Sur cette armure et ce heaume que je porte…

Belle petite grisaille en perspective, et velo main froides. Acheter des gants. Pas pris le temps de finir Les Anonymes de Ellory.

Il faut tout manger en une fois.

Morceler comme je le fais dans le trajet ( trop court quand on a un bon livre) pour A. c’est du gâchis.

Devant les quais 23 ou 22 , ils ont mis des grandes images de plage et de parasols. C’est le train pour Deauville qui me tente toujours Ce n’est pas que j’aime Deauville, je n’aime pas trop ces coins qui sentent le week end, ni la Normandie, mais la perspective de marcher des heures ou de pédaler le long de la côte me fait saliver.

Il fait 15 dans l’atelier et c’est bizarre je n’ai pas froid

Thé chez D. en passant et gâteau au chocolat. Puis la journée passe on ne sait comment, à regarder regarder regarder ce que je peins. Café pas bu. Thé refroidi… Radio. France Culture décidément très ennuyeux depuis la rentrée. Je ne sais pas tout me semble monotone. Pas les émissions en elles-mêmes qui sont souvent passionnantes, mais l’ensemble. Et La grande table est un pensum. Reviens Arnaud reviens!!!

Je ne suis pas seule à penser que tout à coup c’est gris gris. Triste? Voilà. C’est triste.

On commence à entendre parler de Noel

Je note:

« Les objets de l’art sont tenus de produire du commun « ( hier pendant l’émission sur Heiner Muller)

« Fabrication des aimants permanents »

 

Passe devant une entrée d’entreprise. Grandes portes de verre. La boite s’appelle humblement Optimind!!

1.JPG

Je ne sais pas où j’ai trouvé ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut