Donkey business ou Pataphysique song

Pour ceux qui sont à la traîne de l’histoire de l’âne je remet ici le document merveilleux.

Comme légende je peux affirmer que Jacques Demy n’a rien à voir là dedans

legion-ane.jpg

LUI 1

Bonjour,

Une amie m’a envoyé une photo qu’elle avait trouvée sur votre blog : un soldat portant un âne sur le dos, daté du 9 avril dernier.

Vous mettez juste « mais c’est quoi cette photo ??? », et plus bas, un commentaire dit « je crois me souvenir qu’elle est de Robert Capa ».

Fascinante la photo.

À première vue, j’ai pensé que c’était pris en Algérie et j’ai émis l’hypothèse que c’était l’arme secrète des Français et que ça expliquait sans doute en partie pourquoi ils avaient perdu la guerre.


Hier, cette amie et moi, nous avons passé une bonne partie de l’après-midi à essayer vainement d’enquêter sur cette photo.

Mais nous n’en avons guère trouvé de traces.

Quelqu’un (elle n’indique que son prénom, Farida) l’a mise sur un site de photos en affirmant de façon péremptoire, sans la moindre explication, qu’elle avait été prise au Maroc.

C’est sûr, au niveau du paysage, Algérie ou Maroc, c’est plausible, et le personnage visible sur la droite semble porter un burnous.


La photo apparaît aussi sur un blog américain avec le titre « French WW2 Soldier Carries Donkey ».

J’ai contacté cette nuit Diana Hsieh, qui l’avait mise sur son blog en juillet dernier, pour lui demander des précisions.

Malheureusement, elle ne se souvient plus sur quel site elle a trouvé cette photo.

Il y a bien d’autres mystères : Capa n’a pas couvert la guerre d’Algérie (il est mort pendant celle d’Indochine) et j’ignore s’il est allé au Maghreb au moment du débarquement américain.

En outre, cet âne a l’air bien guilleret et il lui manque manifestement l’arrière-train.

Un commentaire, sur le site de Diana Hsieh, avance l’hypothèse plausible qu’il s’agit d’un photomontage.

Bref, nos investigations n’ont guère avancé, et c’est pour ça que je vous envoie ce mail, en espérant que vous n’avez pas trouvé la photo sur le blog de D.H., pour vous demander si vous, vous vous (3 fois de suite, mon correcteur ne va pas aimer) souvenez de « l’endroit » (si on peut dire dans ce monde virtuel), où vous l’avez trouvée. Tout de même pas dans le Mystère de l’âne (que vous m’avez donné envie de lire) j’imagine, ça n’a rien à voir avec Giordano Bruno.


Bon, peut-être que ma question vous semblera complètement débile, il y a tellement d’autres choses à faire que de chercher l’origine d’une photo montrant un soldat portant un âne (ou un âne coupé en deux, comme le cheval du baron de Münchhausen) sur le dos.

Mais je suis assez dingue, je le reconnais – pour tout vous dire, je suis, entre autres, pataphysicien, mais il faut de tout pour faire un monde comme on dit.

Cordialement (je ne sais vraiment pas ce qui convient le mieux pour terminer un message de cette nature, mais les salutations rituelles françaises sont tellement complexes à manier – c’est tout de même plus simple en anglais – que je mets toujours ça).

Pascal Varejka



MOI 1


Héhé je viens de trouver dans mon historique, l’origine de la photo.
Ce qui ne veut pas dire son origine vraie de vraie.
Mais comme j’ai envie de « taquiner » « du » pataphysicien , je vous enverrai le lien tout à l’heure.
Je file… ( RV pour commander, je ne ris pas, une tête d’âne)

Je peux mettre votre mail sur mon blog? J’aime bien.

J’adore qu’on cherche des trucs à priori pour rien.

Et cette photo m’entête .

J’y pense très souvent.


MOI 2

donc on arrive chez les legionnaires, là:
mais je ne trouve pas……..
HD



LUI 2


Mais c’est formidable ! Oui, bien sûr, vous pouvez mettre mon mail sur votre blog. Plus on est de fous, plus on rit.C’est sûr, cette photo est vraiment entêtante – c’est pour ça que vous avez décidé de commander justement une tête d’âne ?J’attends donc votre lien avec impatience.
LUI 3

Ah, déjà de retour ? Ou je n’avais pas vu le second message.Bon, il va falloir continuer l’enquête.Mais donc c’est plus probablement en Algérie (c’est là que les joyeux légionnaires ont le plus sévi, il me semble).Et malgré l’absence d’information, peut-être que le titre fournit une indication : Histoire et traditions de la légion – porter un âne sur le dos c’est peut-être une de leurs traditions ?Bon, de toutes façons, merci. On en reparle après enquête plus approfondie.

Des pensées sur «2»

  1. je viens de lire votre com
    si vous n’avez pas trouvé l’origine de cette photo!
    la voici

    De janvier à octobre, bataille d’Alger.

    1958 :

    Anecdote :
    En cette année, un légionnaire de la « 13 » trouve un âne crevant de faim. Le légionnaire le ramène à sa base et la bête devient la mascotte de l’unité sous le nom de « Bambi ».
    Une photo paraît dans le « Daily Mail » de Londres.
    La Légion se voit remettre un diplôme pour services distingués par la « Société américaine pour la lutte contre la cruauté envers les animaux » ainsi qu’un hommage de la « Société Royale pour la protection des Animaux » (RSPCA) de Londres.
    Anonymat oblige, la récompense fut donnée à titre collectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut