31

Une des saveurs de la vie est de ne rien faire le 31. Cette année donc ce sera comme ça.

J’écris en derushant le spectacle .

Hier promenade touristique dans Paris. Place pour la voiture place Saint-Sulpice. Café de la Mairie et chocolat chaud en regardant les clients habitués, bien repérables, avec le monde, des grandes lunettes, des coupures de journaux dans un dossier, un air introspectif sous des cheveux blancs et longs. Quelqu’un me demande si je suis bien moi. Mais je suis un peu ennuyée car je ne me souviens pas de la personne. Pas beaucoup. Sympathique d’ailleurs. Mais. Cela doit remonter au temps des expos de GG.

Il y a un vent froid. Je veux passer à la Hune pour prendre une dose de Oates ( La fille aux tatouages) et au passage le livre de Debray sur l’idée de frontière et « Un verre à minuit  » qui réunit des textes de Pinter.

Là ou j’ouvre, il parle de Nicole et du projet Proust avec Losey..

Un verre de Chablis pour moi au Flore où je ne vais jamais sauf quand R. qui aime bien, en a envie. Avant on y allait souvent avec la Baronne Léopard, qui est devenue depuis hier Baronne Leopard de Chacha.

On a l’intention d’aller voir Quattro volte et en arrivant à l’Harlequin je ne résiste pas devant l’affiche kitch de « Fantômes à Rome  » . —On y va?

Jamais entendu parler avec Mastroiani, Edouardo de Fillppo et Vittorio Gasmann.

Entendre le Romain est toujours génial et même si c’est un peu pas bon, un peu théâtral, un peu répétitif, on y prend plaisir.

Les fantômes sont sur les toits, dans la ville où l’on voit les quartiers en 1960 et l’EUR

Comme R. a oublié son mouchoir, il fait comme s’il voulait voler celui de De Fillippo, blanc lui aussi et très présent pendant tout le début. Je ris.

Il n’a toujours pas réussi me dit il , enfin presque et une seule fois à tuer quelqu’un en zappant. Il faut trouver une scène avec un revolver qui va tirer, changer de chaîne et tuer quelqu’un dans un autre film et qui doit s’écrouler.

La peau de l’ours

J’ai reçu les voeux de X. Je me dis  » C’est la meilleure, quelqu’un qui t »envoie des voeux en ne parlant que de lui’ C’est comme si je disais:  » Voilà, je vous embrasse en espérant que 2011 sera excellent pour mon travail. D’ailleurs mon travail l’est je crois et on en est tous heureux ».

C’est drôle la vie quand même. Dire ça.

Même pas arrogant, même pas déplaisant. Juste que « ses » voeux ne s’adressent qu’à lui.

Bon.

Je suis comme dans une torpeur. Cette période , même si on est claquemuré, on la sent. J’ai terminé  » La fille du fossoyeur » . Encore un livre qui embarque. On s’oublie, on oublie même de se souhaiter une bonne année à soi seul, et on vit avec Rebecca, avec Hazel Joanes. Je ne sais pas comment fait Oates pour « produire » autant. Dingue. Elle doit écrire sous la douche, en conduisant, en courant , en…

Mon Finder ne répond plus/ M’en fous. Continue mes sauvegardes et des fonds de Disques externes dont le contenu reste prisonnier : Georges; Lapin, Dame qui tourne, moine Monceau.

Je suis en colère de ne pas savoir utiliser After Effects. Merde. Quand même.

Ne réponds pas aux mails. Flemme.

Merde dégât des eaux à A. De ma faute??? Oh non. Et cette Maison des Artistes comme un boulet. Impossible d’envoyer les papiers, de payer, de poster.

S. reparti et j’en suis contente. Il est agréable mais d’une lenteur qui m’affecte.

COURIR…

201012292030.jpg

Voilà l’ours que j’ai chassé et accroché dans notre nouveau salon vintage

Ranger sauvegarder Jeter Naviguer voir le cyclope

Je voudrais que l’on m’offre un Disque dur externe de 20 teras , histoire d’être à l’aise.

Pendant que je range l’ordi, ce qui prend plusieurs jours, me frotte les yeux panique à l’idée de m’être trompée; j’écoute des concerts ( réécoute concerts ) sur France-Musique . En fait je n’écoute que la radio, que des flots de phrases et très peu de Musique.

j’ai toujours fait comme ça. Peu de musique..

Vêpres de Monteverdi direction Sir Johnny.

La souris a repris vie. La saleté ne voulait plus m’obéir.

Je ne sais pourquoi, même si je m’en fiche, la semaine de Noel/fêtes me met dans une sorte de torpeur.

MT m’envoie un SMS. « Suis à Basquiat , c’est une bombe ». Et pourquoi moi, ça ne m’émeut pas plus que ça?

Je me demande alors comme ça ; à brûle pourpoint quelle est ma bombe à moi… Hum… Hum Et bien répondez… Je cherche et sans réfléchir je me vois devant Poussin. Tu parles d’une bombe. Ben oui sauf que à moi ça fait l’effet d’un tremblement de terre.

Fra Angelico… T’as pas un truc plus récent comme bombe? Peut être dans les livres les volcans? Dans les expos finalement pas souvent de pincement. Zut je ne trouve pas. Avec tous les Gigas qui sont en train de transiter.

L’antiquité; j’ai trouvé; Ulysse. Ben oui. Ulysse, ben oui la mort de Socrate, ses jambes qui lentement s’alourdissent… Ss yeux fixes.

Mes disques externes sont Noir et Cyclope

PB rêve

Comme j’avais rêve de :

Career: Diplomé de polytechnique, de l’ENSA, du CHEAR et de l’EPNER. CEV 1962-1971 : Directeur de la Div. Avion, pilote d’essais 1971-1972 : STAe Responsable de la certification pour import des avions étrangers ; 1972 : Pilote d’essais Airbus – Participe au développement et à la certification du premier Airbus A300. 1978-1994 : Directeur de la Div. des Vols et Chef Pilote d’Essais. 1er vol de : A310, A300-600, A320, A321, A340. 1994-2002 : Directeur Airbus Training and Flight Operations Support. 18000h de vol sur plus de 300 types d’appareils.

Medals & distinctions: Off. LH + Ch. ONM + A + Méd. Vermeil de l’Académie Nationale de l’Air et de l’Espace + Méd. d’Or de la ville de Toulouse + Hall of Fame, Aviation Week

….en ouvrant les mails il y avait « Pierre ».

Merde me dis-je, c’est le père Noêl. Ben non. C’était évidemment quelqu’un d’autre, un designer où je ne sais quoi. Et quand j’en rêve, ce qui est rarissime; son numéro de téléphone est sur un papier je le lis et visualise les chiffres puis ne le recopie pas.


BEN OUAIS

Blogger c’est trop parler.

Twitter c’est trop dire trop vite et pour rien.( sauf acte de journalisme, dénonciation grave, indignation, politique, survie… unique moyen de…)

Skyper c’est bien à la maison;

Parler tout le temps via iphone , skyper via iPhone c’est l’horreur pour rien.

C’est se réchauffer avec des survivants de l’autre côté. Qui sont peut-être du même côté.

Au dessus.

C’est rien. Bouche cousue.

C’est de la communication de glacier à glacier, d’abri à abri… de survivant à survivant…

Je me dis ça , là maintenant. pas de quoi en Twitter deux kilos.

« Lascia me… »


DISNEY SNOW WHITE DWARFS MASK MAKERS.png

Disney Snowhite makers piqué chez anonymous work

Bleu et soleil

Captura de pantalla 2010-12-24 a las 17.49.33.png

C’est délicieux de se réveiller en forme après une soirée calme et plutôt sobre.

Je vais regarder tout de suite « La bibliothèque idéale classique  » De Homère à Marc Aurèle que m’a offert J. On avait dit pas de cadeau. Mais cadeaux on nous a fait. Jusqu’au moment de se coucher pour découvrir sous les oreillers des macarons et des livres.

Tout a l’heure des enfants vont essayer des vélos sur des boulevard, des vélos avec des stabilisateurs ( quelle fierté quand on les enlève je m’en souviens)

C’est justement un temps à faire du vélo dans la campagne. Il faut que je rachète un garde bout car l’autre jour j’étais dans un triste état avec la neige.

Et le bonheur de Noel c’est quand on n’a pas de repas de midi à se taper si je puis dire. Ce moment a toujours été pour moi un supplice.

On a bien ri en Skypant avec Bogota et en découpant des papiers pour se faire des masques et appendices moins glorieux qu’A.M capturait de l’autre côté.

A l’instant Skype de D. et D depuis leur hôtel en Inde

La parapluie de Noel

Evidemment R. ne sait pas si Noel c’est le 24 au soir ou le 25. Comme tous les ans il refuse de savoir « ça ». Ca me fait rire. Et aujourd’hui voici qu’il a envie d’un parapluie aux Galeries Lafayette!!! C’est vrai que c’est le meilleur moment. Le 24. Le 24iii

Finalement ça roule bien, j’aime bien. On est sur les Champs Elysées. On trouve des places pour se garer et aussi un parapluie. Puis 2eme étage pour un pull. Arrivés au deuxième ça le barbe et moi donc. On repart avec le pébroc.

Direction Avenue d’Iena pour tenter Basquiat/Tiens oui pourquoi pas. Je suis contente d’aller visiter une expo avec R. qui ne souffre plus et peut marcher longtemps et normalement. la vie change.

Pas de file d’attente pour Basquiat. Je ne sais pas vraiment si Basquiat me passionne. J’aime ses dessins. Et j’aime surtout cette vivacité et enérgie qui se dégagent des oeuvres.

Mais les dessins sont vraiment supérieurs je trouve. Il faut dire qu’à un moment il a été tellement « suivi » que les images de ces années 80 sont comme un peu usées. J’exagère sans doute.

Mais peut-être est ce « l »expression » en tant que telle qui me gêne. Et aussi les matériaux de récup que je n’ai jamais beaucoup aimé.

Mais il y a quelques très grands tableaux magnifiques et aussi ce que j’aime ce sont les écritures blanches dur fond noir. Des sortes de graphiques électriques , bruyants , assourdissants même.

Gaffe de G qui me demande si je vais chez G. Je répond qu’elle recommence un gaffe passée . Puis refais un SMS:  » On se retrouve là-bas je plaisantais!!! »

Réponse :  » Ouf! Je croyais avoir gaffé.  » hohohoho

J e ris seule

je ne le crois pas

C.A Blogger bloguissant a bloqué sur le Beaujolais nouveau.( Pas de post depuis)

Ajout: Je me disais que si Echenoz réécrivait Wikipédia la vie serait belle.

MES INVENTIONS Le Récit Autobiographique de NIKOLA TESLA (1856 – 1943)

Nikola Tesla – Wikipédia

Maurice Ravel – Wikipédia

Je me suis dit cela après avoir lu « Ravel » et avant  » Des éclairs »

Arrivée du coffret des Cesar

23 Décembre/ L’amazone près de la porte à Tambour.

Après avoir parlé de l’endémique question: « Que va t’on manger », je décide de remettre cet ennuyeux problème à demain-on verra.La barbe. J’appelle J. pour le dessert et MT pour « pas de cadeaux surtout ». Puis je file à Denfert. Sur le chemin de la rue de la Tombe-Issoire, je passe devant un long paquet recouvert de plastique, un paquet trempé de neige. Ah non, tiens ce n’est pas un encombrant dégoûtant, c’est quelqu’un qui dort…

Déjeuner avec E. qui râle quand je veux piquer un peu de son dessert. On parlotte agréablement;

Je m’arrête à ND de Lorette et me dis que « jetterai un oeil ». Et là en 3 secondes, je fais la moitié des courses. Trucs assez simples, allez hop Fromage, tac… On n’en parle plus / parfait.

On sera 6 . Les enfants de R, E,  , MT et moi. R. répéte :

« Vivement le 2 »

Puis comme son mal de dos, sciatique et j’en passe s’est complètement évaporé , on décide d’aller se balader ( c’est vrai c’est le meilleur moment le 23. Il n’y a personne !!) Mais je suis contente de pouvoir marcher avec lui , sans soucis devant l’opéra. Old England. Pour le parfum. Un fille grande et métisse, dans un pantalon de cheval collant et de grandes bottes nous escorte. Un garçon en veste blanche et plateau à la main nous propose du thé. Les duffle -coat sont très beaux.

Pendant que R. paye,( Non merci, surtout pas de paquet cadeau, merci…), j’observe le « desk » emballage ou des personnes bien mises font la danse lente et concentrée du papier de soie. Pas de précipitation et aucune expression sur le visage.

Ainsi sous mes yeux est empaillé un « Teddy » taille environ 10- 12 ans, Gris anthracite pour les manches de cuir, et vert pâle acidulé néanmoins pour le buste à moins que ce ne soit le contraire.

En attente un Shetland orangé rouille de la même taille. Des jumeaux ou deux cadeaux pour le même garçonnet riche?

Premier papier de soie…. Est- ce un sale gosse qui va faire le nez parce que la couleur ne lui plaît pas?… Deuxième papier de soie puis troisième… Le cercle s’agrandit , j’imagine ceux qui offrent…parents et famille sans doute, grand-mère peut-être oui ça sent le cadeau de Bonne-Maman/ Nanny.

Je cherche des yeux QUI peut acheter cet attirail… Oh voici que s’ajoute une cravate vert …zut j’envie définitivement A.B qui sait si merveilleusement dire les couleurs.Heu  cravate vert aile de scarabée???  Modèle collège à rayures en biais. Merde le pauvre gosse il va être beau avec son déguisement du dimanche…  Donc Je cherche des yeux QUI peut acheter cet attirail, ne trouve pas…

Enfin grand ruban noir mat , au moins 3 mètres pour saucissonner l’animal qui a un A majuscule sur le poitrail. Bon , on ne va pas dormir là mais j’aimerais quand même voir qui va emporter le gros lot…

Maintenant j’imagine en m’écartant encore, la pièce, la sapin, l’appartement/ Je m’y promène et croise une femme de chambre discrète …

Bon on se tire. L’amazone aux bottes nous salue chaleureusement. J’ai un horrible jogging vert pomme -cravate scarabée avec les chaussures de marche d’Antoine quand il avait 13 ans. Pas très British, ni Old, ni England.

Mais quand même les duffle-coat sont beaux. Ceux avec des lignes, qui dessinent des carreaux.

Passage à Hébertot, je crois J. et lui dit qu’il a un manteau d’acteur.Ce matin je lui avais envoyé pour me moquer de lui la photo trouvée sur le Figaro avec ce texte: Pour faire les courses la  je ne sais quel modèle Audi Blanche , tirage limité à 333 exemplaires… ( Private Joke ) C’est bien pour aller chez Old England.

C. a trouvé un studio à deux pas.

Médaille d’or

L’autre jour je n’avais rien mangé du tout de la journée. Atelier. Froid et flemme , après l’oubli de mon sandwich sur la table de Pigalle, flemme d’aller en chercher un autre. Le temps passe. Thé et chewing-gum.

Cours à 20 h sur terre battue. Il faut manger .Je m’arrête sur la route, pas loin de l’atelier pour acheter un truc genre pain au chocolat. Il n’y en a plus. Il y a d’ailleurs dans la vitrine des trucs peu engageants. Un type devant moi veut un mille feuilles ( le pauvre me dis-je encore ).

—Heu , un pain aux raisins s’il vous plaît.

Déjà , à la vision du transfert dans le papier, je sais que je suis sur la route de l’épouvante. Paf dans la main c’est un kilo qui m’arrive, soit Un euro 30 le Kilo, très cher pour la banlieue.

Je commence . C’est IMMONDE. Comme une boule molle empâtée de crème en sachet et surmontée de grains de raisins. Deux coups de dents et direct poubelle. J’aurais dû prendre un Mars.

Mais comment peut on faire des choses aussi ignobles. C’est l’opposé total de la pâtisserie de Saint-Bonnet.

Berk, les salauds.

Du coup , la terre battue bien humide et froide ( on ne se réchauffe pas sur terre ) ça a été terrible, Impossible de courir. Pas de carburant? De l’eau. C’est tout.

Dans le genre dégueu, ce soir Pizza surgelée pas terrible. Demain elle sera dure comme une pierre.

Pour aller tuer le soit-disant patissier

DIMANCHE/ Rêves et reseaux

Nous ne descendrons pas à l’école . R. pas envie de risquer de se retrouver dans la maison au milieu de la neige.

Bon.

Récupéré l’ordi qui donne encore des signes bizarres. Application qui bloque. Je fais forcer à quitter mais ça ne quitte pas et je ne peu évidemment pas redémarrer.

Puis peut être que le graveur DVD a un gnon?

Vendredi soir je passe à l’expo des sculptures G.C. C’est agréable. J’y suis venue avec U. Et M.R arrive avec C.G qui m’avait envoyé un mail mais jamais téléphoné.

Ca m’intrigue son spectacle de 7 h ou il incarne Camille Claudel, Sainte Thérèse d’Avila, Sarah Khane etc. C’est curieux et le mec est plutôt très sympathique, intense. C’est vrai qu’on voit peu ce genre de personnalité, je veux dire « ardentes ». Dommage.

Quelques papotages et je dois filer dans la neige, « imboccare » les Champs- Elysées-j’ai envie de marcher, de traîner mais je prends le métro jusqu’à Notre Dame de champs. Là encore , c’est très beau. je passe devant le Lucernaire animé, tourne à gauche. Au retour par la même rue je penserai à Prague.

Je continue , tourne à droite Rue d’Assas puis à Gauche.

Je sais que derrières les grilles du Jardin les roses doivent être protégées de la neige. Lycée Michelet . A droite. C’est superbe ce calme sous la neige. Puis à Gauche et Rue H. J’y suis. J’entends E. qui rit et parle fort. Il est drôle et toujours aura une bouteille à la main pour nous servir; je suis particulièrement sobre et parle à droite à gauche. V. est en forme, M. fait la folle. Je discute avec B. puis ? qui travaille au Musée Rodin. Rentre tôt par le métro.

Même chemin en sen inverse. Même plaisir.

Un type passe à toute vitesse à vélo habillé en Père Noel.

Notes:

John Suleur Psychologie du cyber-espace

LE JEU VIDÉO COMME SUPPORT D’UNE RELATION THÉRAPEUTIQUE

Hier Samedi. Rangement d’ordi.

Scan de photos dont je ne retrouve pas les négatifs-merde.

Puis verre au 3PC avec T. Je pars en basket sous une neige épaisse.Au retour je trouve la main d’un type dans ma poche de pantalon pr^t a piquer mon iPhone.

Ca barde . Et le type reste de me marbre comme s’il n’entendait pas. Il regarde en l’air vers la sortie. Je lui hurle aux oreilles puis passe, change d’avis rebrousse chemin et le montre au guichet . Je veux le suivre et le choper mais abandonne…

Des super gros flocons comme du coton déchiqueté qu’on mettait sur la crèche et le papier Rocher.

En fait si je me souviens bien, LA crèche ne m’a jamais passionnée en tant que représentation de l’histoire Sainte. Ce qui me plaisait c’est 1 – qu’il fallait aller la chercher à la cave dans le placard du fond, et que tous les éléments étaient dans un carton. 2- Les sujets étaient enveloppés dans du papier et dans une autre boite il y avait les boules . Quelquefois l’attache qui permettait de la suspendre au sapin était cassée comme du verre cassé.

On n’avait pas de boules en plastique. Et on faisait bien attention. Il y en avait une qui avait ma préférence, multicolore avec des motifs réguliers. Oui ce qui m’interessait c’est de mettre en scène tous les personnages. J’avais abandonné la crèche elle-même trop petite, fabriquée par je ne sais qui avec un toit en vraie paille. Je fabriquais des montagnes en papier « drippé » marron….

La confection du papier rocher est liée à la fabrication des hosties. En cuisant les hosties faites à partir d’eau et de farine, un excédent déborde du four sur les côtés. On ajoute à ces résidus de l’eau bouillante. On mélange le tout au malaxeur, afin de produire une colle selon la densité désirée. On ajoute alors à la colle un colorant, comme du charbon, pour lui donner une couleur ou un ton déterminé. …Tiens Tiens.

… et ensuite j’installais tout le monde. J’avais deux enfants Jésus . Mon préféré, souriant , bras ouverts , en sorte de cire sur la paille mais trop grand. Je veux dire plus grand que le boeuf et les animaux que j’avais. ça ne collait pas. Mais parfois si. Car j’inventais qu’il avait mangé je ne sais quoi, que c’était un géant et tout le bazar. C’était bien ce genre de théâtre de montagne!!! Et les rois Mages de sacrés types un peu hautains; J’aimais bien l’âne mais objectivement il était un peu moche genre fait à la main par une grenouille du bénitier. Genre venu d’une kermesse!!. L’autre était plus petit et antipathique avec une patte cassée.

Je crois que j’avais deux Melchior. Deux Joseph dont un agenouillé en une sorte de plastique d’avant le plastique. Tout était dépareillé. Après je les bougeais sans cesse C’était trop bien.

Merde!

DECES JACQUELINE DE ROMILLY

201012191802.jpg

« Peut être que je travaille d’autant plus que je n’y vois plus »

Tout prend un temps affreux quand on ne voit pas.

Ce matin départ en métro pour le tennis. A Saint-Denis beaucoup de neige. Tout est silencieux.

Je me crève bien et dors 2 h cet après midi, avant le passage de J.P…

Tel de C. Elle rentrait à Paris et le train est tombé en panne. Visiblement beaucoup de neige à A.


Bleu froid

Presque une semaine pour me dire que ce sont deux barrettes Ram qui ont grillé c’est un peu long. Devis dans les 520 euros pour changer ces deux barettes de 2 giga ( 171 HT l’une!!!)!!! Tarif Horaire 78 HT. Bilan, je reprends l’ordi et me débrouillerai.

Ils exagèrent un peu même s’ils sont sympa chez A.

Maintenant c’est la souris qui déconne sur cet ordi mais marche très bien sur le petit. Et puis toujours impossible d’installer Snow car le disque n’apparait pas???

Image 3.png

Image 3.png

Hier conférence de Civeyrac.

Pas vu les filles en noir et c’est d’autant plus amusant d’en entendre parler.

Une étudiante dort à poings fermés au premier rang, ce que je trouve élégant. Mercredi soir, première soirée Taiwan au JdeP. Nous sommes une minorité d’Européens pour regarder le film sur Mark Lee l’opérateur. Tout le long je trouve que le film est riche. Le type a un charisme incroyable. La fin est désastreuse et moralisatrice ( je fais des films et je ne m’occupe pas de ma famille, mais oh comme j’ai eu peur une fois et comme je le suis rendu compte que la famille est ce qui compte le plus… dans des effets d’images inattendus vue la qualité de ce qui précédait.) Le lendemain je m’étonne de n’avoir rien gardé de tout cela excepté les images filmées par Mark Lee lui-même où l’on voit sur le petit écran de la caméra, des feuilles tremblée, et l’une d’elles osciller régulièrement puis s’arrêêter. le vent aussi qui se lève par miracle quand on dit « moteur », puis la neige dans le désert qui rend la scène de je ne sais quel film, incroyable car l’état succède à l’hiver sans aucun truquage

Sinon quoi? L’horrible Berlusconi qui se maintient… Les bagarres dans Rome mais aussi à Londres pour des raisons différentes mais au fond les mêmes: Le gout et le pouvoir de l’argent.

Hier soir, A et J . et C. et M. G. Malheureusement décommande car elle ne peut quitter le théâtre.

Enregistrer

J’avais rendez – vous à Montreuil à 14h pour faire des essais d’enregistrement et dire le début nouveau du livre sur Nicole. Une idée comme ça. Pour voir.
Je n’ai pas une passion pour ma voix mais je voulais entendre ce que j’avais ecrit.
J’aime bien faire ça mais ce n’est pas si simple.
Il y a une infinité de possibilités, il ne faut pas être appliqué et mettre du “drame ”partout. On rIgole en pensant que dans certaines dramatiques, aller se laver les mains est aussi grave que de s’enfuir d’un camp!!!

Il ne faut pas aller trop vite. parfois il faut réécrire parce que c’est incompréhensible.

DSC00111.JPG

Un nain devient “ un 1” vite fait.
On accroche, on change de place, on parle soudain beaucoup plus fort etc…
On fait ce que nous appelons “ la queue du caniche”: La queue du caniche fût inventée quand on faisait travailler Guillaume pour Fellini. C’est ne pas fermer ses phrases et finir en haut.
Julie donne de bonnes indications.
Je bois du thé et mange je ne sais quel fruit absolument succulent, orange, juteux et sucré.E. est sur Pro tools.
Julie fait du feu ( dans la cheminée je reviens chez nous… S’il fait du soleil à Paris….)
De la cocotte s’échappe une bonne odeur de légumes puis de brûlé car E. a oublié de mettre de l’eau!
Je repars dans la nuit. La mairie est tout illuminée et avant de rentrer dans le métro j’appelle D. pour lui parler de sa pièce.

Technorati Tags: , ,

Re-gris

A 8 heures j’avais envie de respirer.
Alors dans la nuit j’ai décidé d’aller Porte d’Orléans à vélo.
Ca me semblait délicieux d’être dans le frais. Peu a peu j’ai enlevé le cache-nez puis le bonnet. C’était bon de traverser le Louvre,puis de traverser la Seine. Je suis toujours émerveillée quand je circule à vélo. Comme si c’était la première fois.
Il y avait des grandes plaques de neige qui glissaient sur le toit du tennis. C’était comme un rideau qui s’ouvrait  brutalement là au dessus de nos têtes.
Je me sens bien à A. Travaille sans me poser de questions pour le moment.
Hier soir dîner agréable chez E. avec B ; et aussi G, juge d’application des peines. C’était intéressant. Intéressant aussi, le  « Sur les docks » de cette semaine avec des témoignages ahurissants de pédophiles.
Les enregistrements sont faits à la prison dans des services de soins psychiatriques… Et ce que disent les types est désarmant. .

Drip 8

Drip 10

Drip 1

Technorati Tags: ,

Work on ice

Ce matin c’était drôle de voir tout le monde marcher à petits pas. Je me suis dit qu’il n’y avait que Hergé pour rendre cette situation, où les corps sont crispés, déboîtés, déséquilibrés , penchés en avant ou en arrière.
Le marchand de journaux s’est cassé le nez, R. aussi hier. Il me disait que les gens se tenaient au feux!!.
Bon ; j’ai porté l’ordi à réparer. Ca va faire mal. mais si ça fait mal c’est que c’est déjà bien, donc pas foutu. Je crois que c’est la carte mère et bobo les sous. Au moins 600 euros. Le voyage à NY s’est déjà largement évaporé avec le gaz ( payé) la maison des A. ( à la traîne) et ça…

R. a le contrecoup de Martin.

Soleil magnifique. Ca fait du bien la lumière
Ln Ombre Des2010-2
.

Technorati Tags: ,

En écoutant Genet

Je me sens pleine de flemme.

Descendue pour déplacer la voiture à 8h.

Une jeune fille attend déjà devant la sortie des poubelles.

Elle est très en avance. Je tente un échange mais elle me dit: Géorgie et ne parle pas un traître mot. Je me demande d’où elle sort, où elle habite.

Hier soir dîner rue Lafayette

C’est rarissime de voir R. m’accompagner quelque part. Il n’a jamais vraiment envie d’aller dîner chez des amis ni les miens ni les siens. Et tout le monde à l’habitude de me voir seule.

Il s’agissait donc d’une exception car il aime beaucoup G et J.

U. était là. A quatre c’est parfait et c’était absolument délicieux. Le petit salé au lentilles mérite de figurer lorsqu’il est bien fait aux côtés du Colosse de Rhodes ou du Phare d’Alexandrie.

C’est terrible comme j’ai mangé!!!

Il y avait un petit feu dans la cheminée et des échanges vivants autour de la table ronde. Evidemment rien à voir avec les moments « glorieux » vécus ou plutôt subis deux jours plus tôt

Je ne peux m’empêcher de chercher une image de Pluto.

vintage-1938-walt-disney-book-pluto-the-pup_350393363175.jpg

Je crois qu’on est partis un peu tard . Je m’en veux un peu car J. travaillait ce matin.

Hier j’étais allée à A . Arrivée à 7h du matin, déchargé les 100 kilos de terre/ Ouille Ouille c’est lourd ces paquets qui se dérobent, glissent dans les bras et font qu’on se tortille pour que la charge ne s’échappe pas.

C et N arrivent à 9h et je les récupère à la Taverne de l’Europe près de la gare. Lieu sinistre s’il en est, qui à son ouverture avait une ambition de brasserie parisienne. On voit encore sur les stores défraîchis  » Fruits de mer etc » / La mer est loin, les huîtres dans la lune.

Tel de MT qui me demande comment se termine un film de Jacques Demy dont elle a oublié le titre!

Donc RV pour décider de faire une expo en septembre. Je suis contente.

La beauté c’est de la laideur projetée / Genet

Il faut que je passe chez E chercher un disque de 2T avant catastrophe ici.

Pour le moment ça tient mais le fait que l’ordi ne reconnaisse ou ne voie pas le disque pour installer Snow n’est pas un bon signe.

Sauvegarder…

C’est pénible tous ces machins.

Jean Querelle



Je repense à mes nuits à Fontevrault . Dans mon lit de camp après la journée de travail dans les réfectoires, j’ouvre le Miracle de la Rose.

Alors que je peins les grandes toiles de La Belle et la Bête d’Andy, je regarde du coin de l’oeil tous les graffittis des anciennes cellules. C’est une atmosphère mystérieuse, la nuit j’ai une lampe de poche. Quelqu’un aura t’ il photographié tous ces murs?

Je revois en 1985 les garçons qui travaillent dans les jardins cheveux ras et vestes bleues .

Puis il y a eu la restauration.

Les ateliers fabriquaient notamment des boutons, à partir du nacre des coquillages, des gants, des filets, des couvertures pour l’armée.

Oh lala, il y a des gens qui lisent MAL à la radio.

B0040.jpg

Vert-vert_au_parloir.jpg

Le Perroquet au parloirVert-Vert.

Plume et encre brune sur papier. Mesures prises au filet.

Chouf

Pluie.

Parfois on n’en croit quand même pas ses oreilles.

Des gens sont là, certains que l’on connaît, d’autres à qui l’on est présenté, d’autres que l’on a oubliés. On a eu un peu la flemme de venir. Il fait froid et puis je dois faire attention car demain je me lève...

En fait de prime abord je mélange et prend cette femme pour celle d’un autre, rencontrée à Rome, oubliée. Donc j’embrasse chaleureusement la première, jamais vue et tend une main respectueuse à la deuxième qui m’aurait embrassée si je n’avais mis cette distance.

On est bien entre nous.

Quelques blablas avec ceux que l’on connaît, pas trop pour ne pas être impoli.

X. comme d’habitude nous accueille à la perfection. Y. délicieuse et j’aime de plus en plus Z. et sa longue tresse dans le dos. Souriante. Curieuse.

Il fait bon. Je suis la dernière.

Stratégie basique qui en principe m’évite les banalités d’usage .

Pas sauvée pour autant, revoilà la Villa Medicis qui arrive au galop.

La villa, comme on dit entre nous est notre blason, notre fait d’armes, notre label Rouge, notre volaille de première qualité, notre AB production à nous, notre casher, notre vintage et j’en passe,notre sans sucre ajouté, notre coca zero, notre essence Pemium, notre poulet de grain et veau élévé sous la mère. .

On aura au moins fait ça!

Chouf…

chante Blond Blond pendant que j’écris.

Blond Blond l’albinos… Bon je disais…

Oui nous voilà à Rome et de Rome à la Toscane, il n’y a qu’une phrase. Je me dis non , pitié pas le coup des maisons en Toscane. Non. Ben si. « Et vous êtes de quel coin ». Non Non pas ça….

Discretos j’envoie un SMS à R.: « Au secours on en est à : Et vous a v qqchose en Toscane? Au secours R.! Il me répond: ?????

Les routes sinueuses terre-verte, et les cyprès des lointains, les anges aux ailes multicolores, les grottes, les chevaux tout plats sur les fresques, les ors passés, les collines et les oliviers… Grillés soudainement. Je ne vois que de grandes demeures magnifiques avec des Français en lin blanc , qui s’invitent…

« Ah, oui… Je vois très bien… C’est incroyable… Vous y allez souvent?…

Un peu plus tard on passera à l’Inde.

Moi je me tais.

Et lorsque j’entends : « L’inde , il faut le savoir a beaucoup augmenté— » je dis que c’est normal, que c’est à cause des pauvres, qu’ils ont les dents longues. Le Monsieur américain me sourit mais il est le seul. Je range mes pauvres et les ressortirai à la fin du repas.

Chouf…

On est bien entre nous. C’est ce « nous » là que je déteste. J’avais entendu un jour une réflexion terrible. Une jeune fille qui annonçait son mariage prochain à une amie ( j’écoutais) disait:  » Oui je suis très heureuse, et puis c’est plus facile, on est du même monde ». La fille devait taper dans les 25.

C’est quand même horrible ( Hum marcher dans le désert, se prendre pour une aventurière du 19 eme siècle) …

Enfin bref. 9a me met en rogne et j’ai l’impression de soirées de « vieux ». Je préfère boire une bière avec un ami, dire des âneries à C. etc,

201012051533.jpg

Rimbaud Autoportrait, « …debout sur une terrasse de la maison [Mazeran, Viannay et Bardey de Harar] 1883

Métro de retour avec « La fille du fossoyeur » . Change à Saint-Augustin, étonnée que la station communique avec Saint – Lazare.

Tout le monde dort. Bon…

Je reçois un mail désopilant de E: /…

Je viens de finir ma première veste. Je m’étrangle de rire et t’en fais profiter. Vise le truc et mate les manches./….


Effectivement l’objet est étrange surtout les manches qui ressemblent à des pattes de scarabée!!!

« C’est du tonnerre, ma parole d’honneur’ J’écouterai ça à donf quand on m’invitera en Toscane et on chantera à tue-tête Chouffo , Chouffo avec Masaccio.

Et quand, j’oubliais , suis-je crucruche, quelqu’un dit:  » Ce gratin est glorieux »,Là, Là, brutalement comme si vous aviez reçu une balle, vous clignez des yeux, vous transportez votre corps du fémur gauche au droit et vous vous dites: « Pince moi, je rêve ».

Avec C. ce soir on s’est pincées, et on a bien rêvé et tout ce que l’on mange, salade, Saint -Nectaire, Caca boudin est… Glorieux..; Glorieurissimme ( Magnifique en Anglais Hahahahahahah )

Les santons et Mermoz

Ce matin tôt suis passée chercher Tom et on est allés chez Lavem acheter de la terre. Finalement j’aime assez bien, ça me détend, je ne pense à rien quand je fais mes grottes ( ça craint un peu). J’ai l’impression de faire des polly pocket troglo, et qui cassent. En plus je ne peux m’empêcher de mettre des perles.

En repartant je veux passer dans le bois de Vincennes car ce doit être beau avec la neige qui tombe. Mais on rate la sortie et tout. Ca devient bien blanc, peu de monde rue de Rivoli. Peu de monde dans PAris.

Abandonne car ça glisse d’aller porter ma terre à Argenteuil. Arrive ici, pense au livre, skype un bon moment avec Rurik

Image 5.png

On dirait un pilote de l’aéropostale qui penche en prenant un virage sur l’aile.

Le chauffage est eteind et la fenêtre grande ouverte… Glagla. Passage de X. pour les comptes du théâtre. Puis un thé et R.me parle de la création de Godot.

Mail de E. qui me dit que c’est bon pour le blaireau. Je m’explique. Comme la Porte d’Auvergne est vendue, je convoitais le blaireau porte canne de l’entrée. la personne qui le voulait a calé. Youpi. En plus E. m’annonce un renard. Parfois la vie est belle.

Bon j’ai donc fini le livre d’Eschenoz

edison.png  Picture 10.png

Edison sur Anonymous Works

qui est un plaisir de lecture, souriante aussi.

C. Commence un stage Mardi et c’est le même film que celui dans lequel tourne le fils de G.

Je la trouve en forme la C. Il faut maintenant qu’elle trouve un studio ou quelque chose.

Hier soir , c’était gelé le quai de la gare d’Argenteuil et assez beau. Ca me rappelle les environs Amiens en hiver – mais dès qu’il y a deux voies ferrées tout se ressemble- quand j’avais mon solex.

Parfois j’allais voir un copain de lycée dans la nuit . Quand j’y pense, je serais tombée en panne… Pas de portable, rien..

Bon que … SMS ding ding… Je ne sais plus ce que je voulais dire.

Vais prendre un bain avant de repartir. Pas envie de sortir.

Pendant ce temps sauvegarde dare dare de mon user. J’ai l’impression que le disque va péter. Quand j’ai voulu installer Snow, rien , rien en vue pas de disque… Ca fait un moment que je sens un drame à l’horizon….

Oh et la fille hier dans la rue qui a tant hurlé que j’ai appelé les pompiers et la police. Dingue . Angoissant à mort. Je ne sais pas ce qu’elle avait…

index-8.php.jpeg

Mon costume de ce soir.

2 decembre

tableau ecole veto.png

1 décembre Neige et dissection de 4 chevaux à l’Ecole Vétérinaire ++ tard

( j’avais écrit un long truc et en parlant j’ai fermé sans enregistrer)

« Suspection » au Rond Point mis en scène par Enki Bilal d’après  » les mémoires d’une teigne  » de Fabienne Renaud,

avec la bouche de Jean louis Trintignant et Evelyne Bouix, ou plutôt le contraire.

Début du Eschenoz  » Des éclairs »

Hier soir Performances trans moyennes rue des Gravilliers. Pars tôt.

J. m’y retrouve après la présentation de leur spectacle.

Mais je suis partie à la deuxième. Ambiance saturée et « Arty ».

Seuls les travaux de U. et de T2P me semblent intéressants. Les dessins de Tom de Pekin sont vraiment beaux.

sauterelle.png

Retour en haut