En écoutant Genet

Je me sens pleine de flemme.

Descendue pour déplacer la voiture à 8h.

Une jeune fille attend déjà devant la sortie des poubelles.

Elle est très en avance. Je tente un échange mais elle me dit: Géorgie et ne parle pas un traître mot. Je me demande d’où elle sort, où elle habite.

Hier soir dîner rue Lafayette

C’est rarissime de voir R. m’accompagner quelque part. Il n’a jamais vraiment envie d’aller dîner chez des amis ni les miens ni les siens. Et tout le monde à l’habitude de me voir seule.

Il s’agissait donc d’une exception car il aime beaucoup G et J.

U. était là. A quatre c’est parfait et c’était absolument délicieux. Le petit salé au lentilles mérite de figurer lorsqu’il est bien fait aux côtés du Colosse de Rhodes ou du Phare d’Alexandrie.

C’est terrible comme j’ai mangé!!!

Il y avait un petit feu dans la cheminée et des échanges vivants autour de la table ronde. Evidemment rien à voir avec les moments « glorieux » vécus ou plutôt subis deux jours plus tôt

Je ne peux m’empêcher de chercher une image de Pluto.

vintage-1938-walt-disney-book-pluto-the-pup_350393363175.jpg

Je crois qu’on est partis un peu tard . Je m’en veux un peu car J. travaillait ce matin.

Hier j’étais allée à A . Arrivée à 7h du matin, déchargé les 100 kilos de terre/ Ouille Ouille c’est lourd ces paquets qui se dérobent, glissent dans les bras et font qu’on se tortille pour que la charge ne s’échappe pas.

C et N arrivent à 9h et je les récupère à la Taverne de l’Europe près de la gare. Lieu sinistre s’il en est, qui à son ouverture avait une ambition de brasserie parisienne. On voit encore sur les stores défraîchis  » Fruits de mer etc » / La mer est loin, les huîtres dans la lune.

Tel de MT qui me demande comment se termine un film de Jacques Demy dont elle a oublié le titre!

Donc RV pour décider de faire une expo en septembre. Je suis contente.

La beauté c’est de la laideur projetée / Genet

Il faut que je passe chez E chercher un disque de 2T avant catastrophe ici.

Pour le moment ça tient mais le fait que l’ordi ne reconnaisse ou ne voie pas le disque pour installer Snow n’est pas un bon signe.

Sauvegarder…

C’est pénible tous ces machins.

Jean Querelle



Je repense à mes nuits à Fontevrault . Dans mon lit de camp après la journée de travail dans les réfectoires, j’ouvre le Miracle de la Rose.

Alors que je peins les grandes toiles de La Belle et la Bête d’Andy, je regarde du coin de l’oeil tous les graffittis des anciennes cellules. C’est une atmosphère mystérieuse, la nuit j’ai une lampe de poche. Quelqu’un aura t’ il photographié tous ces murs?

Je revois en 1985 les garçons qui travaillent dans les jardins cheveux ras et vestes bleues .

Puis il y a eu la restauration.

Les ateliers fabriquaient notamment des boutons, à partir du nacre des coquillages, des gants, des filets, des couvertures pour l’armée.

Oh lala, il y a des gens qui lisent MAL à la radio.

B0040.jpg

Vert-vert_au_parloir.jpg

Le Perroquet au parloirVert-Vert.

Plume et encre brune sur papier. Mesures prises au filet.

Une pensée sur «En écoutant Genet»

  1. Pour MT si elle parle du Jacques Demy de dimanche soir sur Arte
    «  » »Tel de MT qui me demande comment se termine un film de Jacques Demy dont elle a oublié le titre! » » » »
    La baie des anges.
    Il retourne à Paris la laissant seule devant la table de jeu.
    Tout semble être dit mais la toute dernière image prouve le contraire. L’amour l’emporte sur le jeu, elle le rejoint et ils partent ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut