Les carreaux oranges

 

  1. C’est quand même incroyable parfois les coïncidences. Alors que je flâne au MAM, je tombe en arrêt devant ce grand portrait fait par Derain. Il s’agit d’une femme de face, en pieds. Elle porte une robe ainsi qu’une petite cape qui évidemment m’aimantent. Le motif : des rayures entrecroisées orange, le liseret est noir. Elle tient à la main comment dit -on une sorte de boa assorti au liseret et au noeud du chapeau de paille. Je sens une familiarité avec ces formes. Et ma forme blanche et orange qui a atteri dont ne sais oú. Hier donc bal traditionnel avec sa dangereuse buvette ou l’on boit un vin assez atroce dans un beau petit verre.  Ce matin 8km très beaux. Je réécoute l’émission sur france cul histoire de verifier si je n’ai pas dit trop de conneries. Et là dévorée par l’envie de me mettre dans une chaise longue, je rame sévère devant 3 peintures. Ces saletés ne m’aident pas et ici ça sèche moins vite qu’au Repenti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut