Du wasp magazine à William S. Furneaux

Je m’en donne à coeur joie après avoir été privée de net pendant plus de deux mois. Ca ne m’a pas manqué à vrai dire, mais là, c’est une boulimie terrible.

papillons

Ce qui me surprend toujours c’est d’observer d’où je pars et où j’arrive ( transite serait plus juste )

Aujourd’hui je pars de Wilde pour arriver quelques heures plus tard à des  listes de noms de papillons dont certains, comme Tristellus et Priniana auraient plu a Shakespeare. En passant par l’Art de la grimace…

capt cahier

grimace Brouwer

Brouwer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut