Dabord

Il y a eu ma visite chez P..

T. m’attendait à la sortie.

Ce qui est bien dans ce genre d’exercice ( montrer ce que l’on « fabrique » ) c’est évidemment l’obligation de parler . de parler de soi, de ce que l’on fait, l’on veut. répondre aussi à des questions.

C’était un moment agréable, une heure avec une personne intelligente et classe.

Alors parfois on se dit: Tiens j’ai dit ça. Ah bon, je n’y avais pas pensé, comme ça toute seule en son interne… Pas pensé.


Image 1.png

©Mekas

Qu’est ce que j’ai fait?

Sais plus.

Le départ des trucs pour Taiwan, la paperasse, le transporteur bien à l’heure.

Ah oui, je suis allée chez L. pour l’enregistrer et qu’elle me raconte ses années de petit rat et sa haine de Claude Bessy.

Elle voudrait en faire quelque chose, un spectacle… Et comme elle a peur d’écrire j’ai suggéré cette formule pour qu’elle se libère de toutes ses appréhensions.

Elle est très belle L.

—Entre

—Salut.

Elle a un visage fin et des petits points de beauté. Sa robe était légère, boutonnée devant avec une ceinture.

Bleu sombre avec des petits motifs blancs.

—Entre je suis habillée en … J’sais plus le mot qu’elle a dit, enfin elle était en hypothétique bourge-psy pour un rendez vous de boulot film après moi avec S.

On s’est assises près de la table ronde. Elle a apporté du coca et du chocolat.

—Ne tapote pas sur la table si tu peux.

Et on a commencé.

J’ai demandé et elle a répondu. J’ai demandé son père , sa mère et comment et quoi. Tout ça.

A 16h50 on a dit:

—Stop…

Elle a enfilé un imper de détective noué.

Je lui demandé pour rire si elle était à poil en dessous.

C »était l’image érotique des films de jsais pas qui avec Francoise Arnoul et on est parties chacune de notre côté.

Moi sachant a présent qu’on l’appelait Dumbo quand elle était petite à cause de ses oreilles.

Moi sachant qu’on lui a recousu tout ça un peu plus tard.

Pour que cela ne ridiculise le corps de ballet.

J’ai aussi vu E. qui m’a passé les disques durs puis on a bu un rhum-coca, truc que jamais je ne prends.

J’ai enregistré la petite Moira qui dans sa chambre chantait des machins en faux américain.

J’aime bien quand les enfants commencent à rêver qu’ils sont des princes ou des tueurs ou tout en même temps et sans préoccupation de goût, bon ou mauvais.

Après on est des princes ou des tueurs avec un goût de chiottes ou pas.

Je ne sais plus si c’était ce soir là qu’il y avait France Mexique.

Mais ce n’est pas la peine d’en rajouter, vu que le foot ne m’intéresse pas vraiment et qu’on a tous entendu les mêmes machins.

Je sais que j’étais à vélo en me disant que ça commençait à s’exciter ferme, et vroom les scoots qui me doublaient et les cris dans les bagnoles, les drapeaux, tout ce genre de choses.

J’aime beaucoup l’expression ce genre de choses.

Au moment où j’écris je mangerais bien un morceau d’un bon gâteau qu’aurait préparé quelqu’un.

Un morceau de crumble ou comme ça, avec un bon thé bien fumé.

J’en ferai un tout à l’heure , un gâteau . Mais jsais pas pourquoi ils sont toujours plus épais d’un côté comme si le four était en pente.  » Pas présentable  » comme on dit.

Ce que j’aime avec les gâteaux, ceux qu’on fait ,c’est que chaque fois qu’on passe dans la cuisine on en pique un petit bout.

Comme Vincent ce matin, qui allait prendre l’ascenseur avec sa baguette toute fraîche.

_ T’es gonflé t’as mangé le coin?

— j’ai pas résisté

On a enchaîné sur le fait qu’en tapant sphinx ou quoi, i avait atterri au Musée Moreau . Et je lui ai raconté Amanda Lear . La Nuit des Musée etc…Ce qui est bien avec V. c’est qu’il n’y a pas de conversations d’approche/ météo, ce genre de choses.

Il va direct où il doit aller. On ne se voit que dans la rue et à l’ascenseur alors qu’il habite au troisième. Mais j’aime bien aussi. Dans la rue il a des grands bras qu’il écarte en parlant. Il réfléchit, se plie un peu tend l’index, claque un peu sa bouche: Oué;petit clac…oué. En préparant ce qu’il va dire. Et puis rit. Je l’aime beaucoup.

Curieusement les gens que j’aime beaucoup, je les vois peu.

Ben oui. C’est marrant. A vrai dire je vois peu de monde. La baronne pas vue depuis perpete, Frisette & co idem, U. idem… G idem, D idem


Je reprends l’histoire du pain/

Donc j’ ai conseillé à mon Egyptologue de voisin, d’inverser la vapeur et de tourner le pain dans la papier pour que sa petite fille n’y voie que du feu.

Plus tard , ces palpitants moments. R. m’attends. On met le nez dehors comme on dit.


Ah quel plaisir. J’achète un livre de Lucien mon cher Lucien l’antique.

Ca ne manque pas, R. dit

—On va au Flore?

—Oué

Dedans c’est bien. Pas grand-monde. Mais bazar où sont les deux miroirs de droite? Ceux du fond?

Ben derrière deux grands tirages photos.

Mais quelle bonne idée!!! Mais quelle excellente idée.

C’est juste désolant. Il n’y a rien de plus beau qu’un bistrot avec des miroirs.

Ca va du miroir chic, Florian, Greco et tout, au miroir qui tient avec des pattes métalliques et sur le quel parfois ya des adhésifs et des traces de doigts.

Ou de nez-langue parce qu’un gosse s’est agenouillé sur la banquette en skai -‘il s’emmerdait – et a commencé à se parler se faire des grimaces et se lécher l’image.

Mais c’est le miroir qui fait la bar. Enfin, imaginez, que l’on incruste un truc même pas forcément nul dans « Un bal aux folies Bergères ». Vous diriez quoi?

Tiens ce matin, je n’avais pa ouvert les 2 yeux que R. m’a parlé d’un truc super intéressant concernant les animaux. là, c’étaient les singes.

On les espionne discretos pour savoir ce qu’il bouffent comme plante pour se soigner.

Par exemple, le jour où vous aurez des vers, et bien vous choisissez une feuille avec des bonnes grosses nervures. Et bien une fois que ce sera digéré et appelons un chat un chat, sera chié, on s’apercevra que les nervures ont emprisonné les vers. Héhé.

Juste avant un bon café bio? C’est top ce genre d’info.

Ce matin bien joué.

Il y avait les demi finales de je ne sais quoi d’ile de Franceet j’ai regardé une grande fille balaise, qui tapait comme un cheval. Elle jouait bien. teigneuse et tout. Teigneuse à en être crispée. Je me suis dit qu’elle allait perdre. Trop en tension, en force. l’autre en face avec sa jupette turquoise, elle l’a cassée en deux. Après la fille pleurait comme un bébé en tournant sa raquette.J’ai pas su quoi lui dire d’autre que :

Vous avez perdu?

Ce qui est assez malin. Il faut le souligner.

Image 5.png

ON appelle Miroirs ardens le miroir de métal concave semblable à la figure des bassins qui nous servent à faire les verres de dioptrique ;

ce miroir étant exposé aux rayons du soleil, brûle…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut