Oh

Capture d’écran 2015-03-11 à 19.27.28

Un truc de fou. j’ai passé la journée à lire et dormir. Lire et dormir. Et rêver.Mais c’est quoi cette fatigue? Me suis levée pour envoyer à deux étudiants un mail concernant leur encyclopédie de l’ennui.

Je dois revenir de Viviers à vélo, puis foncer à la maison de la culture d’A. où je dois jouer. C’est dans le spectacle de R. que je vais dire mon texte. Il y a très longtemps qu’il est écrit et nous aurons à répéter. je roule, par les montagnes et les villes et ce n’est pas pénible. j’effectue les 570 km sans problème, Il faut que je me change et me voici à la gare d’A à récupérer le vélo en consigne. J’arrive à l’hôtel et rentre dans le chambre pour me changer. Soudain alors que j’ai presque terminé, je m’aperçois de la présence d’un homme et une femme, de dos avec des chapeaux. Ils sont dans la partie centrale de l’armoire à glace de la chambre de mes parents et dialoguent. Je suis saisie et en réalisant que c’est du théâtre en appartement sans spectateur, je prends un fou rire. La fille de dos aussi. Ils sortent de l’armoire et nous rions à gorge déployée. Je prends le fascicule et file sur mon vélo. Je sais que je ne jouerai pas car je ne peux m’enpêcher de rire. Je traverse les galeries Lafayette, et le rayon homme où des tas de types pas très jeunes achètent des sous-vêtements. Et moi je ris, je ris et bouscule tout le monde. mon histoire de ces comédiens qui jouent devant personne fait rire tout le monde. GL est en coulisses et me demande ce que je pense de ce médicament.

Ce soir théâtre. Mais quel temps magnifique

Peut être que c’est la confirmation de l’exposition qui me fait cet effet….

Et moi qui avait tant envie d’aller peindre et qui passe l’après midi dans une armoire et aussi dans la France de 2017 et des présidentielles chez Houellebecq

« parler du néant éloigne du néant »

Capture d’écran 2015-03-11 à 08.04.25

« Le château de Versailles interdit les perches à selfies. »

Le terme perche à selfie,  m’évoque pêche au gros.

C’est vrai que même si l’outil n’est pas stupide en soi, ces hordes munies de ce que l’on pourrait penser être un rétroviseur facial qui les regarde en permanence comme une médise carrée , ces hordes ou meutes ou groupes ou unités ont quelque chose de ridicule. A vrai dire quand je voyais ces machins, je pensais qu’il s’agissait d’avoir de l’aide à la stabilité. Jamais imaginé que ce truc s’appelait une perche à selfie. 

Capture d’écran 2015-03-11 à 07.43.50

Cela me rend triste la disparition de Florence Arthaud. Qu’allait elle faire dans cette galère d’émission? Sans doute besoin d’argent.

Cette nuit ça a bardé. J’ai engueulé à tue tête une fille qui marchait sur ma maquette et en décollait un morceau. La maquette s’est transformée en costume que j’ai rafistolé et sur lequel j’ai ajouté de la peinture dorée. Puis le réalisateur est arrivé en râlant et m’a dit que je devais changer de chaussures. Il n’avait pas tort mais impossible de trouver les blanches. Collage d’espace. Les chaussures sont au Repenti et je les enfile la seconde d’après sur les marche de Viviers.Tout cela n’a aucun interêt.

Hier après les BA , verre avec R. On rit en regardant les gens et en commentant. Il y a là comme d’habitide cet homme élégant qui commande un verre de vin rouge et deux oeufs coque;Je dis, tu vas voir il va sortir de sa poche un petit pot. Chose faite, Oenobiol ? je crois anti-chute de cheveux. Il plonge sa cuiller là-dedans et je me demande si se n’est pas de la confiture? Puis je dis: Il va envelopper le pot dans une serviette. Chose faite. Il enveloppe le pot dans une serviette en papier elt le glisse dans sa poche Je suis un devin. Bref. Deux filles arrivent. Deux pôles opposés. Une petite ronde, gaie et sensuelle avec un noeud rose dans les cheveux, et une jupe courte  « risquée » dirais-je. L’autre, osseuse , genre sainte et qui ne boit que de la tisane. C’est amusant.

On marche un peu. Il fait bon. J’ai plutôt envie de rentrer. Un taxi qui dit être honoré de transporté R. Er moi je ne compte pas lui dis-je.!!!!

Il y a un incendie rue du Bac, embouteillages. On s’en fiche.

Creuvée et sushis à la maison.

7h27

Annulé le tennis/ Mal de dos.

Envie de sapins de respirer, de mer , de n’importe quoi qui ne soit pas la rue. ( Hier les roumains me sont tombés dessus-serrage de main etc.)Ils ont « habité » très longtemps devant la porte du supermarché ( avec sa soufflerie chaude) . En ce moment la place est prise par un mec qui s’est fait une sorte de cabane assez degueu je dois dire, avec séchage de chaussettes etc….

Capture d’écran 2015-03-11 à 07.36.09

Retour en haut