Lundi 22

chambre froide neg.jpg

Dimanche/ Maison : Documentation/ Théâtre pour faire des photos du spectacle pour la tournée/ au pif. Rentre les corriger .

Pas si mal. Repars apercevoir à la sortie C. et O. Leur enthousiasme fait plaisir.

Ce que j’aime en toutes circonstances ce sont les réactions: Sincères, feintes, positives ou non. Tout plutôt que pas un mot, ce qui est rarissime mais existe.

Ca me rappelle une soirée terrible il y a 100 ans. Tout le monde avait l’air gêné pour moi , c’étaient comme des condoléances, de la compassion…. Brrrr. La pauv ‘ fille que j’étais!!!!

J’en ris maintenant.

Oublié de dire que Samedi vu expo Heinrich Kühn ( Ortho, ) J e ne suis pas une dingue du pictorialisme mais l’exposition est magnifique. ( et la projection d’autochromes merveilleux)

Regardons les Nymphéas.

Passage avec D. pour voir dans un hôtel le plafond de MdR.

Un nouvel hôtel à ce que j’ai compris, vers Concorde.

Si on aime une certaine discrétion dans le luxe, ce n’est pas là qu’il faut aller.

Ca sent l’argent et aussi la laideur. Matériaux trop riches, on dirait que le déco a dit “Empilons ce qu’il y a de plus cher“…. C’est le faux luxe . ( marbres du sol, sculpture marbre, bar hideux qui serpente avec sur ses flancs des motifs abstraits et dorés, pas un espace vide…)

Plafond réussi dans le genre mais l’endroit est sinistre dans les rideaux de soie, les lumières horribles, le vague genre 1930, la moquette dont le motif prolonge celui du marbre.

Résumé goût de chiottes , parfait pour le mec qui y boit son café décontracte avec des oeufs brouillés jambes poilues à l’air en short . La laideur n’est jamais orpheline. Quand un truc est laid, il y a mille choses laides autour… ( pas moi bien sûr)

Lundi

Départ 8h45

Déposer les CD au Chaptal

Café au Chaptal

Ouvriers Polonais?

Vroom.

SMS en roulant/ c’est dangereux oui/ à M. qui me répond de suite.

Grande arche. Monde

Direction Poissy pour filmer Jean.

Pousser la porte du jardin sur l’¨île. Feuilles mortes Oise, humidité, aspirateur, tu veux un café. Oui et quelque chose à manger. Madeleine sous cellophane.

Quelques blablas à propos de Marine Le Pen que j’ai entendue dans la voiture et plus intéressant, Jacques Julliard qui quitte le Nouvel Obs pour Marianne.

Direction le studio. J’en sors à 14h. Vers Argenteuil par maison-Laffitte, et la forêt de Saint-Germain? Ca me semble immense et triste à mourir.

Sartrouville. Sandwich au poulet. Monter les trucs qui étaient dans le coffre.

Reprise de la Bataille de la cire…

Aout 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut