pierrick Sorin = Pyramea arbor

M


Même si le « spectacle  » de Pierrick Sorin est plutôt « sympathique » et drôle, pas prétentieux- avec je trouve un bon acteur ( et ce n’est pas facile ce qu’il doit faire ) Nicolas Sansier-j’ai trouvé le temps long et me suis pas mal ennuyée.
( En plus chaleur terrible)L’idée du décor atelier, ne me semble pas la meilleure et en plus le type range et balaye pendant l’entrée public ce qui déflore tout et donne très vite un sentiment de lassiture.
Malgré des bonnes idées , mais on connaît Sorin , a t’on envie de savoir comment se créent les choses???
C’est un peu Parisien ce machin. Puis une heure trente… Un pensum.
Quand on voit Julien Gracq filmé, il reçoit l’équipe jusqu’au seuil de sa porte et on ne le voit que dans « sa nature », marchant et parlant.
C’est vrai que l’époque a peu à voir avec l’idée du mystère et de la discrétion mais…
Oué , c’est dirait-on un spectacle sympa et souriant , qui parle aussi du milieu de l’art -ce dont je n’ai jamais envie d’avoir d’effluves même drôles.
Ou dérisoires.
Je préfère les grincements terribles de Thomas Bernhard mais j’exagère.
A côté de ce que dégage Michel Fau avec rien et quelques chansons c’est mince et on oublie vite toutes ces images…
Mais ne comparons pas sottement!
( pour la petite histoire, il y a un répondeur telephonique dans le spectacle et qui laisse un premier message ( ce n’est pas lui qui parle mais ) on entend:
« Allo ici JM R, je voulais vous proposer… blabla bla. »
Encore!!! me dis-je, premier texte chez Fau, première voix chez Sorin,
Peut être que même il pourrait écrire un prologue au Misanthrope, des didascalies chez Racine
J’espère que Pyrame et Thisbé se tiendont correctement.;

Bzzz

LN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut