Life is a model

Je me demandais ce qu’était ce bruit.Cli… Clic… Clic..

Eh bien c’est ma montre.Celle que R. m’a offerte ce matin pour me consoler de ces mauvaises nouvelles.

On n’a plus du tout l’habitude des montres d’ailleurs et on dit l’heure qu’indique notre téléphone : Genre 11h 16.

La précision à la seconde…

Capture d’écran 2013-03-16 à 15.28.26

Hier à Saint Denis au métro,( alors que j’allais chez MT et y passerai une excellente soirée avec F et S)  devant mon nez une fille s’est fait arracher son portable par deux jeunes blacks genre 16 ans. Vite fait, rapido et sprint. Ni vu ni connu.

Des tas de choses me traversent l’esprit lorsque je peins et je ne sais plus ensuite de quoi il s’agit: Du déplaisir total à voir ce qui arrive devant mes yeux. J’ai toujours le secret espoir que la peinture quand j’ai le dos tourné, se métamorphose… Rien.

Mais comment faire. Je n’ai pas le choix. Berk. Le dessin me semble plus simple. Comment situer le fait de peindre aujourd’hui , ou pas aujourd’hui d’ailleurs???

Je rumine.Comment montrer ça au mieux. J’ai l’impression que les peintures seules, ce n’est pas ( plus ) possible ( ou les photos d’ailleurs) . Peut être le fait d’être seul qui ne marche plus? Seul à peindre, seul à photographier? Sais pas.

Mais encore une fois c’est  » tout  le bazar  » qui semble plus intéressant, vivant. Aligner des peintures je m’en fiche où il faudrait que ce soit théâtral, que ça m’amuse.

Une expo de peinture(s) ne m’amuse pas finalement.

C’est plutôt l’enchainement des idées qui m’intéresse ainsi que l’apparition de figures, signes etc… Mais pourquoi cette fascination pour l’imagerie ( chez les autres), imagerie bavarde et parfois grandiloquente, laide… Tout ce qui est dans le Romantisme Noir d’Orsay me concerne. J’adore les montagnes, les gouffres, les crânes et les fantômes.

On est en 2013. Est ce que ça change quelque chose. GRRR

Capture d’écran 2013-03-16 à 15.43.33

Hier MC passe pour l’expo qu’elle organise. Ou je mets un film ou je fais quelque chose spécialement.

Sur le site de Christies je feuillète le catalogue de la vente qui aura lieu le 26 mars, regarde les tapisseries « feuilles de choux », note Thomas Schwantaler, et aussi Joseph Holzer peintre.. Je note « la Converserie » , propriété dont on vend meubles et objets liés à la chasse.Il y a un magnifique Acteon que GM m’avait envoyé avec en objet inattendu !!!!ceci qui m’a fait rire:

Objet : Ce cerf habille m à fait rêver de toi toute nue

Je capture cette maquette, ne sachant pas si j’y suis sensible parce qu’elle me  fait penser à la maison de mon enfance ( qui ne ressemble rien à ceci ), qui sera bientôt vidée et vendue et détruite?

Capture d’écran 2013-03-16 à 15.52.40

Jusqu’à présent je m’en fichais. On vend on rase, je m’en fous, c’est mieux. J’avais même commencé à faire des sacs. Hop. En avant. Maintenant c’est un peu différent et des moments moins marrant approchent. Je vais filmer ça. Parceque je n’ai pas d’autre alternative, d’autre solutions. L’inventaire, les tiroirs, la vente et récupérer quelque trucs. L’horrible tête en bois sur l’armoire:

Capture d’écran 2013-03-16 à 16.07.23

La tapisserie avec les cerfs, les espèces de créatures dragons , quoi? Mais quoi???… le piano… Et à la cave des trucs ? La crèche dans une boite… C’est soudain épouvantablement triste.

edison-concrete-house-model

edison-concrete-house-model

« Edison’s ‘Single-Pour System: Inventing Seamless Architecture » illustrated how Thomas Edison invented and patented in 1917 an innovative construction system to mass produce prefabricated and seamless concrete houses. Typically most people associate this style of architectural design and type of building technology with the European avant-garde of the early 20th century.

Unknown to many people, however, is that many Edison houses remain standing in towns surrounding West Orange, New Jersey, where Edison’s factory was located and is now a National Historic Park. On the park grounds is even a prototype of Edison’s concrete house.

« Edison’s one-of-a-kind system was patented for the purpose of building a single, repeatable structure without any parts, with a single act of construction, » said Burgermaster, « And, remarkably, 100 years later many of these houses remain standing. »

This paper analyzed Edison’s invention of a single-pour system for concrete construction as a novel application of this material’s dynamic behavior and speculated on its role in the development of a type of integrated building anatomy that, perhaps inadvertently, also invented the idea of a seamless architecture.

Originally motivated by the objective of providing a cost-effective prototype for the working-class home, this early experiment in mass-production was one of Modernism’s first attempts to construct a building with a single material.

Edison’s 1917 patent proposed a building-sized mold that leveraged the intrinsically dynamic capacity of concrete to form itself into a variety of shapes and sizes, limited only by the design of its framework.

J’écoute This is the Hello Monster qui n’est autre que GK ancien étudiant. j’adore Arms

asuivre-0005_this-is-the-hello-monster_2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut