« Nègres se battant dans une cave »

une-blague-raciste-dans-un-monochrome-de-malevitch,M274964

1915 KM

Je ne connaissais pas l’Histoire du tableau de Malevitch racontée par Philippe Comar l’autre jour. Qu’y avait-il sous le carré noir? Carré noir qui a fait couler bien de l’encre noire elle aussi sans doute… Et bien il y avait …

Le créateur du mouvement artistique suprématiste, le peintre russe Kasimir Malevitch, serait-il un amateur de blagues douteuses ?

Après une analyse fine au microscope et par radiographie du célèbre monochrome « Carré noir », sont apparus, cachés sous la peinture, deux autres compositions… et une drôle de surprise. 

Lors d’une conférence de presse diffusée dans le cadre d’un reportage sur la chaîne publique russe Kultura, la chercheuse en art Yekaterina Voronina a présenté les résultats de son travail : « nous savions déjà que sous le Carré noir il y avait une image sous-jacente. Nous avons découvert qu’il n’y avait pas seulement une image, mais deux ». Deux peintures pré-existentes, à peine visibles sous les craquelures du tableau sont une « composition cubofuturiste » et une « composition proto-suprématiste ».Mais ce ne furent pas les seules découvertes, une petite inscription écrite en russe de la main de Malevitch est aussi apparue : « Nègres se battant dans une cave » – rappelons que le mot « nègre » n’avait pas forcément à l’époque la connotation plus que péjorative qu’il a aujourd’hui. Une légende faisant sans doute écho à celle de l’écrivain et humoriste français Alphonse Allais (bien connu dans les cercles intellectuels russes à l’époque) qui avait sous-titré un rectangle noir d’un « Combat de Nègres dans une cave pendant la nuit » en 1897 (pièce de sa série de monochromes sous-titrés). Une légère incertitude reste encore à lever pour savoir si Malevitch a réellement écrit le mot « nègres », car son écriture n’est pas si facilement déchiffrable, ses « n », « p » et « i » en cyrillique se ressemblant beaucoup, mais a priori la piste de la référence à Allais est la bonne.

Pas mal non?????

Les rayons X montrent bien les contours de l’autre toile de Malevitch sur le Carré noir. Sous le microscope, on voit clairement qu’une autre couche colorée passe à travers les craquelures du Carré noir. Les chercheurs – les collaboratrices de la galerie Tretiakov Ekaterina Voronina, Irina Roustamova et Irina Vakar – ont également partagé une autre découverte. Elles ont décrypté l’inscription que figure sur le Carré noir et est attribuée à Malevitch. Ou plutôt, presque décrypté : il ne leur manque que trois lettres. La phrase entière, d’après les chercheuses, lit « Combat de nègres dans une cave sombre » : « Ainsi, l’œuvre de Malevitch peut être comprise comme une sorte de dialogue mystérieux de l’artiste avec l’auteur d’une toile peinte en 1882 par l’écrivain français excentrique Alphonse Allais. Sa toile s’intitule Combat de nègres dans une cave pendant la nuit ».

BEN RIEN

Capture d’écran 2016-05-07 à 08.38.43

Le Samedi matin tôt en buvant mon café, j’aime bien lire l’édito du Figaro magazine tant il est réactionnaire. On a du mal à y croire. En fait le bilan rapide c’est que tout le monde est d’extrême gauche, que les pauvres sont riches, les migrants des voyageurs,  les types de Nuit Debout des petits cons manipulés qui cassent tout , et les patrons des types qui travaillent 2 X 35 h ( ce qui n’est pas faux !!! ) pour un salaire de misère ( ce qui est faux ).

Ce n’est pas la fête de la peinture. Avec mes raclettes pour nettoyer les vitres je suis plus un pare brise qu’un peintre. Mais je ne peux cesser cet « étalage » particulièrement jouissif de la couleur. Enfin, couleur, c’est vite dit. Je ne cesse de circuler en pensée dans l’espace que je vais occuper. Je tourne, je tourne. Et j’ai envie de regarder la mer depuis un rocher où d’être en kayak.

Hier j’ai regardé Fury et à Minuit pile un gros cadenas est apparu. Sans enfant je ( on ) me suis tapé le contrôle parental et j’en ai été la victime. Juste au moment ou le survivant sortait de dessous un char. Grrr…

Pas de nouvelles de France-Culture. L’émission est prévue en Juin, mais je n’ai strictement rien fait, proposant de décaler cela. C’est vrai que N. m’a pris tellement de temps que soudain je sature.

Je ne travaille pas comme je le souhaite, suis trop lente à mon gout.

Commencé le Dernier Homme de Mary Shelley et terminé le dernier livre de Jouannais. J’aime beaucoup ce roman bizarre fait de Guerres et d’anagramme de Junger… Bon je me perds un peu à la BNF et cherche des trucs sur Fraenkel que j’oublie immédiatement.

Hier je reçois ça ( c’est quoi ce machin terrible ) et suis épouvantée par les horreurs sur leur site, que des merdes peintes, berk. Je décline illico:

Bonjour Mme Hélène Delprat, La fondation SNAC-expo est à la recherche actuellement de Jury pour notre évènement en France, et je souhaite vous informer que votre profil nous intéresse. Situé dans la Silicon Valley en Californie, Social Network Art Competition  réinvente les codes de l’Art  ( hahahaha !!!) en utilisant des outils technologiques innovant comme les réseaux sociaux ansi que l’experience de la galerie d’Art. Chaque année nous organisons de nouveaux événements artistiques dans le but de promouvoir des artistes locaux en leurs donnant une visibilité avec une portée Internationale. Avec le support du Consulat de France à San Francisco ( que je ne félicite pas )…. Etc ETC

 Capture d’écran 2016-05-07 à 11.44.13

Retour en haut