LE BUREAU DE R.

 

capture-decran-2016-11-14-a-11-22-49

De l’autre côté/ Dimanche 13 novembre

Hier BB est arrivé tout affolé car étant allé au cimetière de Saint-Ouen ( Des qu’il prononce le mot cimetière je l’engueule ) il a assisté à une panique et une grosse explosion. «  Je suis saisi » c’est ce qu’il dit. “Tu ne peux pas imaginer le bruit puis la panique des gens.”

J’en déduis que sans doute des trucs comme ça arrivent et que personne n’en parle mais est-ce possible quand Instagram et Twitter existent. Sais pas..

Ce matin je ris en écoutant je ne sais quel journaliste parler de la « Pantoufle «  qui était l’expression pour désigner la DS de François Mitterrand. “J’ai pris votre pantoufle ce matin“, m’amuse beaucoup. Je ris carrément. Je l’imagine en train de dire la » Pantoufle ». Je me souviens de lui si impressionnant quand il nous ouvrit la porte de la rue de Bièvre en 81 le jour de son élection. Je n’en menais pas large comme on dit. Il avait sa casquette de marin et le chien Nil près de lui. Il a dit: Tu viensNil puis on ne l’a pas revu. On a mangé des bananes et bu du champagne dans des bols. On était combien? 9 ou 10 maxi. Après on est rentrés car j’avais besoin de Ventoline.

“Quand François Mitterrand parcourt le Morvan, sous la pluie, à bord de la  « pantoufle » (la DS), il emporte avec lui …” blabla bla
J’ai franchi hier le Rubicon, réussissant à m’installer dans la pièce de R.

capture-decran-2016-11-13-a-13-41-36

C’est sans doute le hasard mais le jour où il y a eu Les regardeurs j’ai eu 1148 visites. D’habitude … Heu… Comme tous les génies méconnus, les grands auteurs découverts trop tard … Les rebelles, les purs… j’ai peu de lecteurs !!!!!!!Allez.60 a tout casser.

Une pensée sur «LE BUREAU DE R.»

  1. Une ville en province, un lundi de novembre, en l’an 2016,
    quel plaisir de reprendre la plume, écrire ces quelques lignes, les écrire aujourd’hui, où le temps maussade, les paroles inutiles, les destins de cotés m’ont paru si lourdingues, je préfère les vrais fous, les déjantés, plutôt que ces âmes puériles, gonflés de préjugés…
    c’était pour aujourd’hui
    le dimanche 6 novembre, elle avait écrit tout autre chose,
    “Immergée encore dans un tableau de Rembrandt, jeune fille à sa fenêtre, encore imprégnée de la justesse de ces eaux fortes, quasi monstrueuses, et pourtant ne montrant que le Christ, elle sortit précipitamment de Jacques André, le boulevard Haussman ronflant de Mercedes, elle franchit les siècles et se rua dans le bus ; casque sur les oreilles, les regardeurs l’attendaient ;
    En route vers le palais, pour entendre comment se faufile “l’objet regard” ; Lacan n’y est pas mais là dans le casque, c’est lui qui à défaut de se montrer, se fait voix, quelque chose le tracasse encore, et HD et PM se démènent pour tenter d’y voir quelque chose, l’invisible sous le visible,
    Je retournerai à l’Ambrosiana et je penserais à eux
    les regardeurs inscrivent le tableau dans la mémoire, pour les siècles des siècles, je m’incline et vous salue bien, chère HD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut