Tension

répétition ce matin. Jamais simple et R. souffre avec sa jambe. j’essaie de ne pas m’inquiéter mais. Le mec qui devait faire le costume m’annonce que ce ne sera pas prêt. Je file à Charenton, attrppe un sandwich au passage, repars avec le tissu, trouve Bas et Hauts avec qui j’ai déjà travaillé il y a longtemps… Tout cela n’est pas grave. Mais cette douleur est entêtante.

Je sors d’un verre avec C. Nouveau Costes à Pigalle. Assez sinistre je dois dire. Bar de n’importe quel hôtel n’importe où. Anonyme vaguement chic et pas grand monde. Bar avec lumière assez aveuglante et blanche, musique. Des frites passent. Elles ont l’air bonnes. Je superpose à cet endroit, l’ancien PMU, enfumé où les types du bonto se précipitaient après avoir plumé une victime.

Du monde dans la rue ce soir. Du vent.

Je suis inquiète. Le fait de ne pas travailler pour moi ces jours ci n’est pas ce qui me préoccupe.

Bon. Je vais manger un truc; C. n’a pas tellement le moral.

France Culture vient d’appeler pour  » Guerre et paix ». Moi j’ai écouté un peu le procès de Pétain qu’interprète Roger. c’est balaise quand même.

Bon pas le temps n’y l’envie de m’étendre sur aucune question.

V. m’a fait rie. Il dit qu’il m’a croisée « vieille » . Moi à 80 ans. Incroyable disait il. Hum…

Allez…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut