Pendant l’export

Capture d’écran 2015-02-15 à 17.38.35

Roudinesco Lacan

et Lacan Heu le titre… Un petit livre.

tennis pas mal. Puis courses car D vient dormir après avoir démonté le décor aux Abbesses. Il y a une tonne d’accessoires et aussi la structure copieuse. de manière générale, trop de tout ce qui nuit et gomme les images les plus belles ( Le petit Eyolf). Trop visuel et on n’a plus rien à faire. Par contre lorsque les personnages disparaissent comme des fantômes gris qui glissent entre les marches c’est très beau. Et l’aquarium aussi.

Après avoir utilisé les séquences aquarium filmées à Bruxelles dans le film de Nicole, (partis psychanalyse ) je me disais qu’il n’y a rien de tel que des poissons qui glissent au milieu de végétaux vrais ou artificiels, pour indiquer le  » subconscient », ou un état un peu hypnose. C’est sans dout eun peu usé mais ça me plait. Puis il y a des poissons qui écoeurent ed part leur forme ou matière: Ceux des restaurants chinois par exemples, gras et gros qui tournent dans un espace ridiculement petit. J’aime les poissons noir intense, petits. Bon.

Deux nuits de suite de rêves assez pénibles. Camp de concentration avec livres que je dois cacher si je ne veux pas être punie et avoir les dents arrachées. Arrivée à la Villa Médicis avec une grosse voiture noire. DS qui attend devant et je lui dis avoir un brosse à dents pour lui et pouvoir prendre ses bagages. Mais quand je sors des jardins j’oublie de prendre à droite ce qui est le bon chemin et je me trouve dans une sorte de village à la rue principale très étroite. on avait laissé des pâtes dans un saladier depuis l’an dernier et comme moisissures il y avait des boucles d’oreilles noires en velours avec une sorte de blason or.

Eh je mets vite fait David Gueta car je n’ai pas la moindre idée de ce que c’est . C’est nul nan? Des trucs de minet? Faut qu’on m’explique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut