaient piailler.


2. Dans le train d’Argenteuil

C’est vide. Il est 16h.

je lis comme quand je pars ou reviens de banlieue, les Mystères de l’âne. Tranquille. Il fait presque chaud.

Un garçon noir arrive. Veste de bleu de travail, cheveux épais et tressés correctement.

Il s’assied près de moi .

—Tu voudrais pas me baiser?

Je ne manifeste aucun étonnement, ça me surprend même et lui réponds en souraint comme s’il m’avait demandé ce que je lisais.

—Non…

— Non, mais tu veux pas me baiser ?

—Non, non je t’assure. Tout va bien ( genre vous reprendrez bien un peu de tarte aux pommes)

Il est un peu contrarié. Il fronce l’oeil pensif. Mais il est très doux.

—Allez s’il te plait.!!! Moi je ne te baise pas. C’est toi. D’accord?

—Je t’assure que non. Qu’est ce qui t’intéresse le plus toi?

—Ce qui m’intéresse c’est que tu me baises.


D’accord, je vois le dossier me dis-je.


Là, j’ai souhaité que quelqu’un monte,p,arce que le mec pouvait changer d’humeur…

—Alors c’est non? Tu me mets juste un doigt si tu veux.

Et moi j’ai continué sur le ton, vous en êtes un autre…

_ Non, vraiment c’est non.

—Tu sais les filles ici je ne les aime pas. ( il est vraiment contrarié,ça fait peine…) Toi je t’aime bien, tu es calme. T’es vraiment bien.

Les filles ici quand tu leur dit que t’as envie d’être baisé par elles, elles crient, elles t’insultent. Je suis arrivé de Guyane il y a un an et demi et je n’ai pas ce problème avec les Brésiliennes.

—Ben, cherche une Brésilienne alors. C’est un peu normal que les filles hurlent non? C’est un peu brutal ta proposition, non?


—…Non, toi t’es bien.T’es bien pour me baiser. Tu descends à Saint-Lazare?

—Oui oui

— Ben alors on a le temps!

—Le temps de quoi.?

_Le temps que tu me baises. Tu ne te déshabilles pas rien…

Il me regardait fixement, contrarié vraiment et commencé à se frotter , disons-l’oreille même si on a jamais vu une oreille à cet endroit.

—Tu me trouves pas beau?

—Non, ça n’a rien à voir. C’est mon livre qui est beau pour le moment.

—Alors tu me téléphones tout à l’heure et puis tu me baiseras plus tard. D’accord?


Ca devenait un peu saoulant cette affaire. Mais l’expression du type était si peu en relation avec ses propos que ça m’intéressait.

—Alors salut!

—Oui, bonne journée.

J’ai entendu le verrou de la porte des toilettes.

En rangeant mon vélo dans le coin vélo,, j’avais aperçu qu’on avait jeté dans la cuvette un emballage de sandwiches triangulaires, les trucs dégoûtants en pain de mie. Je m’étais dit: C’est dégueu de jeter ses boites là dedans.


Dessin prémonitoire!


IMG_3489.jpg

Argenteuil-Jeu de Paume

j’aime bien entendre le bruit du Duke en bas. Sirène de pompiers. J’arrive de la projection de courts films de Vittorio De seta.

Image 2.png

C’est purement magnifique.

La pêche à l’espadon, la nature, les bergers. Un monde disparu.

Plus proche de celui d’Ulysse que du notre même si 50 ans seulement nous séparent de ces documents.

Documentaire pour remplacer De Seta bloqué par le nuage…

Des informations c’est certain, des témoignages mais horrible montage avec effets, musique de fond et toutes les balourdises y compris le passage du noir à la couleur pour arriver au moment présent… Primaire.

Avant j’étais passé vite fait chez décathlon m’acheter un tuba. idée soudaine et des chaussettes de tennis.

Toutes les miennes ont disparu. En plus, une de mes Nike blanches que j’avais aux pieds à Arg. est maintenant orange. Pigment oblige. J

‘ai buté dans un pot et hop. Irrécupérable.

Ca me rappelle, à Rome , le jour où Lucien Durand et sa femme sont venus dans mon atelier. L. portait un pantalon jaune poussin. Un pot de pigment Bleu de Prusse était là , au même moment, le même jour. Les deux se sont entrechoquée .

Le Bleu de Prusse est une catastrophe.

Le vert que j’ai utilisé aujourd’hui aussi. avant de partir j’ai vu que je ressemblais à un figurant de film de la Hammer.

Hier dîner avec A. venu seul. J., histoire incroyable a récupéré sa voiture volée. Mais elle est calcinée et à l’intérieur il y avait une petite boite contenant … les cendres de son père. Un vrai sujet de film.

A. prépare son film. Je l’aime bien. Tout cela est gai. C. repart en velib car Coco l’attend. Tiens elle ne m’a pas rendu ma carte.

Dois écrire à M.F. Je ne sais pas ce que j’ai fait, pas fait mais je n’arrive à écrire ou répondre à personne. Je vais boire un coca Entendu passer des avions. Mais très haut.

On ne les voit pas. Ai mangé du riz sur la terrasse avec du thé.

Ecoute une émission sur Jacques Chessex dont je n’ai lu que le dernier:  » Le dernier crâne de Sade

« otisarchives.jpg

cloud/Eyjafjöll

888056.jpg

photo sur le nouvel Obs

Allons voir comment se porte notre petit nuage de cendres

Le point.fr

« Un nouveau nuage complique le retour à la « normale » du trafic aérien en Europe. »

L’éruption du volcan islandais s’est intensifiée envoyant un nouveau nuage de cendres vers la Grande-Bretagne.

« L’éruption du volcan en Islande s’est intensifiée et un nouveau nuage de cendres se répand au sud et à l’est en direction de la Grande-Bretagne », ont déclaré les services nationaux du trafic aérien (NATS) qui gèrent l’espace aérien britannique.

Luttez contre la pollution du nuage
en Respirant de l’Oxygène Pur

Qui en veut?

– GOX, canette à oxygène pur

– Oxygène pur à 99,5 %

– Embout adapté

– Plus de 40 bouffées

– Utilisation simple à une main

– Boost les performances jusque 40 %

– Canette légère en aluminium

– Ne contient pas d’additifs ou conservateur

– Recyclable

– Sans goût ni odeur

– Contient 4 L / 6 L d’oxygène selon version choisie

Mélanges inoffensifs

Je « m’enberlificote » un peu dans les jours. Samedi soir, retournée voir l’Audition.

Beaucoup de plaisir. La pièce a évolué et Manu me fait beaucoup rire. Marielle impec , Roger en diable est parfait , et Audrey goodgood….

Hier Dimanche, marché le matin avec R. et S. Puis RV pour dossier.

Ai aussi un peu dormi en écoutant une conférence.

Je file

Cuicui cui

3388427718_3eab6f6b25.jpg

Bleu et chaud

aujourd’hui j’ai décidé de ne rien faire.

Ce matin lu le texte de A. Envoyé mini suggestions infime.

Hier visite à A. Mais c’est quand j’ai un RV que les transports déconnent. Classique.

C’était très agréable.

J’aime bien les gens dans l’atelier. Il y a celui qui ne bougent pas. Celui qui circule, s’arrête lève la tête…

On a bu un verre sur ma terrasse fracassée. Il faudrait quand même faire quelque chose.

J’aimerais aussi louer l’atelier en Juillet et en Août

Retour Paris en voiture pour moi.

Claquée. je regarde , absente le début de »Le premier venu » de Doillon.

Je trouve que c’est un peu ennuyeux, mais les acteurs sont formidables .

Lui , je ne sais pas son nom, Thomassin, Gérald Thomassin.

Et Clémentine Beaugrand.

J’ai toujours, mais c’est personnel du mal à regarder les paysages de la Baie de Somme, le Crotoy et pire Saint-Valéry.

Ce sont des endroits magnifiques ( et redoutables en hiver) mais c’est difficile d’oublier la fin de D. là-bas. Brrr. et encore Brrr.

je me vois sur le parking près de l’hôpital, détaillant la côte, prenant l’air et la vie à plein poumons avant le mouroir.

Deux éclairs, un au chocolat, l’autre au café. Puis la promenade.

Je pousse le fauteuil dans les couloirs vert d’eau. Le vent dehors. C’est bon. le café au soleil. Peu de mots. La presque fin.

Notre dernière conversation avant le coma.

Picture 14.png Image 2.png

J’écoute en souriant Slavoj Zizek

 » Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Lacan sans jamais oser le demander à Hitchcock « 
Courrier à PM

La fin de l’âne

« Fantastique ! Béatrice Gonzalez est formidable. Tous les détails. Bambi, l’Algérie, 1958, le Daily Mail…

Si je comprends bien, Philippe est le concepteur du site 7flammes qui n’a pas répondu à mon mail, mais malgré tout, la vérité est apparue au grand jour. Ce n’était donc pas une représentation de Peau d’Âne au théâtre des Armées.Ce fut une belle quête. »

legion-ane neg.jpg

La verité sur l’âne/ BAMBI

Voilà grace à Beatrice Gonzalez et Simone Amouyal des infos, des Donkeys-infos.

Avez vous vu cette explication?

Le militaire est le meilleur ami de l’âne 11 MARS 2007 PAS DE COMMENTAIRE

ane

Rien à voir avec l’actualité médiatique, mais j’aime beaucoup l’image ci-dessus, qui m’a été transmise par mon voisin et néanmoins ami Philippe. L’histoire de cette photographie est également très intéressante, la voici :

En 1958, un légionnaire de la “13″ (13e Demi-brigade de Légion étrangère) en opérations trouve un âne crevant de faim dans le djebel. Le légionnaire le ramène à la base et la bête devient la mascotte de l’unité sous le nom de “Bambi”.

Une photo paraît dans le “Daily Mail” de Londres.

La Légion se voit remettre un diplôme pour services distingués par la “Société américaine pour la lutte contre la cruauté envers les animaux” ainsi qu’un hommage de la “Société Royale pour la protection des Animaux” (RSPCA) de Londres.

Anonymat oblige, la récompense fut donnée à titre collectif.

Par ailleurs, Philippe m’a expliqué qu’aujourd’hui, le 2e Étranger d’infanterie a aussi un âne pour mascotte, un nommé “Tapanar”. Immatriculé en tant qu’animal militaire, il dispose à ce titre d’une solde permetttant son entretien et un caporal-chef est chargé de veiller sur lui. Il participe aux prises d’armes et représente dignement les mules des anciennes compagnies montées.

Les ânes ont donc de l’avenir dans l’armée… Etonnant, non ?

………………………………..

Bonjour,

Je ne parviens pas à vous laisser un commentaire sur votre blog, alors je vous l’envoie pas mail :
Concernant la photo du légionnaire qui porte un âne, sur le site où vous l’avez trouvée (7flammes.com) il y a le commentaire suivant :
« 1958 :
Anecdote :
En cette année, un légionnaire de la « 13 » trouve un âne crevant de faim. Le légionnaire le ramène à sa base et la bête devient la mascotte de l’unité sous le nom de « Bambi ».
Une photo paraît dans le « Daily Mail » de Londres.
La Légion se voit remettre un diplôme pour services distingués par la « Société américaine pour la lutte contre la cruauté envers les animaux » ainsi qu’un hommage de la « Société Royale pour la protection des Animaux » (RSPCA) de Londres.
Anonymat oblige, la récompense fut donnée à titre collectif. »
Ce commentaire provient de cette page http://www.7flammes.com/chronologie.htmqui est la page du site qui pointe sur la photo.
Par ailleurs, le concepteur du site donne l’origine de la photo ici :
http://www.7flammes.com/concepteur.htm; elle vient donc du site « Monsieur légionnaire » dont je suppose que c’est ici : http://www.monsieur-legionnaire.org/. Mais je n’arrive pas à retrouver la photo sur ce dernier site.
[D’autres occurrences de cette photo sur le web, par ex. ici :
http://semiologie-television.com/?p=331mais il semble que ce soit la même source (Philippe) ie 7flammes]
PS : D’après ces commentaires, l’âne se porte bien. Je pense que l’arrière-train peut être caché derrière le bardat du légionnaire. Les 2 pieds arrière sont probablement attachés ensemble.
PS2 : je viens de penser que peut-être faut-il que vous validiez les com. pour qu’ils soient visibles sur le blog; dans ce cas je viens de vous bombarder avec plusieurs com. identiques d’affilée …
Bonne journée,
B. Gonzalez, une lectrice du blog .

………………………………………………………………….

Bonsoir,
Je corrige ce que j’ai écrit trop vite dans le mail ci-dessous : la source « Monsieur légionnaire » mentionnée par 7flammes.org n’est sans doute pas le site
http://www.monsieur-legionnaire.org/(en tous cas je n’y trouve pas beaucoup de photos) mais plutôt un livre d’un certain Jean Hallo : http://www.amazon.fr/Monsieur-l%C3%A9gionnaire-Jean-Hallo/dp/2702503705.
Sinon pour l’âne, je retire ce que j’ai dit : il n’a pas l’air très vif en fait.
Bonne soirée,
B.Gonzalez

Plus réjouissant

Trouvé votre mail en rentrant cette nuit. Merci.

Malheureusement ça ne fournit pas beaucoup d’infos. Je ne connais pas le kabyle et donc je ne sais pas ce que signifie exactement « aghioul negh idda d’FRANCA… », mais apparemment, « aghioul » signifie « âne » et « Franca » se laisse imaginer. Donc pas de nom de lieu ni de date.A moins que porter un âne sur son dos soit une coutume française peu connue. Je regarde partout, dans la rue, dans le métro, mais aucun porteur d’âne…Quoi qu’il en soit, je poursuis l’enquête avec le sérieux et l’entêtement que met le pataphysicien à chercher des choses totalement inutiles. Je me promène maintenant avec la photo sur moi (c’est tout de même plus original que de porter la photo de sa femme, de son mari, de son bébé ou de son chien, non ?), hier soir j’étais à un vernissage et j’ai recueilli quelques avis contradictoires mais intéressants. La piste la plus probable est celle de la guerre d’Algérie et de l’Établissement Cinématographique et Photographique des Armées. Quoi qu’il en soit, si je trouve quelque chose, je vous tiendrai au courant.



Hier Concert Ferrari à La MR
Ouille ouille pendant trois quart d’heure ( dans la salle des coiffes ou il y a une magnifique « veste » chamanique je crois, avec des miroirs ronds )
Interessant mais éprouvant. A un mement je protège mes oreiles et crois que je vais craquer
On rit bien avec A. qui me représente un tableau de Lucian Freud en deux secondes et en soupirant


A la sortie je récupère des flyers comme ça

1062.jpg

1063.jpg


1064.jpg


Je file




je ne ris pas

Image 2.png

Je ne suis pas certaine de comprendre s’il s’agit de deuxième degré

Ca m’épouvante

et dans le genre lamentable

Paroles Sheitan Batards De Barbares (sheitan)


Espece d’hindou

Rien a foutre tu viens d’où

15 coups dans la gueule, pute j’ai la main lourde

Je déterre ta grand mère et la viole comme une chienne

Et si t’es pas content je viole ton père

Quand ta pute me suce je perds des kilos

Pret pour la douche je te pisse dessus je te brise le cul petit fils de pute

Je te fiste nu ne te crispe plus



vulgaire comme la chatte a ta meuf

Ramene tout ton clan et ta mere a la cave

Pret pour la tournante j’vais t’faire un nouveau frere ne pleure pas,pédale de merde

C’est mortel c’est le bordel. écrase le blunt et protege tes « seuf »,c’est la guerre éspece de petit batard

Meurs et crève petit hatai

moi je baise, tout ce qui bouge

qui suce et qui crève

quand jte baise tu crames et t’es presque mort

salope de chiene de lesbienne de porc



Quand les flammes te dévorent le corps

Tu cries comme une pute ta peau se décolle..

Gentillement je t’immole

Que des bâtards de barbares … ( X8 )

La suite c’est idem

Je ne suis pas certaine non plus que , malgré ce texte au début, ce ne soit pas pris carrément au premier degré…



Bubble

Image 2.png

Bon j’ai trouvé cette Bubble house pour y enfermer

— Un pataphysicien vivant

—Un âne dont il manque la moitié et qui n’a pas servi de modèle à Italo Calvino , car il est coupé dans l’autre sens.

Rêvé d’une conversation téléphonique avec Tlön

Mais je ne sais plus de quoi on parlait. Puis d’une immense peinture verticale représentant un lapin rose et devant lequel posait Jules B.

Hier , ai noté:

Roumain sans doute

Sweat rose

casquette de coté et Rayban

Canine coté gauche

4 bagues à la main gauche dont une chevalière noire. Bracelets à chaque poignet et drapeau americain noué

gros collier argent

tatouage sur le dessus de la main. le motif disparaît dans la manche.

Hier soir, expo Klee blindée. Je ne regarde rien, trop de gens, embrasse Guy au passage et vais voir les nymphéas .

Je retrouve JB pour parler de la tête d’âne.

Puis C. et G.

jeanne-dielman.jpg

Dîner 9 ème dans ce magnifique endroit.

C’est incroyable le silence qu’il y a . Carrelages noir et blanc dans la cuisine. Escalopes panées à la Delphine Seyrig

J’aime bien ce garçon Franco-Japonais, Victor-17 ans

Donkey business ou Pataphysique song

Pour ceux qui sont à la traîne de l’histoire de l’âne je remet ici le document merveilleux.

Comme légende je peux affirmer que Jacques Demy n’a rien à voir là dedans

legion-ane.jpg

LUI 1

Bonjour,

Une amie m’a envoyé une photo qu’elle avait trouvée sur votre blog : un soldat portant un âne sur le dos, daté du 9 avril dernier.

Vous mettez juste « mais c’est quoi cette photo ??? », et plus bas, un commentaire dit « je crois me souvenir qu’elle est de Robert Capa ».

Fascinante la photo.

À première vue, j’ai pensé que c’était pris en Algérie et j’ai émis l’hypothèse que c’était l’arme secrète des Français et que ça expliquait sans doute en partie pourquoi ils avaient perdu la guerre.


Hier, cette amie et moi, nous avons passé une bonne partie de l’après-midi à essayer vainement d’enquêter sur cette photo.

Mais nous n’en avons guère trouvé de traces.

Quelqu’un (elle n’indique que son prénom, Farida) l’a mise sur un site de photos en affirmant de façon péremptoire, sans la moindre explication, qu’elle avait été prise au Maroc.

C’est sûr, au niveau du paysage, Algérie ou Maroc, c’est plausible, et le personnage visible sur la droite semble porter un burnous.


La photo apparaît aussi sur un blog américain avec le titre « French WW2 Soldier Carries Donkey ».

J’ai contacté cette nuit Diana Hsieh, qui l’avait mise sur son blog en juillet dernier, pour lui demander des précisions.

Malheureusement, elle ne se souvient plus sur quel site elle a trouvé cette photo.

Il y a bien d’autres mystères : Capa n’a pas couvert la guerre d’Algérie (il est mort pendant celle d’Indochine) et j’ignore s’il est allé au Maghreb au moment du débarquement américain.

En outre, cet âne a l’air bien guilleret et il lui manque manifestement l’arrière-train.

Un commentaire, sur le site de Diana Hsieh, avance l’hypothèse plausible qu’il s’agit d’un photomontage.

Bref, nos investigations n’ont guère avancé, et c’est pour ça que je vous envoie ce mail, en espérant que vous n’avez pas trouvé la photo sur le blog de D.H., pour vous demander si vous, vous vous (3 fois de suite, mon correcteur ne va pas aimer) souvenez de « l’endroit » (si on peut dire dans ce monde virtuel), où vous l’avez trouvée. Tout de même pas dans le Mystère de l’âne (que vous m’avez donné envie de lire) j’imagine, ça n’a rien à voir avec Giordano Bruno.


Bon, peut-être que ma question vous semblera complètement débile, il y a tellement d’autres choses à faire que de chercher l’origine d’une photo montrant un soldat portant un âne (ou un âne coupé en deux, comme le cheval du baron de Münchhausen) sur le dos.

Mais je suis assez dingue, je le reconnais – pour tout vous dire, je suis, entre autres, pataphysicien, mais il faut de tout pour faire un monde comme on dit.

Cordialement (je ne sais vraiment pas ce qui convient le mieux pour terminer un message de cette nature, mais les salutations rituelles françaises sont tellement complexes à manier – c’est tout de même plus simple en anglais – que je mets toujours ça).

Pascal Varejka



MOI 1


Héhé je viens de trouver dans mon historique, l’origine de la photo.
Ce qui ne veut pas dire son origine vraie de vraie.
Mais comme j’ai envie de « taquiner » « du » pataphysicien , je vous enverrai le lien tout à l’heure.
Je file… ( RV pour commander, je ne ris pas, une tête d’âne)

Je peux mettre votre mail sur mon blog? J’aime bien.

J’adore qu’on cherche des trucs à priori pour rien.

Et cette photo m’entête .

J’y pense très souvent.


MOI 2

donc on arrive chez les legionnaires, là:
mais je ne trouve pas……..
HD



LUI 2


Mais c’est formidable ! Oui, bien sûr, vous pouvez mettre mon mail sur votre blog. Plus on est de fous, plus on rit.C’est sûr, cette photo est vraiment entêtante – c’est pour ça que vous avez décidé de commander justement une tête d’âne ?J’attends donc votre lien avec impatience.
LUI 3

Ah, déjà de retour ? Ou je n’avais pas vu le second message.Bon, il va falloir continuer l’enquête.Mais donc c’est plus probablement en Algérie (c’est là que les joyeux légionnaires ont le plus sévi, il me semble).Et malgré l’absence d’information, peut-être que le titre fournit une indication : Histoire et traditions de la légion – porter un âne sur le dos c’est peut-être une de leurs traditions ?Bon, de toutes façons, merci. On en reparle après enquête plus approfondie.

series

Ce matin mail de D.G qui me dit avoir vendu des arbres à Roger Dumas.

Téléphone sonne à l’instant:

Est ce que vous êtes Helene delprat, celle qui est passée à la télé hier???

Ben…

Vous avez 84 ans?

ah non!

HD travaillait aux premiers renseignements téléphoniques avec moi. Et hier c’était une émission sur les concierges, on suivait la concierge et on arrivait chez Héléne Delprat…..

Bon, je n’ai rien dit!

Aujourd’hui TOTAL inefficace

Pôle

J’ai décidé de décliner l’invitation au Pôle Nord.

C’est sans doute stupide mais c’est ainsi.

Claquée. Et en plus j’ai respiré un paquet d’alcool à brûler. Je n’avais rien senti. C’est D. qui m’a dit « : Ouvre tout ».

G. in town. Je la croise gare de l’E. puis file à A.

HIHAN 2

Image 4.png

V. Hugo

En parlant de Lion, l’histoire de l’âne et du Lion est bien. En fait c’est la même que celle du scorpion d’O. Welles , sauf que pour se vanger des griffes du lion, l’âne en se comportant comme ci-dessous, dit

—C’était vois tu la seule griffe pour me tenir

Ou un truc du genre.

C’est Ordine qui le raconte drôlement, Ordine( qui GRACE à moi, et parce que je le veux bien, est célèbre !!! ) Parce que s’il compte sur Oxford, Yale, le Corriere de la sera , ou autre gargotte, haha hanhan, il peut attendre pour briller.

Zhang Huan1.jpg

©Zhang Huan



Travaillé à A. Puis thé au soleil sur ma terrasse où n’a survécu aucune plante .

Lis un peu.

Refléchis au projet de Workshop à Taiwan. J’ai plus ou moins trouvé.



Vous me prenez pour une bûche

la piquette se met en cruche

Je chante en même temps…

Vu personne ,je veux dire pas vu les amis depuis longtemps, C., Y etc -pas répondu aux mails.

Ca braille en bas au Duke.

Hier on a commenté ferme , le saint-Cyrien et sa demoiselle. Il était beau comme une page de Stendhal , mais sa demoiselle était déjà massive.

Robe du soir d’un autre âge et pourquoi, avec un large dos nu, comme un filet de baleine. « Petit » boléro blanc.

Comme j’étais en avance, et que je les avais repéré dans la rue, j’avais ralenti pour suivre et regarder le bicorne à loisir. héhé…

On s’imaginait « ça » dans 10 ans avec les gosses qui ont fait du bolero un doudou….

C. est allée voir Les oiseaux ( distribution de Ronconi puis travail continué par Arias )

au récit d’une folle histoire….



Je commence, silence…

Silence


Pied bot

Je sais qu’il est 9h30 aux cris qui montent de la rue. A 9h30 ( j’en ai déjà parlé) le supermarché sort ses poubelles et une vingtaine de personnes quelque soit le temps guettent la sortie des containers verts pour y plonger.

Avouez que parfois on vois des trucs bizarres/ Hier soir, vers 23h alors que je traînais le long du jardin du Palais Royal. C’est tellement beau cet endroit.

chaussure bizarre.jpg

Mais quel type d’homme met ce genre de godasses ( 950 euros ) J’ai oublié l’auteur.

En même temps elles me fascinent par leur aspect « piebot funébre »,. Comme on dit, et je déteste cette expression: « Elles m’interrogent »

Ce pourrait être en les tournant , une sorte de masque à gaz chic… ou des bottes pour gravir l’Etna en eruption????

A méditer.

Ou pas.

pied_bot_talleyrand_002.jpg

Le pied bot de Talleyrand et son association à un syndrome de Marfan

Chaussure gauche de Talleyrand : « cousu-chausson » de forme droite et à bout carré, voisin du modèle « Duc de Guise » (collection particulière, photo François Bonneau).

Mais qu’est ce que sont ces informations???


3600296651_c03ff77eb6.jpg

ce n’est pas l’Etna mais ça fume, c’est le principal

boomerangtom- Flickr

Hiiihan

Finalement, je ne vis que des bonnes journées.

Je passe de l’état de Nunuche émerveillée par un érudit, à celui d’âne, puis écoute Richard II puis veux m’acheter des faux cils dorés , puis déjeune dans le marais et parle de choses sérieuses, puis me souviens des chaussures merveilleuses chez Yoji et qui ne coûtent, bout argenté oblige, que 1200 euros. ( je m’approche de la vitrine au risque de me cogner)C’est grotesque.

Que de choses GRRRRRRRotesques.

Puis le Brunch avec Andy Dimanche dernier , au Diable des Lombards. Ce bistrot était à la mode dans les années 80. J’y suis arrivée à l’heure, à vélo, merveilleux Dimanche de Pâques , Paris vide, Place des Victoires pour moi seule.

En parlant des eighties, ai entendu Gérard-Georges parler de l’hôtel de Madame Rachou rue Gît le coeur. Là où la Beat  » descendait  » et foutait le bordel..

Suis un peu inquiète car le micro révèle un essoufflement. Tiens je vais lui envoyer un mot. ( Je vois d’ici E. soupirer en disant : « Gégé….!!!!)

A parlé donc, Gégé.

Mais laisse moi réfléchir, il y a un beau texte qui s’appelle « Rue Gît le coeur « . Zut , c’est un Tchèque qui l’a écrit. , oué c’est Nezval, merci Googoo.

GGL est intarissable sur Nezval, sur les artificialistes, sur Prague et Kafka. Mais sa cuisse de poulet ( ????) c’est la Beat ( je poursuis par Génération., m’apercevant de l’ambiguité vulgaire de mes propos..) et pour éviter une confusion que je ne souhaite nullement.

Puis aussi le mail qu’A. a écrit à Bob, la mauvaise nouvelle pour I. car le Lucernaire a dit non,

Richard II par le Berliner Georg Soulek Burgtheater.JPG.jpg

Veit Schubert, le triste Bolingbroke, avec son visage blanc, toujours une photo de Georg Soulek pour le Burgtheater.


L.O2.jpg


Puis mon cours à l’ENS et les échanges de SMS avec CAmille.

Alors que je buvais un thé, et feuilletais » les mystères de l’âne » de N. O, alors qu’en avance pour son cours  » Eloge des amants chez l’Arioste, Cervantez et Da Ponte », alors donc que je lisais en terrasse, j’entends à 90 cm de mon oreille droite:

_ Ouné chouépcé jé vous prrie .

Vérification.

Imaginez un bloc de glace qui tourne sa pupille aussi discrètement que possible et constate, qu’à la voix et à l’accent correspond, « l’indice »= une tête blanchâtre. Enfin, comme le bloc de glace voit mal et ne peut bouger de peur de trahir sa fonte ( si ça n’est pas mal écrit, alors….), enfin passons il a les cheveux blancs + une voix Italienne: « E lui » Eccolo eccolo … ( le bâteau de Fellini etc… Comment est il… .) Et bien oui, il est comme un paquebot dans la nuit!!

J’essaie de planquer mon livre, ou plutôt le sien, pour ne pas avoir l’air d’une groupie.

Et bien sûr n’ose pas lui parler. Super Cruche est en mission. Je pars au cours, ne trouve pas la salle pousse une porte et dérange une assemblée de « professeurs émérites » en réunion, mon téléphone sonne-pardon. Je trouve, croise encore le chef des ânes, cache mes oreilles à moi, ( il a peur des abeilles et remue ses oreilles…. J’aime l’âne si doux qui va le long des houx…. puis avance doucement vers l’amphi indiqué, sur la pointe des pieds ( des sabots) avance, ralentis, pousse la porte qui grince ( derrière, c’est certains il n’y a qu’un assemblée de jeunes filles dans des voiles blancs, des nymphes de anges en quête de connaissance… Attention… Courage….

Stupeur! C’est un amphithéâtre vide et vieillot. Des sièges rouges en « skaï » dont certains sont cassés , un écran et un tissu plissé comme dans les salles des Fêtes des années 50 ….

Je m’installe pas trop près et le Dieu arrive sur un nuage doré.

( que je suis stupide!!!!!)

Bon je file retrouver R. au GC….

legion-ane.jpg
Mais c’est quoi cette photo??? Plus tard…

rien

On aura remarqué que toutes ces notes sont décousues et liées à ce que j’écoute en corrigeant des fichiers, en triant etc.

Ce soir j’irai donc à cette conférence  » L’école des amants » qui sera passionnante comme toutes celles de Ordine

Hier ne suis sortie que pour rentrer mon vélo que j’avais oublié la veille dans la rue et pour boire un verre au Duke avec C.

Le Duke est assez sympa, petit, je n’y vais jamais. c’est juste en face de la Maison.

J’en ai par dessus la tête de ce tri. J’ai envie de retrouver mon vrai travail et il faut absolument que je termine cette peinture commandée. Il faut que ce soit terminé le 15 et basta. Puis il y a le montage de Nicole, encore lui. C. dérushe comme une fourmi. Pour le moment elle râle avec son équipe de bras)cassés du tournage de l’école. les types ne réalisent pas vraiment les enjeux, le sérieux de faire un film même à l’école.

C. me décrit l’electro qui ne fait rien mais ne quitte pas ses gants de ski.

On a bien ri avec tout ça. Le père qui fait 2000 photos sur le plateau, flash et flash et personne ne dit rien. Le vert éclairé qui devient moutarde. Elle va passer pour une sacrée emmerdeuse!!! Pour les documentaires, c’était en réalisation et pas en montage qu’elle devait bosser/ Elle est verte en retournant au pays des gants de skis!!

Bon, je m’y remet. Car au moment de copier « un chevalier couvert de cendres » je m’aperçois qu’il n’y a pas de son, qu’il faut réunir à nouveau son et image.

Je n’ai plus FCP et doit le faire sur le petit( vieux! ordi.

grimace.jpg

Notes

Bracciolini

Paroles ingénues et répliques perspicaces entre petits oiseaux.


L »âne de Machiavel

1517

lettre Orlando Furioso / Arioste chant 46 / Bateau avec tous les poètes et Machiavel n’est pas cité par l’Arioste

« Le mal dire »

La necessité d’une métamorphose/ La forêt obscure ( Dante)

servante de Circé qui l’accompagne


Image 4.png

Youp youp youp

_____________________________________________________________________

Falstaff

Acte 3
Une grande salle dans la maison des Ford

Trempé, Falstaff commande un verre de vin chaud qui le fait passer progressivement de ronchonnements de désolation à une humeur joviale. Survient Mrs. Quickly qui affirme (tandis que les autres l’observe Falstaff à son insu) qu’Alice désire le rencontrer de nouveau, cette fois à minuit, dans la forêt de Windsor ; pour que le secret soit bien gardé, Falstaff devra porter les cornes du mystérieux « chasseur noir ».

Tandis que Quickly et Falstaff, qui se montre à nouveau intéressé, rentrent dans l’auberge pour poursuivre leur conversation,

Alice raconte la fin de la légende du « chasseur noir » et prépare les autres personnages à la mascarade nocturne, l’ultime farce que l’on s’apprête de jouer à Sir John.

En aparté, Ford promet à Caïus qu’il pourra épouser sa fille le soir même et lui rappelle qu’il devra porter le déguisement convenu.

Quickly épie la conversation sans être aperçue des deux hommes.



SCENE V.    Another part of the Park


[Enter FALSTAFF disguised as HERNE with a buck’s head on.]

FALSTAFF
The Windsor bell hath struck twelve; the minute draws on. Now the hot-blooded gods assist me! Remember, Jove, thou wast a bull for thy Europa; love set on thy horns.  

O powerful love! that in some respects, makes a beast a man; in some other a man a beast.  

You were also, Jupiter, a swan, for the love of Leda. O omnipotent love! how near the god drew to the complexion of a goose! A fault done first in the form of a beast; O Jove, a beastly fault! and then another fault in the semblance of a fowl: think on’t, Jove, a foul fault! When gods have hot backs what shall poor men do? For me, I am here a Windsor stag; and the fattest, I think, i’ the forest. Send me a cool rut-time, Jove, or who can blame me to piss my tallow? Who comes here? my doe?

[Enter MISTRESS FORD and MISTRESS PAGE.]

MRS. FORD
Sir John! Art thou there, my deer? my male deer?

FALSTAFF
My doe with the black scut! Let the sky rain potatoes; let it thunder to the tune of « Greensleeves »; hail kissing-comfits and snow eringoes; let there come a tempest of provocation, I will shelter me here.

[Embracing her]

MRS. FORD
Mistress Page is come with me, sweetheart.

FALSTAFF
Divide me like a brib’d buck, each a haunch; I will keep my sides to myself, my shoulders for the fellow of this walk, and my horns I bequeath your husbands. Am I a woodman, ha? Speak I like Herne the hunter? Why, now is Cupid a child of conscience; he makes restitution. As I am a true spirit, welcome!

[Noise within]

MRS. PAGE
Alas! what noise?

MRS. FORD
Heaven forgive our sins!

FALSTAFF
What should this be?

MRS. FORD
Away, away!

MRS. PAGE
Away, away!

[They run off.]

FALSTAFF
I think the devil will not have me damned, lest the oil that’s in me should set hell on fire; he would never else cross me thus.

[Enter SIR HUGH EVANS like a Satyr, PISTOL as a Hobgoblin, ANNE PAGE as the the Fairy Queen, attended by her Brothers and Others, as fairies, with waxen tapers on their heads.]


Herne le Chasseur

trop bien

A. m’ emmène voir Richard II par le Berliner. On y va jeudi. Donc je vais annuler Rejep M.

J’ai l’impression qu’il fait beau. Hier soir MT. Et ce matin tennis puis RV avec A. Puis travail avec C.

J’ai sommeil. Il n’est pas 8h.

Ah, Oh, oui ; hier j’ai entendu un con sur FC.

Dans Tire ta langue. Mais qui était ce type imbu de lui même et qui riait de ses propres sorties. Berk. Sentencieux et s’écoutant parler…

Il suffit de une minute pour comprendre.

Je regarde et je cafte. C’était Bruno Fumard ( et j’ai envie de dire, « Maintenant , Fumard, au lit  » Hahahah )

C’est vrai que « C’est Lundi » c’est bien mais l’entendre, Help

Avec Jessé Garon,( attention là c’est les peintures!!!…)

Bruno Fumard dit Jessé Garon’ alias Desaint-Henry, né le 1er août 1962 à La Rochelle, auteur-compositeur-interprète multi-instrumentiste de blues, de country et de rock’n’roll, mais également poète, artiste-peintre,enlumineur, calligraphe et chercheur dans des domaines aussi divers que l’exégèse médiévale (reconstitution scientifique de la Bible d’ Alcuin d’ York) ; l’histoire médiévale (spécialiste des carolingiens) ;  l’histoire antique (spécialiste des temps diluviens et égyptologue) ; la philologie ; la philosophie ; la théologie ; la musicologie (recherche du système de notation musicale par les hiéroglyphes); la géométrie ; l’astronomie ; la géologie ;la paléontologie ; la botanique ; la biologie ; la delphinologie ; la primatologie et la graphologie scientifique. Jessé garon est également docteur en naturopathie.


Ou alors c’est pour rire et je n’ai aucun humour.

On dirait un vieux con.




Suite

Ah , ah . Il grogne et j’approuve son commentaire. Preuve irréfutable.

En plus la citation est de Courteline et pas de Desproges. Enfin… On s’en fiche. Mais soyons prudents quant à nos sources…

Mais lasciamo perdere . lasciamo parlare….

« Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet. » Courteline


Retour en haut