Hiiihan

Finalement, je ne vis que des bonnes journées.

Je passe de l’état de Nunuche émerveillée par un érudit, à celui d’âne, puis écoute Richard II puis veux m’acheter des faux cils dorés , puis déjeune dans le marais et parle de choses sérieuses, puis me souviens des chaussures merveilleuses chez Yoji et qui ne coûtent, bout argenté oblige, que 1200 euros. ( je m’approche de la vitrine au risque de me cogner)C’est grotesque.

Que de choses GRRRRRRRotesques.

Puis le Brunch avec Andy Dimanche dernier , au Diable des Lombards. Ce bistrot était à la mode dans les années 80. J’y suis arrivée à l’heure, à vélo, merveilleux Dimanche de Pâques , Paris vide, Place des Victoires pour moi seule.

En parlant des eighties, ai entendu Gérard-Georges parler de l’hôtel de Madame Rachou rue Gît le coeur. Là où la Beat  » descendait  » et foutait le bordel..

Suis un peu inquiète car le micro révèle un essoufflement. Tiens je vais lui envoyer un mot. ( Je vois d’ici E. soupirer en disant : « Gégé….!!!!)

A parlé donc, Gégé.

Mais laisse moi réfléchir, il y a un beau texte qui s’appelle « Rue Gît le coeur « . Zut , c’est un Tchèque qui l’a écrit. , oué c’est Nezval, merci Googoo.

GGL est intarissable sur Nezval, sur les artificialistes, sur Prague et Kafka. Mais sa cuisse de poulet ( ????) c’est la Beat ( je poursuis par Génération., m’apercevant de l’ambiguité vulgaire de mes propos..) et pour éviter une confusion que je ne souhaite nullement.

Puis aussi le mail qu’A. a écrit à Bob, la mauvaise nouvelle pour I. car le Lucernaire a dit non,

Richard II par le Berliner Georg Soulek Burgtheater.JPG.jpg

Veit Schubert, le triste Bolingbroke, avec son visage blanc, toujours une photo de Georg Soulek pour le Burgtheater.


L.O2.jpg


Puis mon cours à l’ENS et les échanges de SMS avec CAmille.

Alors que je buvais un thé, et feuilletais » les mystères de l’âne » de N. O, alors qu’en avance pour son cours  » Eloge des amants chez l’Arioste, Cervantez et Da Ponte », alors donc que je lisais en terrasse, j’entends à 90 cm de mon oreille droite:

_ Ouné chouépcé jé vous prrie .

Vérification.

Imaginez un bloc de glace qui tourne sa pupille aussi discrètement que possible et constate, qu’à la voix et à l’accent correspond, « l’indice »= une tête blanchâtre. Enfin, comme le bloc de glace voit mal et ne peut bouger de peur de trahir sa fonte ( si ça n’est pas mal écrit, alors….), enfin passons il a les cheveux blancs + une voix Italienne: « E lui » Eccolo eccolo … ( le bâteau de Fellini etc… Comment est il… .) Et bien oui, il est comme un paquebot dans la nuit!!

J’essaie de planquer mon livre, ou plutôt le sien, pour ne pas avoir l’air d’une groupie.

Et bien sûr n’ose pas lui parler. Super Cruche est en mission. Je pars au cours, ne trouve pas la salle pousse une porte et dérange une assemblée de « professeurs émérites » en réunion, mon téléphone sonne-pardon. Je trouve, croise encore le chef des ânes, cache mes oreilles à moi, ( il a peur des abeilles et remue ses oreilles…. J’aime l’âne si doux qui va le long des houx…. puis avance doucement vers l’amphi indiqué, sur la pointe des pieds ( des sabots) avance, ralentis, pousse la porte qui grince ( derrière, c’est certains il n’y a qu’un assemblée de jeunes filles dans des voiles blancs, des nymphes de anges en quête de connaissance… Attention… Courage….

Stupeur! C’est un amphithéâtre vide et vieillot. Des sièges rouges en « skaï » dont certains sont cassés , un écran et un tissu plissé comme dans les salles des Fêtes des années 50 ….

Je m’installe pas trop près et le Dieu arrive sur un nuage doré.

( que je suis stupide!!!!!)

Bon je file retrouver R. au GC….

legion-ane.jpg
Mais c’est quoi cette photo??? Plus tard…

Une pensée sur «Hiiihan»

  1. Bonjour,

    J’avais utilisé cette image en illustration d’un texte sur mon site. Je crois me souvenir qu’elle est de Robert Capa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut