Télé et autres nullités

J’avais oublié de dire ma consternation quant à « Tournée », le film d’Amalric ( dans la boite des Cesars).

C’était le 31: — »Tiens et si on regardait ça? »

Bref je ne vais pas m’étendre mais n’est pas Cassavetes qui veut.

Quel ennui. Le premier quart d’heureon se dit qu’il faut que « tout » cela se mette en place. Le deuxième on comprend que c’est mort et qu’on va bailler jusqu’au bout.

Le fluet Amalric au milieu des ces filles qu’on ne voit pas. Aucune n’a d’histoire. Elle décorent.

Je ne sais pas de quoi ça parle. ( mais si je comprends que c’est l’histoire d’un type qui s’est fait virer de la télé ou truc et qu’il a deux enfants / Oh lala/ )

Comprends pas cette histoire basique, pas écrite, pas pensée. Une putain de bonne idée pourtant. Et tant mieux pour les filles qui bourrent les salles maintenant.

Mais comment a ton pu encenser ce vide? Comment faire si propret?

Je me dis que les filles sont si vivantes et l’ambiance si morte que cette miette de souffle et d’énergie tout a coup en a réveillé des bien endormis.

Bon. Hier soir Zap assez tard:

Je regarde d’un oeil Semaine critique

( Philippe Sollers, publie «Trésor d’amour», chez Gallimard. Arnaud Montebourg, député PS de Saône-et-Loire publie «Des idées et des rêves», chez Flammarion. Patrick Rambaud, publie «Quatrième Chronique du règne de Nicolas 1er», chez Grasset. Christine Boutin, présidente du Parti chrétien-démocrate, a quant à elle été récemment décorée de la Légion d’honneur. Sur le plateau, en compagnie des chroniqueurs de Franz-Olivier Giesbert, coup de projecteur sur quelques sujets d’actualité, notamment le sort des coptes et des chrétiens d’Orient et sur les Français récemment décrits comme «champions du pessimisme».)

Je regarde d’un oeil par dessus mon bouquin, le visage lisse de Montebourg et autre invités dont Sollers que j’inspecte. Son visage est plus rond et on dirait maintenant un vieux Monsieur.

Bref, mon oeil soudain est scotché par des effets qui surgissent:

Image 3.png

émission passée

Deux personnes parlent. On les entourent d’un cercle comme une poursuite. Cercle qui passe de l’un à l’autre en rouge et orange ( les ronds rouges sont revenus) . Sans doute pour bien que l’on comprenne qu’il y a dialogue de l’un à l’autre. Summum. Quand l’invité parle de son livre, Warning, paf ça clignote en rouge et le livre apparaît.

Ne pas oublier que les invités sont en couleur « normale » et le public derrière en noir bleuté . On se demande 1 si ce sont des morts vivants. 2 Si ce sont des vivants 3 Pourquoi c’est flou et pourquoi » ça »


Image 4.png

C’est insupportable. On dirait que tous ces effets ne servent qu’à empêcher l’écoute.

On se réveille et j’arrête de lire quand Nicolas Bedos raconte ses âneries qui me font rire.

Sollers est quand même le plus classe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut