Notes

De pradoc

Stesichoros

Géryon

 » l’art me fatigue à force d’accumulation, l’art me fatigue d’être accumulé. Entassé. C’est son “sens” même qui est en jeu et qui se perd d’être ainsi cumulé »

Oui parfois je rêve de ne rien voir du tout rien. Se laver les yeux.

tennis avec C. et retour Velo; magnifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut