La peau de l’ours

J’ai reçu les voeux de X. Je me dis  » C’est la meilleure, quelqu’un qui t »envoie des voeux en ne parlant que de lui’ C’est comme si je disais:  » Voilà, je vous embrasse en espérant que 2011 sera excellent pour mon travail. D’ailleurs mon travail l’est je crois et on en est tous heureux ».

C’est drôle la vie quand même. Dire ça.

Même pas arrogant, même pas déplaisant. Juste que « ses » voeux ne s’adressent qu’à lui.

Bon.

Je suis comme dans une torpeur. Cette période , même si on est claquemuré, on la sent. J’ai terminé  » La fille du fossoyeur » . Encore un livre qui embarque. On s’oublie, on oublie même de se souhaiter une bonne année à soi seul, et on vit avec Rebecca, avec Hazel Joanes. Je ne sais pas comment fait Oates pour « produire » autant. Dingue. Elle doit écrire sous la douche, en conduisant, en courant , en…

Mon Finder ne répond plus/ M’en fous. Continue mes sauvegardes et des fonds de Disques externes dont le contenu reste prisonnier : Georges; Lapin, Dame qui tourne, moine Monceau.

Je suis en colère de ne pas savoir utiliser After Effects. Merde. Quand même.

Ne réponds pas aux mails. Flemme.

Merde dégât des eaux à A. De ma faute??? Oh non. Et cette Maison des Artistes comme un boulet. Impossible d’envoyer les papiers, de payer, de poster.

S. reparti et j’en suis contente. Il est agréable mais d’une lenteur qui m’affecte.

COURIR…

201012292030.jpg

Voilà l’ours que j’ai chassé et accroché dans notre nouveau salon vintage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut