Cuvier my friend

IMG_4809.jpg

Pour tout ( vous ) dire, je n’ai pas le courage d’écrire.

Hier matin, départ 7 h vers Argenteuil. RV à 9h 30 .Il me faut partir de Paris assez tôt pour éviter le bazar; Néanmoins , quand j’arrive dans la zone Argenteuil, je me tape les gars qui vont bosser;

En parlant de bosse, plusieurs choses à ajouter à mon actif:

(alors que, il est vrai, je rentrais dans l’arrière d’un mec un peu mou à la conduite)( et que je disais à qui voulait m’entendre: — »S‘il s’y prend comme ça avec les filles, il est mal » ) ( Je dois avouer que j’oscille entre féminisme courtois et misogynie radicale et excessive).

Bref. Le mec descend de sa caisse. ( Genre notaire, je veux dire arrondi aux angles) :

—Dis donc bonhomme ( c’est moi) , ça ne te dérange pas de me tamponner?

Moi , ouvrant ma veste à carreaux

Regardez, j’ai des seins, je ne suis pas un bonhomme…

Lui:

J’sais pas c’que vous êtes….

Oh , il n’était pas méchant. juste super géné comme le petit serveur de Toulouse, désolé à mort de m’avoir dit Monsieur.

Moi heureusement que je suis rôdée. ( Bien que parfois le manque de tact soit assez affligeant)

Le plus beau fût:  » Et tu te coiffes comme ça, je veux dire spécialement pour l’expo Claude Cahun???

Hé , c’est pas joli cette stupidité? Avouez??? C’est pas total con de me dire ça à moi????

Faut le faire les gars. Déjà que le Frederic M. avait joué fin dans ce dossier en me parlant…

La journée s’est poursuivie ( on allait à la projection du film d’Aurelien Drach) avec les flics rue Saint Jacques qui, juste ne voient pas que  » ça ne passe pas » et m’accrochent le retro.

e pile, deviens dingue, R. m’engueule mais je chope un flic qui me dit: « —Ecrivez ».

Je rêve; Je rêve totalement.

J’adore Julien et Aurelien.

J’achète avec les sous de R. car je n’ai pas mon porte feuille: Dialogues de l’idiot de Nicolas de Cues

Puis on passe au Flore. Le bouquin frétille. Quel est cet idiot????

Promenade à l’ancienne. Rue de Seine à la recherche de Cossery.

Touristes en pagaille. Dior et La Hune. Pouak.

IMG_4810.jpg

Au Flore, l’Americain, jeune et studieux, l’anti-Woody, ou plutôt dans son dernier film, la fille qui serait le mec ( capito?)affublé d’une bonne blonde demande du vin avec des boules.

On glousse discretos avec le garçon.

(Le Champagne serait donc pour notre parfait gendre: Du vin avec des boules. Magnifique!.)

Ce n’est pas d’une finesse extrême ce que nous disons à demi-mot ( hum hum )

Bilan ils prennent une soupe à l’oignon, un Saint-Emilion, un sandwich jambon baguette et du foie gras. Un Coca( ouf)

La France???

Bref. ensuite direction le Grand Colbert. RAS.

Et ce matin, ce matin je m’éveille fatiguée comme ces derniers jours.

Oui , je me réveille nase. Bizarre.

J’attrape mes baskets, et sur la pointe des pieds je passe dans la salle de bains, me brosse les dents et vais appuyer sur l’interrupteur de la bouilloire.

Ordi-mails.

Illumination: Je vais au Jardin des plantes/ oui c’est ce que je veux faire /voir des animaux.

Chose vue, chose lue ,chose faite.

Des tonnes de petits enfants accompagnés.

J’ai fait les photos les plus inintéressantes de ma vie.

Acheté un sandwich un peu avant. Un dame me dit: Monsieur, vous ressemblez à mon fils.

Je crois que je vais me mettre à la boxe.

IMG_4835.jpg

Et pour conclure, en rentrant sur le boulevard je crois Jérôme,pas vu depui…

Sa fille:

Et pourquoi tu es chauve toi?


Ben parce que c’est l’expo Claude Cahun, que je fais partie des bataillons de la mort, que je suis Bouddhiste et que..; J’ai le cancer… ( mais non…. je plaisante)

HAHAHAHA !

C’est trop drôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut