Hamlet à Amiens

Ce matin je me suis empressée de remercier M.T . En effet cette visite nocturne de JL avec son estafette de déménagement contenant les affaires d’Amiens était bienvenue. Le camion était plein, il avait roulé toute la nuit, et quand mal rasé il a ouvert les portes arrière un matelas est tombé. L’affaire s’est arrêtée là. Je ne sais pas la suite. Et alors que je racontais cela, j’ai repensé que dans la chambre bleue il y avait une affiche de Hamlet avec JL dessus. Je ne la trouve nulle part .

Jean-Louis Trintignant Plays Hamlet

Elle est quand même magnifique cette photo.

Bon …

Hier matin re-départ pour Amiens. Encore du retard et altercation comme on dit avec le contrôleur. Je lui dit qu’il devrait avoir honte de me demander mon billet, vu ces retards et le froid de canard dans le compartiment. Il me menace d’outrage à agent etc…

Dernière visite à la maison, derniers trucs à ramasser. Tout est parti sauf le piano intransportable.

C. est là et filme. J’emballe “l’armoire” dans du bulle. Je tourne,vire. Puis je fais un dernier tour au jardin, et la douceur du sol recouvert de mousse me font , comment dire, “du bien”. On s’enfonce doucement dans ce qui reste d’une pelouse. Il n’y a pas plus à dire.

La veille un des battants du grand portail vert et tombé. Ce matin c’est un battant de l’autre portail.

14h. Le notaire . Dans une pièce mes frères et moi-modèle Corleone en péril, de l’autre ma soeur. Je ne le savais pas. C’est d’une absurdité ces trucs.

Bon, voilà. C’est terminé. L’armoire est dans le coffre. Je passe à Arg. et décharge en râlant car évidemment une voiture bouche l’accès.

Je commande trois films de Mario Bava et ce matin j’achète 3 pollars de Lehane.

Beethoven

Capture d’écran 2013-12-29 à 19.03.42

FB

Je me demandais à quoi au juste cela servait fb? Et pourquoi c’était si addictif, pourquoi on avait besoin de “réaction” des autres. Mystère. Sommes-nous si perdus avec nos manies d’images et de collections qui définissent ( définiraient ) notre portrait.

Je ne choisis que des images que j’aime. Pas de texte. J’ai horreur de ça, les textes sur Fb, sauf quand c’est le traducteur Marcovitch qui s’exprime. Sinon c’est indigent bien souvent. Les blogs ce n’est peut-être pas terrible, mais à côté c’est la Pléiade. Il y a des mecs qui écrivent sérieusement sur les livres. Il font ça consciencieusement. C’est agréable. Mais il y en a des wagons. Des wagons de blogs qui traitent de wagons de sujets.

Je me creuse la tête. Hum. Cette famille d’images, de d’Artagnan ( ou tout au moins mousquetaire, en passant par Nabokov dont je n’ai lu que Lolita et mon préféré Pnine que m’a conseillé AB ), de mon dessin d’arlequin que j’associe à Cecil Beaton, des clés de l’armoire à une page de David B.,le jardin, des masques noirs… C’est quoi et à nouveau: Qu’est-ce que je fais.

Et comment le montrer. En fait je voudrais que les expositions ne soient ni plus ni moins que “ça”. Puisque “ça” me semble le plus vivant. Et la peinture est ce qui , au fond est le plus satisfaisant. Je ne parle pas du résultat mais de la qualité du temps passé à peindre. C’est la seule chose vraiment captivante, ennuyeuse, passionnante, décourageante presque toujours. Mais ça existe.

Capture d’écran 2013-12-26 à 13.59.38

J’ai découvert en allant voir l’exposition Perret….( L’escalier du conseil économique est social est magnifique) ( ils auraient pu s’abstenir de mettre la tête de Perret en grand comme dans une fois exposition… )

Continuer à lire “FB”

armoire

2013-12-22 à 17.11.04

Armoire photoshopée

Notes

« Dans un livre intitulé Dumbstruck : A Cultural History of Ventriloquism (2000), j’ai tenté d’explorer l’histoire de ce que l’on nomme parfois « schizophonie », à savoir la séparation entre la voix et sa source. Peut-être vivons-nous maintenant sous le régime de la « panophonie », où des voix de toute sorte surgissent de toute part et où chaque chose paraît dotée d’une voix propre. Plutôt que de s’opposer au bruit, la voix semble désormais se confondre avec lui de manière indiscernable. La conférence s’attachera à décrire certains des symptômes et certaines des possibles conséquences de cette saturation du champ auditif par la voix. »

S.C. Steven Connor est professeur de littérature moderne et de théorie au Birbeck College (Londres) et directeur des études du London Consortium. Il est l’auteur d’ouvrages d’histoire culturelle et littéraire, ainsi que de nombreuses études sur le son et la voix. Il travaille actuellement à un livre intitulé Broken Voices. En écho à l’exposition “La Voix dissociée” 

Capture d’écran 2013-12-23 à 12.47.29

Les clés de l’armoire

ARMAN/ conscious vandalism

Capture d’écran 2013-12-21 à 11.09.18

Capture d’écran 2013-12-21 à 11.08.20

Arman, ça ne m’a jamais intéressée. Tout au moins ce que j’en connais.Les inclusions, les violons , les horribles scuptures en bronze devant la gare Saint-Lazare. Mais au moment ou je regarde qui est Daniel Farioli qui me demande sur fb, je suis la piste et tombe sur ce site intéressant Une histoire de la performance sur la Côte d’Azur de 1951 à nos jours.

ET je trouve ce document sur Arman” Concious vandalism”

Je me dis que c’est ce que j’aurais voulu faire ( c’était impossible) dans la maison des parents la semaine dernière, mais evidemment seule, sans témoins.

Arman | Conscious Vandalism, 2001 | Une histoire de la performance sur la Côte d’Azur de 1951 à nos jours

Capture d’écran 2013-12-21 à 11.10.13

Armoire démontée/ the End

de Lundi à Jeudi, monter descendre, descendre monter. Ca, pas ça, ça oui, ça non. Des lettres, des vêtements ( pas trop ) des photos… Je retrouve ici et là à peu près tous mes âges. Me souviens plutôt de 0 -26 -30. Après non. Comme si le fait d’avoir travaillé seule m’avait enlevé la mémoire du reste. Puis le blog depuis 10 ans ( en février je crois)  me racontera ce qu’il me manque.

Déjeuner avec YL au Frac. Il est charmant et drôle. Je suis contente. Puis jeudi je file. Dépose les cartons à dessin de B. chez G. qui les donnera à la famille.

Capture d’écran 2013-12-20 à 22.27.37

Capture d’écran 2013-12-15 à 17.54.25

Voilà, c’est terminé. La maison est vide. Vidée. Le commissaire priseur est passé, puis l’Escale. Un camions de 50 m3 et … 10 je dirais de 20 m3 avec 7 ou 8 gars. Quel boulot.

J’ai beaucoup photographié. Filmé. Ne sais pas ce que ça donne. Y retournerai le 27 pour faire… ???…

332 vide

remonter le temps

1474623_700277086658463_2061416032_n

Métro. Une fille est enceinte jusqu’aux yeux et demande le strapontin à une fille debout qui lui refuse. Je ne comprends pas tout de suite. Quand je capte, je dis: ” Yen a un de vous deux qui va offrir sa place rapido”. C’est un homme le nez dans ses SMS ou jeu à la con qui s’exécute. L’autre fille ne bouge pas. Aucune expression. La fille enceinte n’en revient pas et moi non plus.

Je dis “C’est chacun pour sa gueule, ce genre? ” Elle m’ignore. L’autre me remercie. Pffff… Bref.

Un verre bien mérité avec V. à Pyrénées en sortant de chez C. Je laisse mon vélo à Hôtel de Ville et on se retrouve à Belleville. Trop bondés les bars donc on grimpe. J’aime beaucoup ce café, juste à Pyrénées ni bobo, ni Arty , mais mélangé. Ne sais plus son nom… L’Aubrac ou un truc dans le genre Non.?

Galerie et avant,

Maison. et avant,

Taxis pour rentrer du Bd Haussmann où j’ai brillamment passé mon premier IRM. Dernier j’espère.

Capture d’écran 2013-12-21 à 12.07.45

Un paquet de temps que ça m’angoisse moyen car on m’avait dit que pour les cervicales, pas de tube. J’avais en plus la trouille car “on ne sait jamais” les maux de crâne, etc. Et J. qui vient de se faire ouvrir le sien, et le polar Finlandais où il est question d’un tumeur héréditaire. Que des trucs marrants. Donc, j’ai trainé pour le RV puis décidé qu’il fallait. Je ne suis pas du genre warrior. R. m’a accompagnée . C’était gentil, mais je crois qu’on doit être seul pour ces machins.

Bref. ” Entrez… Du métal etc ? Non ?…” Moi j’ai rempli le papier. “Etes vous angoissée dans un ascenseur??? etc. “

—OUI

Au garçon de la cabine j’ai dit que j’avais la trouille et qu’heureusement je n’aurai pas tout le corps dans le tube. El tubo!! Si, si me dit-il … Jusqu’aux genoux mais vous verrez on voit clair. Il faut surtout que vous ne pensiez pas à un cercueil! Merci boy! Justement je n’y avais pas pensé du tout. J’étais restée au rayon cosmonaute, exercices NASA, trucs bien hard mais dans du blanc. Là c’était vrai.

J’attends, sors un livre, ne vois rien. Entreprends de respirer – souffler.Dans combien de temps vont ils venir.?

Je balise. Un ou deux SMS. On y va. Oh merde le tube. Je suis morte de peur car j’ignore absolument quelle sera ou seront mes réactions. En plus on me met la tête dans un machin et on “me cale”. Puis Bizzzzzzz le chariot glisse. J’ai une poire à la main en cas de panique. Je suis raide comme une planche et ferme tout de suite les yeux . ( A un moment je cligne pour voir mais je referme illico car le blanc c’est pire, et tenter de regarder ses pieds qui sont à l’extérieur, c’est trop l’appel de la vraie vie au grand air.) J’essaie tout d’abord de réguler mon rythme cardiaque. Mon coeur y va de bon coeur , c’est le cas de le dire…J’ai la main gauche crispée sur la ceinture de mon pantalon, comme si on aller me le voler. Je m’accroche aux branches. L’autre main tient la poire. J’ai un peu chaud. Silence. J’entends mal avec les machins dans les oreilles ce que dit la fille enfuie sur une autre planète.

Le silence c’est terrible et l’horrible bruit fort, c’est mieux.

Alors, je monte sur mon vélo,( je prends le VTT ) je commence à pédaler, traverse le bois, regarde le cheval à gauche dans le pré. J’essaie de continuer cette sorte d’hypnose qui ne marche pas trop mal. Je sens mes mâchoires se serrer. Quand je déglutis, ça fait bip. J’essaie autre chose: à savoir la liste des noms de chats de G. au Repenti. Noms qui nous font mourir de rire et qu’on énumère à toute vitesse avec C. en se gondolant:

—”Minette, Choupette, Angorette, Minette mémére, Rourou,  et j’en passe.

Je ne m’en souviens plus bien et reviens au vélo. J’entends: Prochaine session 2mn. Je rêve de sortir de ce truc. SOR-TIR est déjà une victoire. Mais j’entends ” C’est parfait “. Je ne bouge pas un poil. Pas un mm. Je respire, pense que c’est l’été , que je suis dans le jardin allongée dans la nuit et que je regarde les étoiles. Ca marche pas mal ça. Encore une session, je ne sais plus, puis on m’annonce la dernière et là j’ai envie de foncer dehors. Puis Biiiiizzz. Ouvrez lez yeux Madame delprat, c’est fini… Oh putain. J’ai réussi. Moi! Moi, j’ai réussi ce machin… Je me lève, j’ai très soif, je ne sais pas ce que je dis et mas jambes tremblent.15mn à l’aise l’examen… C’est court sur un ordi, et là…

Je ne sais pas du tout ce que l’on me dit. Resultats. Couloir. Bon 20 mn de trouille maintenant. Creuvée. Bilan, rien de malin, artrose cervicale qui irradie bref, on fera avec… yes , Yes, Je suis vidée. Mais je n’ai rien. Emoji et smiley.

araignée

Demain c’est reparti pour Amiens. J’ai préparé tous les dessins et la caisse pour le FRAC. Travaillé à ça toute la journée hier ( faires des doubles des figures du transparent, retoucher, préparer les épingles, faire un plan d’installation

J’appelle C. et D à fin de programmer du travail. Hier diner très sympathique avec Y.C.G et J. J’ai beaucoup de plaisir à les retrouver après tout ce temps, chez U.

Je commande à C. une chanson sur/avec/pour Edith et moi.

Je ne pourrai pas aller au concert de GK ( Iamthehellomonster ). Voulais voir pour lui commander à lui aussi quelque chose.

Trouve de portails victoriens intéressants. L’autre est magique. Celui avec les chiens en haut. Ca me fait penser aussi à Raray. et au portail des Vaux de Cernay .

spider-garden-gate-web-hoveton-hall-gardens

Récupérer les portes de l’armoire de la chambre des parents. Et voir si on peut la démonter. Si je ne la récupère pas je le regretterai c’est certain.
ET l’horrible tête aussi.

Capture d’écran 2013-12-15 à 17.54.25

Capture d’écran 2013-12-23 à 15.48.48

Non c’est trop laid je ne l’ai pas prise. Je l’ai vue monter dans le camion Et j’irai à la vente pour voir qui en veut!!!

AMIENS picardie

Ca commence à 08h28 ou plutôt ça commence à 7H 20. Bon. A la gare à pieds. J’aime bien , l’avenue Trudaine le matin tôt , tout ça…. il fait beau… J’ai fait quoi hier soir??? Heu???Mais j’ai fait quoi? Ah oui Peter Pan/ Bob Wilson/ je déraille ou quoi ?Donc ce matin Hop . 10 mn de retard. Puis 15. La SNCF c’est vraiment la honte. Bilan aucune info et une heure de retard sur un trajet d’une heure treize. A l’arrivée évidemment personne ne se précipite pour vous donner les enveloppes magiques de remboursement. ( enfin…) C. qui essaie de rejoindre cette terre lointaine un peu plus tard ne trouve aucun train avant… 17h et retard de 40 mn…

Bon , on attaque. Le garage et tout le déménagement de MG ( dingue comme j’avais bien emballé tout ça. On en vire un max ( l’Escale prendra tout ça: des chaises, des tables, des Larousse Ménager, des boutons , des trousses de couture, des cahiers, un Scrabble, des étagères, des lampes et des cuillers, des coussins et une couverture de prisonnier,, un drapeau Français, toute une vie… Hum… Toute une vie….) et comme on ne s’appelle pas Dédé La Brocante, il ne faut pas regretter. Des cols en dentelle magnifiques, quelques belles photos, une boite avec un papillon, une sorte de petit château, une petite maison avec le toit qui s’en va ( hum on se demande pourquoi ces choses vues, merde, ont raison de nous et nous dictent leur loi. J’aime les châteaux comme celui -ci et les maquettes de maison. Tout à l’heure je me disais: C’est donc parceque tu les a vus depuis ton enfance. Grrr me rebiffe-je, contre mon destin !!

Des plats des machins des verres: out. Des livres : Mémoires de Casanova, quelques machins, un minuscule personnage qui souffle dans une trompe, des gants pour des mains si fines, des obus de 14, un petit avion, un dessin…. In.

On a fait un premier transport de “ça” que l’on garde. Puis à mon tour. Des affaires à moi. Pénible. Des peintures roulées ( c’est quoi?) des dessins, des peintures de ce type du parking de Rome, le Sarde Giuseppe Delogu, pur art brut vrai de vrai.( Il habitait dans un parking souterrain  et remplissait ma voiture de ses trucs. Dommage que je n’aie pas pris TOUT. B. avait eu la casquette de chauffeur avec le bateau dedans. Qu’en a t’il fait avant de décider de mourir.

Pui la cave; Encore des trucs à moi: Catalogues, livres, maquettes de costumes; costumes, Pfff.

Bref on a fait ça avec M. et on était bien crevés. Lui a pris une douche vite fait pour aller voir son ami à l’hosto. C’est quand même fou. On vous opère du cerveau et 48 heures après vous trottez dans les couloirs….

Moi j’ai prié je ne sais qui pour avoir un train. Il était à l’heure. Miracle et en arrivant, un bain monstrueux qui m’a lavée de tout, de la poussière, du passé des autres, du plastique bulle, de l’enfance, des parents, du froid, des grands arbres.

En finir avec la maison.

Où est passé mon appareil photo? Ca c’est un mystère. Impossible de le trouver.

Bon , tout se concrétise et il va falloir faire vite. J’ai appelé un commissaire priseur et des boites de débarras pour “en finir avec la maison”.

—Il y a quoi?

Heu… des tapis, des copies de meubles Louis 15 , un piano, des miroirs, une verdure, deux tranches de jambon, mon cheval en fer, l’armoire. Oui l’horrible armoire qui ma plait tant finalement. Je la garde ou je la vire. C’est lourd. De toutes façons il faut qu’elle passe d’abord en salle des ventes. Je la suivrai. J’irai…

cap581

Bleu et froid

C’est bon d’oublier son téléphone. C’est trop bien. Tennis ce matin. Ca s’améliore un peu ( vu le contexte à savoir tout réapprendre. TOUT. ). Puis passage éclair chez D ( Auparavant je monte vite monter le chauffage et manger mon sandwich poulet. Je jette un oeil à la peinture en cours. Je grimace. Bref. Je redescends vite fait et me voici sur son ordi…

Mais zut alors je ne trouve plus mon appareil photo. Aucune idée de ce que j’en ai fait depuis Amiens. J’en ai besoin .Grrr.

Maintenant je ferme souvent l’ordi. Je veux lire d’avantage. Ne pas être piégée par ces pages ouvertes, dans limites, sans fin. Les liens, vers d’autre liens , vers d’autre liens.

On y apprend pas mal. On pard pas mal de temps aussi. FB me barbe à quelques exceptions près.

Réponds au Mail de X. Mais pourquoi tout le monde veut-il être “artiste”… être amateur c’est bien aussi. C’est comme si il y avait des chirurgiens amateurs par exemple et qui veulent opérer. Ben non. C’est pas possible. C’est comme les gens qui disent: J’aurais voulu faire comme vous… ” Ben fallait! Fallait…

Les beaux-arts, bosser tout le temps, fouiner, lire, voyager, chercher, oublier d’avoir des enfants, s’en trouver satisfait d’ailleurs, bosser tout le temps, ne penser à ça et sans aucune garantie de rie… Fallait. Faut.

Hier magnifique concert à l’Ircam. FF Guy et Tedi Papavrami. ( hou qu’il est beau en plus…!!!)Merveilleux/ Monnet/ Liszt/ Bartok

Anse de la Fausse-monnaie

Ne rien faire. Marcher. Vider le cache. Ne rien prévoir. Respirer. Regarder la mer.

C’est délicieux. Ca fait du bien.

Je vais même au cinéma à 18h30. Polanski. La venus à la fourrure. Je ne sais rien du film. Même pas la distribution.

Je m’ennuie . Amalric n’est pas un acteur qui m’intéresse. Je ne comprends pas trop pourquoi tout le monde l’adore. Je ne trouve pas que ce soit un acteur passionnant.

Marcher. remonter la Canebière. M’installer chez Noel . Je voulais éviter le port. Là c’est bien. Une vraie pizzeria avec des gens “normaux” du coin.

Capture d’écran 2013-12-07 à 11.59.23

Capture d’écran 2013-12-07 à 11.59.53

Elle ne s’appelle pas Stellamare.

Depuis longtemps je connais cette maison. Je ne sais rien d’elle sauf que j’ai décidé qu’elle m’appartenait. Je n’ai jamais d’envies tenaces, je veux dire d’obcessions quant aux choses.

—”J’aimerais, ce serait bien, j’adorerais … “… Non…

J’oublie. Mais la revoir là, alors que je n’y pensais plus du tout… Il y en a une autre avec un grand jardin devant ….

Ah je m’y vois comme Malaparte, face à la mer, des heures, des heures.

J’ai marché , marché. Vent de voleurs et vagues. Magnifique. Cette boucle doit faire 12 km.

Capture d’écran 2013-12-07 à 12.29.12

Visité le Mucem.

Impressionnant Fort Saint-Jean. Passerelles. Et vue incroyable sur la mer.

Les expos? Le bazar du genre. Bordelique et confuse. Moche, peu lisible.

Galerie de la Méditerranée: Idem/ voilages, rideaux, on est dans le noir et on sait que la mer est là.

1500 m2 avec des retraités , des vidéos, une guillotine, des fixés sous verre, une maquette de bateau, une oeuvre de Pistoletto, une Marianne…

Tout cela m’ennuyait. Ne suis pas restée longtemps. (La Galerie met en perspective le monde méditerranéen avec d’autres ensembles comparables à l’échelle planétaire comme l’Asie du Sud-est ou la Mésoamérique à partir de quatre singularités intitulées : « Invention des agricultures, naissance des dieux », « Jérusalem, une ville trois fois sainte », « Citoyenneté et droits de l’Homme » et « Au-delà du monde connu ».)

Ouem….

Déçue , non par le batiment et le site mais les expos. Le temps des loisirs  ( horrible le titre ). Fermé? Pas trouvé?

Je termine Mystic River de Lehane et en achète un autre pour le retour.

Hop,retour,  direction rue Richer. Je rejoins C., T., P. pour l’anniversaire de Pia. 16 ans.

SORTIR

Ce n’est pas une mince affaire pour moi, à certains moments de sortir de l’appartement. Tout simplement comme aujourd’hui et une fois cette semaine , je ne peux pas.

Ca commence ainsi:

1—Il est trop tard pour aller à A. ( La vérité est qu’il n’est pas tard du tout, je suis lève tôt et quand bien même je partirais à 11h, j’arrive au plus tard à 11H45 et vraiment j’ai le temps de m’y mettre)

2—Je me suis engouffrée sur le net et rien à faire….

3—Je me documente, disons utilement.

4— etc/ rien-sais pas/ pas de raison/ L’ennui. Bouh…

A chaque instant , je dois sortir, aller voir une expo, aller à la piscine. Et… Je ne décolle jamais. J’ai presque failli annuler ce soir le spectacle avec Jean, précédé du café avec Benoit.

Je me suis poussée à franchir la porte, R. m’a aussi poussée dans le dos et ….Hooooop ! C’était fait. J’étais dehors!!!!

J’ai marché jusqu’à Stalingrad … Pris le métro , ligne 5. Photographié le néon rouge du café: “Tout va mieux ”

Benoit.

Ca me fait plaisir de le voir. Ca faisait un moment. Il me raconte son tournage en Algérie, je lui parle des géants, il me raconte son fils, je lui parle d’Amiens…

Puis je file salle Boris Vian, à la Grande Halle. J’ai beaucoup aimé Cartel, ai la flemme d’en parler. Quel plaisir de voir Jean, particulièrement juste . Quand il a commencé à parler -on peut dire cela- dans les premiers spectacles où il ne dansait plus exclusivement, il ” appuyait” pourrait on dire… Hum/

Ce soir ( comme tant d’autres ) , je le vois impeccable, émouvant. J’ai les larmes aux yeux. Cyrille Atanassoff manque car il s’est pété le tendon d’Achille. Un jeune homme est là lui aussi, un jeune danseur classique. Et trois types qui pédalent… Jean Guizerix est une merveille. Je le déclare.!!!

A la sortie c”est Michael D. ( Zut je ne sais pas orthographier son nom et sur Googoo ils me proposent un hôtel à Dinard….)

Je regarde  les chaussures de ces deux étoiles. Hum. Et repense aux pieds de Merce Cunningham. Tout comme eux. Déformés, crispés, augmentés…

On s’embrasse. Il repart à moto à Poissy.

Et moi je décide de rentrer à pieds à la maison. Porte de Pantin/ Pigalle, passe devant “Aux arts et sciences réunis” , un restaurant pas cher en plus, que j’aime bien. Je longe le canal, passe sous le métro aérien.

Fin du marché de nuit. Des femmes sont encore là à vendre des boites de haricots, des Fjord, trois merdes . Des fringues trainent… Un type me propose des cigarettes Marlboro … Il commence à pleuvoir un peu…

Demain Marseille. Pour quoi faire? Rien.

Dietrich Fischer-Dieskau

Avec Winterreise… Avec Mankiewicz

C’est le jardin qui m’a apaisée. J’y suis rentrée comme ça ( en toute modestie) :

Capture d’écran 2013-12-04 à 11.22.53

Capture d’écran 2013-12-04 à 11.23.09

Même si dans mon cas il n’y a aucune trace d’exotisme ou de plantes carnivores…

Capture d’écran 2013-12-04 à 11.34.24

J’ai eu l’impression d’une matière vivante, d’un espace vivant extrêmement doux et enveloppant. Bien plus beau dans son état d’abandon, que ce que je gardais comme souvenir.

Hier le brouillard s’est levé alors que nous brulions mes affaires petit à petit. Les dessins des beaux-arts, des pages et des pages, des feuilles et des feuilles d’efforts et de répétition. Parfois je souris car la sensation de cet acharnement et de cet échec me reviennent. Je revois la salle de dessin des beaux-arts et Mademoiselle Bouchez, âgée, petite, sa visière, ses clés. Qui fut-elle? Mystère. Autoritaire et encourageante. Comme j’ai rougi lors des premières présentations, quand la jambe dessinée était plus grande que tout et voulait sortir de la feuille. Bouffées de chaleur et de honte. Je souris à nouveau. Et mon exaspération à 15 ans d’avoir des modèles femmes nus et les hommes en sous -vêtements qui coupaient le corps en deux.

A vrai dire , je n’ai pas trop souffert de ces moments à l’intérieur de la maison. Son odeur désagréable certes, le peigne de mon père dans un étui de cuir que je porte à mes narines et qui sent cette lavande particulière.. Je le range dans le tiroir. Quoi d’autre? Des vêtements que j’avais déjà jetés. Tant mieux. Et ces immenses écailles de peinture sur les murs. C’est beau, c’est ce que je me dis. Je les touche . Elle sont vraiment des écailles animales . Rèches et cassantes, verdâtres.

Capture d’écran 2013-12-04 à 11.47.16

J’ai cherché sur les marches de l’escalier l’espèce de forme que je regardais et qui était pour moi un animal planqué là, répondant à un des motifs du tapis.

François m’a prêté son Canon 7D que j’expérimente là. C’est drôlement mieux que le caméra je crois , avec des objectifs que l’on peut changer. Je filme pas mal-je veux dire en quantité , et n’importe comment , à l’instinct. Dans un premier temps je me dis que je ne ferai rien et petit à petit je prends de la distancet ces espaces se transforment en scènes que je vois pour la première fois. Je dois à présent y retourner plusieurs jours pour affiner ces sensations. Puis il y aura l’évacuation des meubles. Puis le débarras . Enfin, les pièces vides.

Puis… La démolition est ce qui nous attend. J’en suis certaine.

Mais… Un sale moment à passer sans doute et à filmer. Et le jardin , ses générations de chats entérrés au fond, ses vestiges de pommiers, vignes, banc sous l’arbre… tout cela sera retourné comme une salade, mélangé brutalement…. Il y aura de la boue , des branches cassées, des pierres;

Ce sera hideux comme un chantier .

Spasfon+ un doliprane 1000 . Ouf… C’est passé.

Capture d’écran 2013-12-04 à 14.29.31

Oui, ce que je remarquais aussi lors des ces moments, c’est l’impression que la maison vous aspire… Et au croisement de votre image, ici et là, dans le couloir, dans la “grande salle ” et surtout dans la chambre des parents , la réelle constatation que c’est mon père qui apparait. C’est je dois dire assez désagréable. J’ai alors-c’est sans doute ridicule-l’impression d’avoir le visage plus rond, d’être plus âgée. Sais pas. Mais ensuite, de retour chez M. je me suis inspectée. Sensation qui ne m’a quittée depuis, de lourdeur physique. Et réalité au tennis de déplacement rapide, sauts, hop hop rien n’a changé.

Capture d’écran 2013-12-04 à 14.43.56

Hum… Faudra que je réfléchisse. Mot de J. qui est la première personne à analyser l’émission avec ES.

Demain Marseille!!!!!!!

Next Binche

Le programme des 2, 3 et 4 mars 2014.

  • Dès l’aube : Gilles, Paysans, Pierrots et Arlequins animent la ville.
  • A partir de 8 heures 30 : Port du masque de cire et réception des sociétés à l’Hôtel de Ville.
  • Dès 15 heures : Cortège et rondeau sur la Grand-Place.
  • Dès 19 heures 30 : Cortège aux Lumières et rondeau.
  • Dès 21 heures 30 : Embrasement de la Grand-Place.

 

La restauration d’un Masque de Gille. De Robert Devin.

 

 Le costume :: Les sabots du Betchard

Maison: La presque fin.

Capture d’écran 2013-12-02 à 09.24.47

J’avais pris rendez-vous pour voir le” château 13 tours” montré sur le site. Ca m’a toujours intéressé ces trucs de Carnaval. Sans doute puisque à Amiens on ne pouvait y échapper. Je dois dire que j’étais très surprise de voir des images de celui de 63 je pense. Quel monde fou!!

archives sur blog mon bel Amiens 

Et ce commentaire pour ceux qui n’ont pas peur des fautes d’orthographe !:“j habité amiens de 1962 à 1970 je me souvient tres bien de ce carnaval. Biensur je voyer ça avec mes yeux d enfant j avais 5/6 ans à l”époque.J’habité rue de la 2 eme DB et le dimanche avant le grand defilé,les chards stationné dans ma rue ainssi que les grosses tete. tt cela etait giguantesque ,Je me rappel de la parade de nuit aussi et le roi carnaval qui etait brulé le soir sur la place du marché à coté du baie froid. je suis triste pour vous tous que ce carnaval ai disparu
SALUTATIONJ

Donc nous traversons plaines, champs de betteraves dans une grisaille 14-18. C’est lourd… Canal du Nord.  Péniches… Chercher la rue… Un petit homme souriant nous reçoit. Mains de travailleurs, hangars, grosses têtes et chars. En tous sens des diables, des sourires grotesques , gigantesques, des chevaux en résine qui hennissent!! Il fait un froid de canard.

Mon château est là. Plié sur une remorque. Contreplaqué triste. La photo le présente sous son plus beau jour. Sur une autre, c’est encore mieux car c’est la nuit ( cache misère) et le château croise un paquebot illuminé. Je vois tout de suite que ça n’ira pas-j’en étais certaine d’ailleurs- mais c’est amusant cette visite, ce type passionné qui fait cela seul depuis 25 ans, puis part conduire ses “oeuvres” en Belgique, en Hollande. Un char coute de 600 à 800 euros la journée plus le transport. Une grosse tête 50 euros.

Tout cela est assez hideux je dois dire . Mais c’est hideux le carnaval!!!Ici le Rialto, là Betty Boop… Le voilier…

Ce que je notais en regardant ce film c’est l’incroyable joie de vivre qui en émane. La mobilisation totale… les sauts, les grimaces, les bonds. Je me souviens que nous y allions avec MJ à pieds car la ville était bouclée et que les campagnes déferlaient par la gare en empruntant la rue des 3 cailloux. Les grosse têtes faisaient super peur quand elles se penchaient sur vous et on passait par la trappe des poignées de confettis.Les enfants  serraient bien la main des parents car on risquait de se perdre…

Le carnaval d’A. n’existe plus depuis belle lurette. Les commerçants ne se mobilisent plus pour fabriquer les immenses chars tiré par des tracteurs camouflés. J’ai une certain nostalgie de ces moments même si je pense que c’est assez hideux: ” Fair is foul… ” une fois de plus…

Le gout du défilé militaire, de la parade, de l’uniforme.

Le jardin est abandonné. Je ne l’ai jamais vu si beau. Je pense à Soudain l’été dernier, alors que le bruit de mes pas est étouffé désormais par la mousse. On s’enfonce un peu. Vert et vert mousse. Mousse et lierre. Je ne trouve plus le banc où on s’asseyait avec mon père. Un arbre est tombé. Des pommiers derrière le petit portail sur lequel je grimpais, sautais, regrimpais, resautais… Le potager  m’a vue râler lors de la cueillette obligée des haricots verts ( on emportait des schweppes dans un panier d’osier et des biscuits si c’était l’après midi .) Il était autrefois bien entretenu, des fraises aux pommes de terre, des salades aux carottes…

J’y suis restée longtemps et avec un plaisir dépourvu de nostalgie. La balançoire, tout ça, je m’en fiche.

Je ne revois rien, je respire cette humidité, les feuilles…

Cela facilite le passage dans la maison. Abandonnée aussi, écaillée maintenant avec les meubles toujours présents.

Trier, ranger , jeter mes affaires. C’est fait.

Tiens, ce doit-être dans la ferme en Sologne, et là je me plais. J’ai 5 ans.

Paris-tennis-amiens

Dimanche soir chez A et F ( il me montre le fonctionnement de son appareil photo ) délicieux bouillon aux carottes – coriandre et sauté de porc aubergines

Enfin terminé le texte pour le nouveau projet ES. Pas si facile.

Hier RV avec elle au Wepler ( c’est son père architecte qui a fait la façade..)

Puis peinture poussive cette semaine et décision quant au dossier M. ( faire des scans, réunir ce que j’ai, etc…).C’est parti. Il faut en finir.

Aujourd’hui  Amiens . Je n’y suis pas retournée de puis…

Capture d’écran 2013-11-26 à 07.46.48

Terminé les anges de new-york et acheté un nouveau polar

C’est pas vrai??

En sortant de la maison pour me rendre au Père-Lachaise ( j’hésite entre vélo/ il fait beau- et métro/ lire le polar pas excellent de Ellory-Les anges de N.Y – mais c’est toujours un sentiment de cocon ce genre de livre. J’ai beaucoup aimé ” Seul le silence” et “Vendetta” , puis… Cette fois-ci les chapitres sont courts et semblent faits pour un usager des transports en commun ( comme moi ).

Puis a vrai dire l’histoire de cet auteur qui avait toute ma sympathie , mais qui s’est fait piquer à écrire des mauvaises critiques lecteurs au sujet desbouquin des autres , c’est pas classe…

Pas classe remarquez-dit LN la vieille Mémère à poussières, c’est chose courante. Tiens, ce matin donc, je descends à pieds, vu que l’ascenseur dont je me méfiais depuis deux jours avec ses bips, est en panne. C’est le même gars qui répare. Un grand con désagréable que j’ai déjà expérimenté. J’avoue être un peu narquoise en lui disant: ” Encore vous!Alors cette fois vous allez le guérir? “

Il répond de façon aussi désagréable que dans mon souvenir un truc du genre. ” C’est ça , il est en panne tous les jours, oué, sans doute..”

Bon, faut laisser tomber.

Vélo , soleil, destination crématorium. Feu rouge. Je démarre . Un mec passe et me dit:— ” Pousse-toi”

—Oh,  je réponds, et il passe…

Puis il ralentit à 200 mètres de là , m’attend et me dit: “ Tu m’as dit kekchose là ?”

—Rien de précis, je vous trouve un peu agressif.

Je vous passe la réponse. Je le prie de me vouvoyer, il essaie de shooter mon vélo. Moi je lui dit gravement et à plat:

—” Comme vous me faites peur “. Il se tire. Mais je sens un truc sournois. Je sens que ce n’est pas fini. Je sens qu’il me manque la faculté stupide de frapper et fort. De démolir. De tuer ( “non je vous assure j’ai dit ça dans mon blog mais je ne le pensais pas du tout…!!!)”

Puis il m’attend à nouveau , me laisse passer, me double, et ….me crache dessus.

Pfft ça fait….

—Raté!!! Car c’était bel et bien un flop pour ce mec ahurissant de connerie qui vous ferait devenir raciste, anti-black, anti-tout.

Bref…

Suis arrivée en avance au crématorium. Il faisait beau. Le type ( pas un curé et pas un mec des pompes-funèbres ou peut-être si , était lamentable, parlait avec des intonations ridicules dignes d’un récité par coeur en Primaire. Mais bon.

Je suis contente d’y être allée, d’avoir salué A. et A. et retrouvé M.P .

Remarquez que dans mon bureau des pleurs je rajoute le retour d’Argenteuil en bagnole hier. Chargé le retour, vu que c’est le chemin pour le Stade de France. Bon, des types avec un drapeau sur ma gauche, je fais un signe de sympathie ( je fais des effets supporters hypocrites!!!-et en plus j’ai regardé le match toute seule dans le lit!!!) et voilà que je ne vois pas que je suis en Jaune Ukraine !! Oh putain….!!!!

Capture d’écran 2013-11-20 à 19.58.47

Panoplie-repas aujourd’hui Argenteuil

Bon . Après ces passionnantes tranches de vie d’un 20 novembre , un petit verre de vin de Gonfaron pour me réconcilier avec l’espèce humaine.

( Hier quand le foot m’a saoulée, je suis passée à l’émission sur Hitler ( Colorisées les images??? Nan??? Si???Nan??? Ca sonne faux , je déteste ) et  la chasse au nazis menée par entr’autres Serge et Beate Klarsfeld et Wiesenthal ( ortho?)

Je me dis qu’il fallait bien à A2  un Hitler pour voler des spectateurs-footà l’A1

saloperie/

Je ne pouvais plus écrire… Oui saloperie car même si je ne suis pas accro et si j’y passe peu de temps , fb prend du temps et tout temps qu’il prend est du temps en trop. Même s’il y a des gens super intéressants . Mais tout cela est mélangé à des mangeurs de pizzas obèses qui voyagent pour manger d’énormes glaces comme à la tété. C’était un désastre ce que m’a montré J. hier à ce sujet. X et X avec leur chien X , tous obèses, tous débiles, tous immondes et tous contents devant des plats, des coupes, de la bouffe à fond.

Très bonne soirée. Nous avons regardé le début du génial Ubu de J.C Averty ( montré aux étudiants d’Angers la semaine dernière ).

Reçu les livres de Raymond Roussel . La vue , en vers ( édition Pauvert ) et aussi l’Avant scène / L’étoile au front .

Ce matin, Saint-Roch, cérémonie pour Pierre Franck.

Dans la catégorie théâtre Paul-Louis Mignon a filé lui aussi.

Des vieux Messieurs. Je ne connaissais que Pierre que j’aimais beaucoup. R. encore plus car ils se parlaient souvent. REné de Obadia, doyen s’il en est était là…

Ai pris un bus à la sortie puis direction A.

Ai réussi à allumer le chauffage/ YES / , mangé mon sandwich fait du thé offert par V. Constaté avec emoji-sourire qu’il faisait déjà 12!!!

Pense au projet ES.

Quelques photos. Flemme de ranger alors qu’il le faut.

La nuit tombe. Je regarde en face les lumières. Je trouve que c’est beau.

Où en sommes nous dit un membre des Bright Young Things

Capture d’écran 2013-11-19 à 21.00.07

Atelier Argenteuil aujourd’hui

Bright Young Things – Wikipédia

A l’avant scène théâtre reçue hier/ L’étoile au front

Au froid

Aux bleus

A la peinture / Aujourd’hui de 12h30 a 19h

Du local pisté par E.

De la maison qui sera sans doute détruite. Et est ce que ce n’est pas mieux?

De musique que j’ai envie d’écouter mais je sais pas quoi? Là maintenant… Heu…

Des trucs sur lesquels je passe une fois ou plusieurs comme :

John Waters (réalisateur) – Wikipédia

 

Des trucs sur lesquels je passe une fois ou plusieurs comme :

Stephen Tennant vieux… Je  cherche des photos de lui âgé,  de ce garçon qui était d’une beauté incroyable.

En fait en ce moment je regarde pas mal de choses genre dandy, trans, Blitz kids etc… Parfois je me dis que je ferais mieux de lire plutôt que de regarder des images.

J’ai mis sur le mur 3 peintures  et en tout ça doit faire 7m50

Parlé avec JJ.

Chauffage marche bien.

Ce soir R. à Rennes

Demain Père-Lachaise

Antoine Compagnon/ un été avec Montaigne

Notes

Appeler B. pour automate

Commencé corticoîdes

 

 

Retour en haut