Tennis avec vent mais à l’ombre

Je ne sais pas pourquoi je suis out à ce point. Aplatie comme une ombre.

Ai Réuni quelques idées pour les étudiants d’Angers. Je suis toujours insatisfaite de ce genre « d’épreuve ».

On n’en dit pas assez, on ne sait pas toujours immédiatement.

Cela me rappelle Cergy qui me bouffait littéralement mais avec plaisir.

Je crois que les professeurs devraient arrêter tous les deux ans, respirer puis reprendre.

Je me suis dit que seul le tennis pouvait me sortir de cet état.

RV ce matin au théâtre pour R. et voir la salle.

Hier C; et Y viennent dîner après le spectacle ; Circé est impressionnante et concentrée. A un an elle dégage.

Bon, je mets mes bois d’été et descends me coucher: ( sans Beuys)

. DeadHare.jpg walter sanders6988.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut