Sapore di mare

KM-LaPolice-03G.jpg

Et si je m’offrais 5 mn avec Lucio Dalla ( moment remember emotion) et un petit post.

Bof finalement ça m’ennuie Lucio dalla

Je ne sais pas ce que je fais. Toujours à travailler et trouver les journées trop courtes, sans avoir vraiment l’impression que ce soit efficace.

Retour difficile à Argenteuil et peinture ( Haie je vois l’oeil noir de C.A- je parle bien de toi!!!)

Peinture un peu. Achat de materiel.

Et confirmation du fait qu’i faut être milliardaire pour peindre ou avoir une activité disons artistique. Bon j’exagère, mais pas tant. Entre le materiel de peinture ( et encore je la fabrique) , les supports.. Les matériaux qui sans être Kapoor .. Et je me rends compte à l’instant du poor de Kapoor…

Ca me fait penser à une émission intéressante et drôle sur France cul à propos d’anagrammes. un physicien parlait/// Sais plus quand, sais plus quoi.

Puis le materiel photo et les labos, puis l’atelier, puis les à côtés innombrables… Bref

Imaginons qu’il faille acheter des logiciels hum hum…

Ces jours-ci des moments agréables … Chez PS puis F et A avec J et A.

Lundi dernier RV avec Joan pour voir les traceuses et envisager des essais. j’adore ces machines et surtout l’immense imprimante qui sort des 1m 50

Puis le diner spécial Taiwan, drôle et bon et vraiment sympa.

Je ne sors jamais tant. D’ailleurs tous les soirs ça m’est pénible. j’aime bien être à la maison avec R. Lire ou regarder la télé.

Hier soir, soir lumineux attendu , car c’était la première de Michel Fau. Comme le disait Camille en entrant aux Bouffes du nord et en riant:  » mais c’est zeuplésstoubi!!! »

Bon je suis une groupie totale de Michel Fau, et j’avais adoré son spectacle au Rond-Point. Comme je suis une handicapée du tag, je ne sais plus où j’en parle dans ce blog…

A ceux qui ne sont pas avertis, il faut dire que ce n’est pas chose facile que ce Recital Emphatique. Moi j’aime énormément. A. ne partageait pas mon sentiment.

Ca dérange, c’est certain. Pas là où l’on attend d’être dérangé d’ailleurs.

On rit et c’est somme toute tragique. Mais c’est un spectacle pour gens de théâtre, c’est le seul Hic…

Que dire? Que je l’admire d’avoir osé ça. C’est terrible. C’es génial de ne pas avoir joué la facilité et de nous refaire le rond point.

R. était subjugué. C. plus groupie que moi.

J’ai failli me battre avec des vieilles dames devant qui avaient dû se tromper de spectacle ( elle se tournaient agacées quand on riant, puis vu que tout le monde riait…)

Puis soi-disant je leur donnais des coups de genou dans le dos … J’ai déménagé puis à la fin leur ai demandé si elles voulaient emporter ma jambe de bois fantôme. Je leur ai dit qu’elles étaient vraiment chiantes et elles se sont excusées.

Encore davantage lorsque j’ai ramené à l’une d’elles le bonnet marron mémère oublié…

Bon voilà. Reçu les Cahiers de Malte, une édition de 1947 ( pour voir la traduction)… C’est d’ailleurs drôle , à l’instant je trouve à l’intérieur une carte de visite de Philippe Clouët des Pesruches. ( c’est un livre d’occase)

Pas mal Des Pesruches… Je lis et je le prends pour moi, ce petit mot :

« Tous mes compliments: aussi ravissante au figuré qu’au réel »

77 rue de l’assomption XVI

A mon avis l’assomption, au figuré n’a pas du trainer après réception de l’ouvrage

carte desperuches.jpg

oiseauNB.tif

« La félicita »/ Restare vicini come bambini… ohohoh

Abassare la luce….

Hier j’ai joué si mal au tennis sur terre battue. J’ai mal partout…

la felicità… Una telefonata non aspetatta… nananana, Nananaan

Bon Au boulot « ravissante au figuré et au réel »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut