le rocher des singes

Ce matin pas de tennis vue cette douleur persistante à la hanche droite, suite à la journée maudite du four qui brûle….

O. m’a manipulée doucement, il est vraiment fort et m’a dit qu’i fallait bouger pour détendre ce muscle responsable.

D’accord bouger.

Donc cet après-midi ( j’avais décidé de ne rien faire) , me voilà ( après avoir déposé R. au théâtre et jeté un oeil devant le grand palais pour voir si je pouvais me faufiler ) .

Mais non, ils avaient sacrifié le repas sacré du Dimanche et étaient déjà aux pieds des Stein. Bref. J’ai pris le vélo pendant 2h3O. Le bois de Vincennes ne fait pas le poids à côté des reliefs du Forez mais , à défaut de grives…

rocher singes.JPG

Retour, achat de sucre en poudre, puis pâte à crêpes.

Une envie soudaine en regardant brûler Jeanne d’Arc dans le fil de Philippe Ramos qui ne me plait pas beaucoup et je l’abandonne. Des ralentis lourdingues et des fondus enchainés, hum hum.

Sais pas. Je n’y crois pas. Je retrouve Bernard Blancan… Au début ça sonne télé. Après c’est mieux et aussi grâce aux acteurs Anglais.

Par contre ce matin j’ai bien ri en regardant le film de Leconte « Alekan le magnifique ». C’est simple, juste et super intéressant. Réjouissant de voir ce génie parler comme il le fait , et de le retrouver chanter en manipulant deux papillons en papier de son théâtre de marionnettes!!!!

On dirait qu’il est lui même un personnage de Guignol à ce moment là. Puis les histoires du brevet Transflex, de Daniele Darieux, Wim Wenders. 70 mn juste bien.

Maquette encore hier. Je refais des images pour les chapitres. Mais il va falloir s’arrêter un jour. Ca me fait penser que je n’ai pas écrit mon texte. Grr . Sorti de la tête. je ne peux plus le voir ce bouquin

Ca ce sera Heu… Le 27
MuseeRodin27Jan2012.jpg

En allant vers la rue des Mathurins hier soir ( j’ai toujours aimé 1 quand R. jouait, et 2 aller le chercher au théâtre, l’attendre en lisant, ou dans le meilleur des cas être dans la loge, bouche cousue avec un bouquin.

Bon donc je repensais à deux articles croisés plutôt que lus à propos de Damian Hirst. Ca y est il est passé dans le camp des « malin », c’est à dire des salauds.

Je n’ai rien pour ou contre lui mais force est de constater que les snobs bêtas toujours en quête d’une nouveauté et qui s’esclaffaient en ont visiblement marre des points et des bêtes gigantesques dans des aquariums.

  pyjama hirst.jpg

Freischutz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut