(Fausses) conférences: Mnemosyne rase/NUIT BLANCHE

FAUSSES CONFIDENCES39 .tiff

FAUSSES CONFIDENCES 01025411.tif

FAUSSES CONFIDENCES 01052006.tif

(Fausses) conférences/ En finir avec l’extension du pire

Du CAC 40 aux points Aveugles

Du crâne rasé au bataillon de la mort

De Cocteau à Buzz Aldrin etc…

Continuer à lire « (Fausses) conférences: Mnemosyne rase/NUIT BLANCHE »

NUIT BLANCHE 1-201

Nuit blanche.jpg

LES (FAUSSES) CONFERENCES

60 mn sonore / Noir et Blanc

Langue Français / Latin / Grec

201110221148.jpg

201110221149.jpg

«N’est-ce pas là ce chien de Ménippe ? C’est bien lui, si je n’ai la vue trouble ; c’est Ménippe en personne. Mais que signifie cet étrange costume, ce bonnet, cette lyre, cette peau de lion ?»

Lucien

PRESENTATION

Les (fausses) conférences est le dernier film d’Hélène Delprat.

Il s’agit d’un Auto-filmage tourné en été 2011 dans l’ancienne usine Sauvignet de Saint-Bonnet-le Château (42)

Le film «Les (fausses) conférences» de décline en divers chapitres :

Sauterelles, Licorne, Singe du Cabaret Lux dans Les nuits de Cabiria sont entrecoupés de fragments d’interviews réalisés par Héléne Delprat: ( Dominique Delouche -assistant de Fellini, Nicole Stéphane héroïne des Enfants Terribles de Cocteau etc… ).

Et aussi des remèdes à base de coeur de taupe ou d’oeil de Hérisson, de l’Antiquité à Buzz Aldrin sur la lune, des considérations sur les têtes-à-queue du Cac 40 sont annoncés par la danse du Singe, les cris de la Femme-âne ou le rire de la Morte assassinée…

De Chapeau Melon et Bottes de cuir aux Voyages extraordinaires de Lucien de Samosate, de Pline l’ancien aux derniers articles de presse, de Steed à Acteon, de Peau d’âne à l’ornithologue Gama Machado, de Judex à son masque d’oiseau tous les «rôles» sont tenus par Hélène Delprat.

Son:

Scarlatti

Sylvie Vartan

Michel Legrand

Radio-télévision

etc…

DISPOSITIF

Les (fausses) conférences peuvent être présentées sous différentes formes:

—Projection traditionnelle en salle cinema

—Projection simple dans une exposition

201110221150.jpg

INSTALLATION 1 avec intervention de Hélène Delprat

100 m2 minimum

Un espace -loge attenant

Deux écrans

Rétroprojection simultanée

( 2 mac+ 2 video projecteurs+ enceintes = 2 écrans 200 X 230 environ )

Eléments:

2 tables

3 tabourets

1 chaise

Une dizaine de bancs

Lecteur DVD

Ciseaux

Miroirs

Une carafe

Un verre

2 rideaux de scène à rayures au sol

Costume squelette

Costume « défilé »

Cagoules

Robe

Chaussettes Adidas

Dessin 120 X 100

Articles découpés

Découpages carton

Livres

Journaux

Une dizaine de lampes

Rallonges éléctriques

INSTALLATION 2 avec intervention de Hélène Delprat

Un régisseur est nécessaire

Le film étant constitué de nombreuses séquences, il est possible d’envisager l’INSTALLATION 1 décrite ci-dessus dans un plus grand espace avec un plus grand nombre d’écrans, ainsi que du son direct ( lectures, conférences ) et des invités spécifiques qui s’intégreront à cette proposition «tentaculaire.»

201110221150.jpg

 

« GUY m’a TUER »

C’est ce que doit se dire Gae Aulenti.

Et tanpis pour elle….

Je me souviens de mes ronchonnements, grognements désespérés quand j’allais à Orsay et tentais d’y voir quelque chose… Je trouvais tout laid. et cette architecture atroce.

Et j’avais tou simplement cessé mes visites, me contentant des expositions temporaires.

Je pense toujours que cette architecture prétentieuse et grandiloquente est immonde et narcissique.

Depuis hier , ce n’est plus qu’un mauvais cauchemar. Pfft terminé… Depuis hier on oublie presque tout.

Guy et son équipe d’Orsay ont travaillé comme des fous.

On peut retourner voir les impressionnistes si longtemps boudés, on peut voit Gauguin, on peut voir cette magnifique oeuvre de Cuno Amiet ( déjà accrochée mais où et comment???) qui m’a fait penser à Mortal storm de Borzage, des Cezanne qui prennent toute leur intensité… C’est absolument magnifique. Les Gustave Moreau…

Tout est pensé maîtrisé et les oeuvres cohabitent avec intelligence.

Les subtils bancs de verre et le café délirant des frères Campana…

Les teintes des murs du bleu sombre au prune foncé, permettent de VOIR .

Et je ne sais quelle est le système d’éclairage mais enfin on a plus l’impression d’avoir une projection de diapositives comme cela était dans pas mal d’endroits.

Quand il y a des verres sur les oeuvres on ne les voit pas et cela n’affecte ni la couleur ni le relief..

.orsay.jpg

cezanne.jpg

Retour en haut